CMRI (Congrégation de Marie Reine Immaculée) Croyances, hérésies et pratiques exposées

Auteurs : Frère Peter Dimond et Frère Michael Dimond du Monastère de la Très Sainte Famille (Most Holy Family Monastery)

Traduction propre en français 2018 sur la version américaine

La Congrégation de Marie Reine Immaculée (également connue sous le nom de CMRI et les croisés de Fatima) est une société sacerdotale catholique et validement ordonnée originaire des États-Unis, fondée en 1967. Elle offre la messe tridentine et prétend prêcher la foi catholique traditionnelle, rejetant le Concile Vatican II et maintient une position juste et sédévacantiste en ce qui concerne les prétendants de la secte Vatican II à la papauté, puisque la secte Vatican II est totalement apostate. Leur quartier général est au Mont Saint Michael à Spokane, Washington.

Sous la direction de leur fondateur, l’évêque Francis Schuckardt, l’organisation fut quelque peu controversée en raison du comportement erratique de cette figure et du fait qu’il reçut illicitement ses ordres de la ligne apostolique schismatique de l’Église vieille-catholique (jansénistes) ; bien que la CMRI ait toujours prétendu épouser la foi catholique traditionnelle.

Le Supérieur Général actuel, Mgr Mark Pivarunas, dérive sa lignée apostolique à travers la lignée de l’évêque hérétique Ngo Dinh Thuc, «Archevêque» de Huè au Vietnam (il a assisté au Concile Vatican II scélérat (1964) et a signé ses documents. Aucun enregistrement de lui n’existe, se rétractant ou abjurant jamais de ses hérésies, et par ce seul fait, il était connu pour être un hérétique notoire qui n’est pas catholique et n’a aucun office dans l’église). Cela signifie que même si Mark Pivarunas était catholique (ce qu’il n’est pas), sa consécration par Thuc ne serait pas seulement considérée illicite, mais aussi schismatique s’il savait que Mgr Thuc était un hérétique ou un schismatique.

A suivre