apostlesoftheendtimes : faux « apôtres des derniers temps »

 

Ce site (apostlesoftheendtimes : apôtres des derniers temps) est associé du site .betrayedcatholics.com qu’il promeut. Ce site (apostlesoftheendtimes) fabrique aussi sa propre profession de foi, au lieu de professer la foi dogmatique de l’Église (Voir Professions de foi catholique) contre les hérésies universelles aujourd’hui. Même s’il dit des vérités sur les positions hérétiques actuelles répandues partout chez les soi-disant « traditionalistes » (ce que font tous les hérétiques mélangeant la vérité catholique à leurs hérésies), ils professent une fausse foi de baptême « de désir » et « de sang » :

Ils professent et affirment un triple baptême

.apostlesoftheendtimes.com/aboutus : «Nous croyons que le baptême triple a toujours été enseigné par l’Église catholique tout au long de son histoire. Aucun pape ne les a jamais explicitement condamnés, et nous non plus».

On peut voir ci-dessous les dogmes de foi niés purement et simplement par ces hérétiques : Négation hérétique du dogme du salut Hors de l’Église il n’y a absolument aucun salut ; Négation hérétique des professions de foi dogmatique (Voir Professions de foi catholique) ; Négation hérétique du dogme du sacrement du baptême absolument nécessaire de loi divine pour être membre du corps de l’Église et pour le salut, etc., etc.

Jean 3, 5 : Jésus répondit : «En vérité, en vérité, je te le dis, si quelqu’un [quiconque] ne renaît de l’eau et de l’Esprit-Saint, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu».

Tite 3, 5 : «Ce n’est point par les œuvres de justice que nous avons faites qu’Il nous a sauvés, mais selon sa miséricorde, c’est par le baptême de régénération et de renouvellement de l’Esprit-Saint».

Concile de Constantinople, profession de foi (symbole), 381 ex cathedra : «Je confesse UN baptême pour la rémission des péchés [Confiteor UNUM baptisma in remissionem peccatorum]».

Pape Eugène IV, Concile de Florence, « Exultate Deo », 22 nov. 1439, (Décrets 542) ex-cathedra : «… Et comme par le premier homme la mort est entrée en tous (Romains 5, 12), si nous ne renaissons pas par l’eau et l’esprit nous ne pouvons, comme dit la Vérité, entrer dans le Royaume des cieux [Jean 3, 5]. La matière de ce sacrement est l’eau vraie et naturelle… »

Pape Paul III, Concile de Trente, sur le péché originel, 5ème Session, 1546 (Décrets 666-667) ex cathedra : «Par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché, la mort[Romains 5, 12] … afin que soit purifié en eux par la régénération ce qu’ils ont contracté par la génération. En effet « nul, s’il renaît de l’eau et de l’Esprit Saint, ne peut entrer dans le Royaume de Dieu [Jean 3, 5]».

Pape Paul III, Concile de Trente, Canon 2 sur le Sacrement de Baptême, Session 7, 1547, (Décrets 685) ex cathedra : «Si quelqu’un dit que l’eau vraie et naturelle n’est pas chose nécessaire pour le baptême et si, en conséquence, il détourne au sens d’une métaphore les paroles de notre Seigneur Jésus Christ : « Si l’on ne renaît pas de l’eau et de l’Esprit Saint » [Jean 3, 5] : qu’il soit anathème».

Pape Paul III, Concile de Trente, Canon 5 sur le Sacrement de Baptême, Sess. 7, 1547, (Décrets 685) ex cathedra : «Si quelqu’un dit que le baptême [sacrement] est libre, c’est-à-dire n’est pas nécessaire pour le salut [Jean 3, 5] : qu’il soit anathème».

Pape Pie IV, Bulle Iniunctum nobis, Profession de foi tridentine, 13 nov. 1564 ex cathedra : «… Nous confessons UN baptême pour la rémission des péchés [Confiteor UNUM baptisma in remissionem peccatorum]».

Ces gens sont très trompeurs car il semblent plus catholiques que d’autres, ce qui trompent ceux qui ne connaissent pas bien la vraie foi. Ils ont le culot d’affirmer que leurs hérésies «a toujours été enseigné par l’Église catholique tout au long de son histoire», ce qui en fait des vrais hérétiques (formels). En outre, ces hérétiques se parent de la dévotion à la Sainte Vierge (qu’ils usurpent) et laissent croire qu’ils sont des apôtres des derniers temps selon la formule montfortaine, ce qui les rend encore plus gravement trompeurs. Complices du site hérétique notoire .betrayedcatholics.com, ils tombent sous la même condamnation.

Preuves et réfutations dogmatiques des ces hérésies :