Déchristianisation maçonnique, franc-maçonnerie église de Satan et « nouvel ordre mondial » luciférien

Sommaire

  • Déchristianisation maçonnique
    • Complot maçonnique pour détruire l’Église
    • L’Église est éclipsée aujourd’hui
    • France apostate France maçonnique
    • La «déesse» Europa
    • L’ONU païen panthéiste
    • Laïcisme maçonnique
    • Nominalisme, relativisme et naturalisme : les trois esprits maçonniques
    • Sciences et paganisme
  • Franc-maçonnerie église de Satan
    • La franc-maçonnerie est le « corps mystique » de Lucifer
    • Symboles franc-maçonniques de base
    • Lucifériens
    • Extraits des livres des chefs lucifériens Albert Pike, H-P Blavatsky, Alice Bailey
    • Hiérarchie luciférienne
    • Élite de la franc-maçonnerie : les illuminati
    • Ordo Ab Chao : l’ordre par le chaos – principe d’action franc-maçon
  • L’Église catholique condamne la franc-maçonnerie depuis 1738
    • Contre-vérités sataniques de la secte gnostico-cabalistique
    • Péché réservé
  • Franc-maçonnerie mondiale ou nouvel ordre mondial de Lucifer
    • Le mondialisme, idéologie luciférienne
    • Moyen utilisé : banque et monnaie
    • Franc-maçonnerie supranationale
    • Organisations

    • Les illuminati gouvernent le monde
    • Le C.F.R. : organe supra-national du gouvernement mondial
    • La Commission Trilatérale : organe supra-maçonnique et supra-national de l’axe Est-Ouest : USA-Europe-Japon
    • Le Bilderberg : organe para-maçonnique supra-national de construction économico-politique mondiale
    • Ordo ab chao : « philosophie » et mode d’action illuminati
    • Les monnaies
    • L’Europe
    • La France
    • Les États-Unis
    • La NASA
    • Identité
    • Importance de l’information sur le gouvernement mondial
    • Plan luciférien
    • Pouvoirs sataniques
    • La City de Londres, capitale de la mafia planétaire
    • Décryptage du système financier global
    • Les banques dirigent les peuples
    • Luciférisme et sacrifices rituels dans la haute finance : témoignage

  • Le noachisme religion talmudique pour les non-juifs du nouvel ordre mondial luciférien
    • L’Église a condamné le talmud
    • Noachisme – lois noachides
    • Pseudo-parlement juif européen
    • Messie juif
  • Citations célèbres sur le « nouvel ordre mondial »

 

 

Déchristianisation maçonnique

Complot maçonnique pour détruire l’Église

La déchristianisation maçonnique est tout le contraire de la Christianisation. Au lieu de fonder la société sur le Christ et Son Église pour le salut des âmes, les hommes esclaves du diable fondent la société civile sur les principes maçonniques lucifériens pour la perdition éternelle des âmes.

Lettre sur complot de la franc-maçonnerie pour détruire l’Église :

Lettre (ci-dessus) du cardinal Felix von Hartmann, archevêque de Cologne à Mgr Eugenio Pacelli, nonce apostolique en Allemagne, futur pape Pie XII, 8 novembre 1918 : « Excellence, … Sa Majesté l’Empereur vient de me faire savoir que, « selon des informations qu’il a reçues hier, le Grand Orient vient de décider en premier lieu de déposer tous les souverains – à commencer par lui, l’empereur [allemand] – puis de détruire … l’Église catholique, d’emprisonner le pape, etc., et, pour finir, d’établir sur les ruines de l’ancienne société bourgeoise une république mondiale sous la conduite du Grand capital américain. Les francs-maçons allemands sont supposément loyaux à l’empereur (ce qui peut être mis en doute !) et ils l’en ont informé. En outre l’Angleterre veut préserver l’ordre bourgeois en cours. La France et l’Amérique, cependant, sont présentées comme étant sous l’entière influence du Grand Orient. Il est dit que le bolchevisme est l’outil externe servant à établir les conditions souhaitées [révolution russe]. Face à un danger aussi grand qui outre la monarchie, menace également l’Église catholique, il est donc important que l’épiscopat allemand soit informé et que le pape lui aussi soit mis en garde ». Telle est la teneur du message de Sa Majesté. Je me suis cru tenu de le transmettre à votre excellence, et je dois laisser à votre jugement de savoir si vous souhaitez le transmettre à Rome. La demande tumultueuse de la part des sociaux-démocrates (allemands) de voir l’empereur abdiquer donne une certaine confirmation à ce message. Que Dieu nous protège ainsi que sa sainte Église dans cette terrible tourmente ! … Dans le plus grand dévouement, restant à la disposition de Son Excellence, cardinal Felix von Hartmann ». (Lettre archivée au Vatican sous la cote A.S.V., Arch. Nunz. Monaco d.B. 342, fasc. 13, p. 95-96. Reproduction complète non-autorisée)

Cette lettre authentique ci-dessus prouve combien est planifiée la déchristianisation du monde par la franc-maçonnerie mondiale. Tout s’est réalisé quasiment à la lettre. C’est ainsi que le plan de Satan contre Jésus-Christ et Son Église catholique et apostolique s’accomplit : 1° Parce que c’est l’accomplissement des Écritures (ce que Dieu nous a prédit et qui fut mis par écrit) ; 2° Car la plupart des gens sont coupablement naïfs ; 3° Car les hommes sont enclins à être trompés depuis le début ; 4° Et parce que la plupart sont des apostats de la foi divine et catholique qui ont abandonné ou renié leur Dieu et Rédempteur.

maximilien-kolbe-anti-macs-eux-rots-small

Les franc-maçons ont infiltré les structures hiérarchique de l’Église catholique et instillé les hérésies pour préparer l’élection d’un « pape » de leur appartenance (antipape) et détruire l’Église de l’intérieur.

Chanoine Rocca (1830-1893), prêtre apostat occultiste : « … l’instauration d’un gouvernement socialiste mondial sous l’autorité d’un pape converti au nouveau christianisme … la réunion d’un Concile qui modifiera non seulement la liturgie et la morale de l’Église, mais encore la fonction pontificale elle-même  … Je crois que le culte divin tel que le règlent la liturgie, le cérémonial, le rituel et les préceptes de l’Église romaine subira prochainement dans un Concile œcuménique une transformation qui tout en lui rendant la vénérable simplicité de l’âge d’or apostolique le mettra en harmonie avec l’état nouveau de la conscience et de la civilisation moderne (« L’abbé Gabriel »).

« Le converti du Vatican n’aura pas, d’après le Christ, à révéler à ses frères un enseignement nouveau. Le Pontife se contentera de confirmer et de glorifier le travail de l’Esprit du Christ ou du Christ-Esprit dans l’esprit du public, et grâce au privilège de son Infaillibilité personnelle, il déclarera canoniquement urbi et orbi que la civilisation présente est fille légitime du Saint Évangile de la Rédemption sociale » (Glorieux centenaire p. III). … Cette « ouverture au monde » entraînera l’abolition du Sacerdoce ou du moins sa transformation totale [lire invalide]». (De la Révolution, Essai sur la politique maçonnique, Jean-Claude Lozac’hmeur et Bernaz de Karer, Editions Sainte Jeanne d’Arc, p.145-147)

 

Déjà après la mort de Léon XIII, le cardinal italien Mariano Rampolla (17 août 1843-16 déc. 1913), secrétaire d’État du pape Léon XIII depuis 1887 et sataniste occulte, tenta d’être élu à la fonction papale et d’infiltrer le saint siège, mais c’est le cardinal Giuseppe Sarto qui fut élu le 4 août 1903 sous le nom de Pie X. Ensuite Rampolla fut nommé secrétaire du Saint-Office et à la commission biblique, en compensation, mais il démissionna la même année en 1908.

 

Sur l’infiltration maçonnique pré-vatican 2 dans l’Église, voir :

L’Église est éclipsée aujourd’hui

Le cardinal et apostat Roncalli qui était franc-maçon, fut élu frauduleusement antipape Jean 23 le 28 octobre 1958, et initia le concile apostat vatican 2.

La secte maudite (par l’Église) des franc-maçons a infiltré toute la hiérarchie dans les structures de l’Église et la société civile : union européenne, gouvernement, législation, magistrature, police, banques, conseillers, etc.

La secte vatican 2 est la contre-Église maçonnique avec son indifférentisme religieux qui se fait passer pour l’Église catholique. La secte vatican 2 n’est PAS l’Église Catholique. VATICAN 2  EST LA CONTRE-ÉGLISE DE L’ANTÉCHRIST.

Antipape Benoit 16 - poignée de main maçonnique

Poignée de main maçonnique – Antipape Benoit 16 et Jorge Bergoglio futur antipape François 

bertone maçon

Poignée de main maçonnique du « cardinal » Bertone, apostat, secrétaire d’état de l’antipape Benoit 16

Les antipapes vatican 2 sont des agents du « nouvel ordre mondial » luciférien :

Voir aussi : Ce qui est arrivé à l’Église avec vatican 2

Lucifer n’est qu’une créature LIMITÉE à ce que Dieu lui permet pour en tirer un bien plus grand pour ces créatures, au risque de les perdre éternellement, car Il les a créés libres, à Son image. La Puissance de DIEU est INFINIE : Il faut Le choisir, se convertir à la vraie foi catholique et être membre de Son Église.

Le Pape Léon XIII avait ordonné la publication de l’exorcisme dit de Saint-Michel pour les prêtres et les fidèles afin de défendre et de protéger l’Église. Voir La prière du Pape Léon XIII à St Michel – une prophétie sur l’avenir de l’apostasie à Rome.

Quant l’antipape Paul 6 disait que « la fumée de Satan est entrée dans l’Église », il parlait de lui avec vatican 2, sa nouvelle fausse « messe » et ses autres sacrements invalides. Les « évêques » de la secte vatican 2 nomment des « prêtres-exorcistes » qui ne croient pas au diable ou en ont peur, qui n’exorcisent pas et renvoient chez les psychiatres les gens accablés par le démon. Le père Gabriele Amorth, prêtre valide appartenant à la secte apostate vatican 2, exorciste du diocèse de Rome, avait quand même proclamé que le Vatican est infesté de démons, et a dit : «un nouveau rituel romain d’exorcisme totalement inefficace, une farce, a été publié en 1999». Vatican 2 est la contre-Église et une secte apostate dont il fait partie. L’antipape et apostat Jean-Paul 2 (et l’apostat Joseph Ratzinger, futur antipape Benoit 16), travaillant pour le diable, a prétendu interdire aux fidèle de dire l’exorcisme que Léon XIII avait ordonné aux fidèles (un hérétique est automatiquement coupé de l’Église et n’a aucun pouvoir ni d’interdire quoi que soit), et ainsi le diable a pu avoir davantage le champs libre. Ainsi, le démon et les pratiques démoniaques ne sont pas vraiment pris en considération, comme si ces choses relevaient d’un autre temps !

AUJOURD’HUI LA VÉRITABLE ÉGLISE CATHOLIQUE EST UN RESTE : LES FIDÈLES BAPTISÉS, CEUX QUI ONT GARDÉ ET CEUX QUI SE CONVERTISSENT À LA VRAIE FOI CATHOLIQUE.

Daniel 12, 1 : «En ce temps là se lèvera Michel, le grand Prince qui se tiendra auprès des enfants de ton peuple [l’Église]. Ce sera un temps d’angoisse tel qu’il n’y en aura pas eu jusqu’alors depuis que nation existe [Nouvel ordre mondial de Lucifer]. En ce temps-là, ton peuple [l’Église] échappera : ceux qui se trouveront inscrits dans le Livre [de vie]». 

NOUS SOMMES À LA FIN DES TEMPS, les gens doivent se réveiller ou se damner : il y a un petit reste de Catholiques dans le monde qui est l’Église Catholique et les autres se damnent. Seuls les vrais catholiques sont chrétiens. Les vrais catholiques sont ceux qui tiennent la vraie foi et constituent l’unique véritable Église catholique et apostolique.

Voir :

France apostate ⇒ France maçonnique 

«La justice élève une nation, mais le péché fait les peuples malheureux» – Proverbes 14, 34

Quand les hommes abandonnent leur Créateur et Sauveur, ou pire le renient comme aujourd’hui, le diable prend la place. Dieu le permet pour châtier les péchés des hommes jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’il y a une justice. Le péché rend les hommes esclaves du diable, esclavage du péché sur terre, esclavage consommé en enfer pour l’éternité. Le péché contre la foi (apostasie, hérésie, schisme) est le pire de tous les péchés. La France est dans l’apostasie car la plupart des français sont des apostats qui ont accepté passivement (c-à-d ont péché mortellement par omission contre la foi divine) l’esprit luciférien maçonnique mondialiste. Voir L’Église catholique est éclipsée

Pape Boniface VIII (1294-1303) Unam Sanctam, 18 nov. 1302 ex cathedra (Magistère solennel) : L’autorité civile doit être soumise à l’autorité de l’Église. (Ench. Symb. 469 873-875)

Pape Pie IX, Syllabus des Erreurs (n ° 55), 8 décembre 1864 : «L’Église doit être séparée de l’État, et l’État de l’Église». Déclaration Condamnée par le pape Pie IX.

Jean 8, 34 : «En vérité, en vérité, je vous le dis, quiconque commet le péché est esclave du péché».

Romains 6, 16 : « vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché pour la mort, soit de l’obéissance pour la justice ?»

2 Pierre 2, 19 : «Car on est esclave de celui par qui on a été vaincu».

Quand les hommes apostasient la foi divine et catholique, Dieu les abandonne et le diable prend le pouvoir sur les hommes et les sociétés. La France est une nation apostate et morte qui a renié la foi catholique et apostolique, qui est excommuniée, anathème (maudite) et livrée à Satan.

Proverbes 21, 16 : « L’homme qui s’égare de la voie de la doctrine demeurera dans l’assemblée des géants [n. Vulg. : dans l’enfer] ».

2 Jean 1, 9 : «Quiconque se retire et ne demeure point dans la doctrine du Christ [Tradition de l’Église] ne possède point Dieu [le Christ n’habite pas dans le cœur sans la vraie foi catholique traditionnelle]».

Hébreux 11, 6 : «Sans la [vraie] foi, il est impossible de plaire à Dieu [sans l’unique vraie foi c’est la réprobation]».

Pape Boniface VIII, Unam Sanctam, 18 novembre 1302, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «… cette Église en dehors de laquelle il n’y a pas de salut ni rémission des péchés».

Pape Eugène IV, Concile de Florence, Le symbole d’Athanase, Sess. 8, 22 novembre 1439, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «Celui qui veut être sauvé, doit avant tout tenir la foi catholique, à moins que chacun la conserve INTÈGRE et INVIOLÉE, il périra sans aucun doute pour l’éternité».

Pape Paul III, Concile de Trente, 6e sess. ch. 11, 1547, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «Ceux qu’il a justifié une fois, « Dieu ne les abandonne pas, à moins qu’Il ne soit d’abord abandonné par eux » (Augustin. De natura et gratia n. 26 ; 29)».

Pape Pie IV, Concile de Trente, 1565, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «Cette vraie foi catholique hors de laquelle personne ne peut être sauvé…»

Pape Pie IX, Concile du Vatican, 1870, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «Cette vraie foi catholique hors de laquelle personne ne peut être sauvé…»

Pape Pie IX, Concile du Vatican, Dei Filius, 3e sess. ch. 3, 1870, ex cathedra (Magistère infaillible solennel) : «… le Seigneur … n’abandonnant [n’abandonne] quelqu’un que s’il est abandonné».

Pape Grégoire XVI, Mirari vos, 15 août 1832 (Magistère infaillible ordinaire de l’Église) : « Ils sont contre le Christ dès lors qu’ils ne sont pas avec le Christ » (Lc XI, 23) ; ils dissipent misérablement par là même ceux qui n’amassent point avec lui, et par conséquent « ils périront éternellement, sans aucun doute, s’ils ne gardent pas la foi catholique et s’ils ne la conservent entière et sans altération » (Symb. S. Athanas.)».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 (Magistère ordinaire infaillible) : «L‘Église n’a jamais rien eu de plus à cœur, rien poursuivi avec plus d’effort, que de conserver de la façon la plus parfaite l’intégrité de la foi [foi entière et intacte]. C’est pourquoi elle a regardé comme des rebelles déclarés, et chassé loin d’elle tous ceux qui ne pensaient pas comme elle, sur n’importe quel point de sa doctrine».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 (Magistère infaillible ordinaire) : «…peut-il être permis à qui que ce soit de repousser quelqu’une de ces vérités, sans se précipiter ouvertement dans l’hérésie, sans se séparer de l’Église et sans répudier en bloc toute la doctrine chrétienne ? Car telle est la nature [unité] de la foi que rien n’est plus impossible que de croire ceci et de rejeter cela».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum (n° 9), 29 juin 1896 (Magistère infaillible ordinaire) : « La pratique de l’Église a toujours été la même, comme le montre l’enseignement unanime des Pères, qui avaient l’habitude de tenir À L’EXTÉRIEUR DE LA COMMUNION CATHOLIQUE  ET ÉTRANGER À L’ÉGLISE, QUICONQUE se retirait le moins du monde de tout point de DOCTRINE PROPOSÉ PAR L’AUTORITÉ DE SON MAGISTÈRE ».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 (Magistère infaillible ordinaire) : «…celui qui, même sur un seul point, refuse son assentiment aux vérités divinement révélées, très réellement abdique tout à fait la foi [apostasie], puisqu’il refuse de se soumettre à Dieu en tant qu’il est la souveraine vérité et le motif propre [formel] de la foi».

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 (Magistère ordinaire infaillible) : « …celui qui refuse d’écouter l’Église doit être considéré, d’après l’ordre du Seigneur, comme un païen et un publicain (Matt. 18, 17). seuls font partie des membres de l’Église, ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la VRAIE foi, et qui n’ont pas eu le malheur de se séparer eux-mêmes de l’unité du corps [par l’apostasie, l’hérésie, le schisme et l’excommunication]».

Les français sont des apostats qui ont renié la vraie foi de l’Église, qui sont anathèmes, excommuniés et vivent comme des païens. Ils sont morts. Ils ont préféré le diable au Christ et les hérésies se sont généralisées dans leurs esprits : la révolution et la séparation de l’Église et de l’État, la contre-Église vatican 2, le laïcisme et la liberté religieuse. Ils sont esclaves du diable : la plupart adhèrent au naturalisme, au paganisme, superstition et idolâtrie, au relativisme religieux, libéralisme religieux, modernisme religieux, indifférentisme religieux, et sont même hérétiques contre la loi naturelle en rejetant la vérité de leur conscience naturelle. La plupart sont perdus, et il ne reste que très peu de temps pour le salut, où seul un petit reste de fidèles, probablement à proportion d’un millier sur un milliard, ceux qui ont retrouvé ou gardé la foi catholique traditionnelle, constitue la véritable Église face à la grande apostasie actuelle. Les français apostats auraient dû abjurer leur apostasie, leurs hérésies et leurs schismes, et revenir dans la véritable Église catholique par la vraie foi catholique pour leur salut. La religion catholique véritable doit être la religion d’État, sinon c’est la mort.

MP3 audio – La véritable histoire de la satanique révolution française :

Une monarchie ou une république démocratique pourrait être acceptable, tant que les lois du pays reflètent et respectent les lois de Dieu et de l’Église catholique et si la religion catholique est reconnue comme la seule vraie religion (c-à-d reconnaître les droits de Dieu et du Christ Roi sur la société comme sur les individus). Le Pape Léon XIII enseigne que la forme de gouvernement n’a pas d’importance, pourvu qu’elle soit juste et conforme aux lois de Dieu :

Pape Léon XIII, Diuturnum, sur l’origine du pouvoir civil, 29 juin 1881 : 6. «Toutefois, il importe de remarquer ici que, s’il s’agit de désigner ceux qui doivent gouverner la chose publique, cette désignation pourra dans certains cas être laissée au choix et aux préférences du grand nombre, sans que la doctrine catholique y fasse le moindre obstacle. Ce choix, en effet, détermine la personne du souverain, il ne confère pas les droits de la souveraineté ; ce n’est pas l’autorité que l’on constitue, on décide par qui elle devra être exercée.

7. « Il n’est pas question davantage des différents régimes politiques : rien n’empêche que l’Église n’approuve le gouvernement d’un seul ou celui de plusieurs, pourvu que ce gouvernement soit juste et appliqué au bien commun. Aussi, réserve faite des droits acquis, il n’est point interdit aux peuples de se donner telle forme politique qui s’adaptera mieux ou à leur génie propre, ou à leurs traditions et à leurs coutumes».

Le problème de la France n’est pas son régime, la démocratie ou la République en soi ; le problème est que la république est maçonnique, donc antichrist et laïciste en faveur des fausses religions.

Il n’y a aucune issue au Nouvel ordre mondial de Lucifer SANS l’abjuration de l’apostasie et le retour à la vraie foi catholique.

La France déchristianisée est aujourd’hui apostate et sous les châtiments divins. D’abord à cause des rois de France apostats car le roi représente son royaume et ses sujets devant Dieu. Louis XIV (automatiquement excommunié comme chef schismatique) a fait la France pour sa propre gloire au lieu de celle de Dieu, il a repoussé la miséricorde divine en refusant de consacrer la France au Sacré-cœur, et a fondé sa secte française schismatique gallicane ; puis ainsi selon le châtiment de la justice divine, ont suivis : les scandales de Louis XV et de Louis XVI (automatiquement excommunié comme apostat maçon), la révolution des « lumières » maçonniques de Satan, l’industrialisation matérialiste, l’infiltration dans les structures hiérarchiques ecclésiales, les hérésies enseignées par les mauvais théologiens, la contre-Église vatican 2, les sectes hérétiques « traditionalistes », le néopaganisme, le laïcisme. Toutes ces hérésies ont engendré les hérésies contre la loi naturelle comme l’avortement légalisé par les hommes, pas par Dieu (le sacrifice satanique d’innocents auxquels on refuse le droit même de vivre) ¹, le gender et la sexualisation des enfants à l’école de la république maçonnique, la lutte sournoise qui détruit la famille ; le couple homosexuel est légalisé par les hommes (pas par Dieu) et le mariage profané.

¹ La vie doit être respectée de sa conception à sa fin naturelle : il en va du salut éternel de l’âme. L’âme humaine est créée par Dieu et pro-créée par les parents à la conception, associés à l’œuvre créatrice de Dieu. L’âme se sépare du corps physique au moment de la mort pour son jugement et son éternité au ciel (ou au purgatoire), ou en enfer.

Encore plus d’hérésies contre la loi naturelle : la légalisation de l’euthanasie pour ôter la moindre espérance de salut à l’âme (voir ¹ ci-dessus), la bio-éthique contre-nature eugéniste, l’utilisation légale « médicale » des embryons, et bien d’autres abominations (une abomination est une chose pour laquelle Dieu n’a aucun respect et a en horreur) ; les droits sexuels des adultes et des enfants (Association Mondiale pour la Santé Sexuelle – WAS ; Fédération Internationale pour la Planification Familiale – IPPF), la légalisation de la pédophilie ² ; puis de la zoophilie, la légalisation du cannabis et des salles de shoot, la légalisation du transhumanisme, le puçage RFID des hommes comme le bétail, etc., etc., etc.

² Ariane Bilheran, docteur et psychopathologie, févr. 2017 : «Les citations sont extraites des documents suivants : «Standards pour l’éducation sexuelle en Europe : .sante-sexuelle.ch/wp-content/uploads/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf :

« La sexualité des enfants est beaucoup plus large que celle de l’adulte moyen. Elle peut être considérée comme un aspect du développement de la sensualité qui fait partie, elle, du développement psychologique, social et biologique de tout individu. » (p. 23) « les enfants fantasment beaucoup » (p. 25) entre 7 et 9 ans, notamment « sur le fait d’être amoureux d’un enfant du même sexe » (p. 25) à « 10 ans » les enfants « commencent à s’intéresser à la sexualité des adultes » et « fantasment sur la sexualité » des adultes (idem) entre 16 et 18 ans, « ils savent plus clairement s’ils sont hétérosexuels ou homosexuels » et affinent leur « carrière sexuelle » (p. 26) laquelle passe généralement par les étapes suivantes : « s’embrasser, se toucher et se caresser tout habillés, se caresser nus, rapport sexuel complet (hétérosexuel) et, finalement, sexe oral et parfois anal. » (idem) Ce serait d’ailleurs la raison pour laquelle il faudrait absolument « commencer l’éducation sexuelle avant l’âge de quatre ans » (p. 35), où seront enseignés aux enfants de 0 à 4 ans : « la reproduction » (p. 38), « la masturbation » (idem), « le plaisir lié à un contact physique », les « identités sexuelles » (p. 39), entre autres.

«Déclaration des droits sexuels (version longue) : .ippf.org/sites/default/files/ippf_sexual_rights_declaration_pocket_guide_french.pdf : « L’obligation de satisfaction requiert des États qu’ils adoptent des mesures législatives, administratives, budgétaires, judiciaires, promotionnelles, et toute autre mesure appropriée, visant au plein exercice de ces droits » (p. 20)

«Standards pour l’éducation sexuelle en Europe : .sante-sexuelle.ch/…/2013/11/Standards-OMS_fr.pdf : « La sexualité des enfants est beaucoup plus large que celle de l’adulte moyen. Elle peut être considérée comme un aspect du développement de la sensualité qui fait partie, elle, du développement psychologique, social et biologique de tout individu. » (p. 23) « les enfants fantasment beaucoup » (p. 25) entre 7 et 9 ans, notamment « sur le fait d’être amoureux d’un enfant du même sexe » (p. 25) à « 10 ans » les enfants « commencent à s’intéresser à la sexualité des adultes » et « fantasment sur la sexualité » des adultes (idem) Entre 16 et 18 ans, « ils savent plus clairement s’ils sont hétérosexuels ou homosexuels » et affinent leur « carrière sexuelle » (p. 26) laquelle passe généralement par les étapes suivantes : « s’embrasser, se toucher et se caresser tout habillés, se caresser nus, rapport sexuel complet (hétérosexuel) et, finalement, sexe oral et parfois anal. » (idem) Ce serait d’ailleurs la raison pour laquelle il faudrait absolument « commencer l’éducation sexuelle avant l’âge de quatre ans » (p. 35), où seront enseignés aux enfants de 0 à 4 ans : « la reproduction » (p. 38), « la masturbation » (idem), « le plaisir lié à un contact physique », les « identités sexuelles » (p. 39), entre autres.

«Déclaration des droits sexuels (version longue) : .ippf.org/…/ippf_sexual_rights_declaration_pocket… : « L’obligation de satisfaction requiert des États qu’ils adoptent des mesures législatives, administratives, budgétaires, judiciaires, promotionnelles, et toute autre mesure appropriée, visant au plein exercice de ces droits » (p. 20) « Toute personne a le droit de s’engager librement et avec son plein consentement dans le mariage ou dans toute autre modalité de couple civil disponible à tout un chacun dans un contexte non discriminatoire et en tenant pleinement compte des capacités évolutives de l’enfant. » (p. 50)»

Là où Jésus-Christ est abandonné, le diable s’installe. Le schisme de « l’orthodoxie » orientale au 11ème siècle a ouvert la porte à l’extension de l’Islam. L’Église catholique enseigne infailliblement que l’Islam est une «secte abominable» (pape Eugène IV, Concile de Bâle) ; «une secte diabolique des réprouvés et infidèles de Mahomet» (pape Calixte III) ; «une insulte au saint nom et une honte pour la foi chrétienne l’invocation publique du nom sacrilège de Mahomet» (pape Clément V, Concile de Vienne) ; «les ténèbres et l’idolâtrie de l’Islam» (pape Pie XI). L’hérésie du protestantisme, au 16ème siècle, a ouvert la porte à l’extension et des hérésies et des schismes en Europe jusquà vatican 2. L’Église catholique enseigne infailliblement que le protestantisme qui prend l’Écriture hors de la Tradition et de la foi de l’Église, est une hérésie et ses partisans des hérétiques hors de l’Église et du salut. Aujourd’hui, la France et le monde entier sont devenus apostats et redevenus païens : c’est la grande apostasie et l’abomination de la désolation de la fin des temps et le retour de l’empire romain païen Europa (nom d’un démon épouse de Zeus, c’-à-d Satan). Les châtiments sont spirituels avant que leurs effets soient matériels.

La tentation du diable dans laquelle tombent les hérétiques qui ont quitté la vraie foi divine et catholique, comme les faux catholiques « traditionalistes » nationalistes ou royalistes, est d’imaginer le retour à la foi de la France par l’ordre temporel ou la politique, inversant et rabaissant le combat spirituel de la foi au niveau politique et temporel.

MP3 audio – L’Antéchrist, le grand monarque, prophéties, la fin des temps :

(Note ci-dessus à 53 : 30. Catherine Emmerich dans ses souffrances a probablement pu se faire mal comprendre, et ses visions ont pu aussi être mal retranscrites.)

Saint Remi et la fidélité de la France à son baptême

La France est devenue catholique par le baptême de Clovis. Le baptême est un sacrement qui opère par lui-même (et absolument nécessaire au salut), mais le sacre est un sacramental qui n’opère pas par lui-même mais uniquement selon la vraie foi : «cette vraie foi catholique hors de laquelle il n’y a pas de salut» (Conciles de Trente et de Vatican I, ex cathedra). Si la France est fidèle (fidei – foi) à la foi divine et catholique, c’est-à-dire qu’elle la garde ou se repent de ses égarements et revient dans l’Église par la vraie foi, elle est forte de Dieu et prospère, mais si elle est infidèle, elle tombe sous les châtiments de la justice divine et sous la malédiction.

Saint Remi (Remedius : remède), évêque de Reims et apôtre des Francs, Allocution au Baptême de Clovis, 496 : « Apprenez, mon fils, que le Royaume des Francs est prédestiné par Dieu à la défense de l’Église Romaine qui est la seule véritable Église du Christ. Ce Royaume sera un jour grand entre tous les Royaumes et il embrassera toutes les limites de l’Empire Romain et il soumettra tous les peuples à son sceptre. Il durera jusqu’à la fin des temps. Il sera victorieux et prospère tant qu’il sera fidèle à la foi Romaine. Mais il sera rudement châtié toutes les fois où il sera infidèle à sa vocation ».

« Que le présent testament que j’ai écrit pour être gardé respectueusement intact par mes successeurs les évêques de Reims, mes frères, soit aussi défendu, protégé, partout, envers et contre tous, par mes très chers fils, les rois de France, par moi consacrés au Seigneur à leur baptême, par un don gratuit de Jésus-Christ et la grâce du Saint-Esprit.

«Qu’en tout et toujours il garde la perpétuité de sa force et l’inviolabilité de sa durée. […] Mais par égard seulement pour cette race royale qu’avec tous mes frères et co-évêques de la Germanie, de la Gaule et la Neustrie, j’ai choisie délibérément pour régner jusqu’à la fin des temps, au sommet de la majesté royale pour l’honneur de la Sainte Église et la défense des humbles.

«Par égard pour cette race [chefs catholiques des Francs] que j’ai baptisée, que j’ai reçue dans mes bras, ruisselante des eaux du baptême : cette race que j’ai marquée des sept dons du Saint-Esprit, que j’ai ointe de l’onction des rois, par le Saint-Chrême du même Saint-Esprit ; J’ai ordonné ce qui suit :

«[Malédictions] Si un jour cette race royale que j’ai tant de fois consacrée au Seigneur, rendant le mal pour le bien, lui devenait hostile, envahissait ses églises, les détruisait, les dévastait [comme les apostats, hérétiques et schismatiques et scandaleux] :
Que le coupable soit averti une première fois par tous les évêques réunis du diocèse de Reims. Une deuxième fois par les églises réunies de Reims et de Trêves. Une troisième fois par un tribunal de trois ou quatre archevêques des Gaules.
Si à la septième monition il persiste dans son crime, trêve à l’indulgence ! Place à la menace [d’excommunication et anathème ou malédiction] !
S’il est rebelle à tout, qu’il soit séparé du corps de l’Église [excommunié], par la formule inspirée aux évêques par l’Esprit-Saint ; parce qu’il a persécuté l’indigent, le pauvre, au cœur contrit ; parce qu’il ne s’est point souvenu de la miséricorde ; parce qu’il a aimé la malédiction, elle lui arrivera, et n’a point voulu de la bénédiction, elle s’éloignera.
Et tout ce que l’Église à l’habitude de chanter de Judas le traître et des mauvais évêques, que toutes les Églises le chantent de ce roi infidèle.
Parce que le Seigneur a dit : « Tout ce que vous avez fait au plus petit des miens, c’est à Moi que vous l’avez fait, et tout ce que vous ne leur avez pas fait, c’est à Moi que vous ne l’avez pas fait ».
Qu’à la malédiction finale on remplace seulement, comme il convient à la personne, le mot épiscopat par le mot royauté !
Que ses jours soient abrégés et qu’un autre reçoive sa royauté ! [Satan par la révolution maçonnique]
Si les archevêques de Reims, mes successeurs, négligent ce devoir que je leur prescris, qu’ils reçoivent pour eux la malédiction destinée au prince coupable : que leurs jours soient abrégés et qu’un autre occupe leur siège [contre-Église vatican 2].

«[Bénédictions] Si Notre-Seigneur Jésus-Christ daigne écouter les prières que je répands tous les jours en sa présence, spécialement pour la persévérance de cette race royale, suivant mes recommandations, dans le bon gouvernement de son royaume et le respect de la hiérarchie de la Sainte Église de Dieu.
Qu’aux bénédictions de l’Esprit-Saint déjà répandues sur la tête royale s’ajoute la plénitude des bénédictions divines.
Que de cette race sortent des rois et des empereurs qui, confirmés dans la Vérité et la Justice pour le présent et pour l’avenir, suivant la volonté du Seigneur, pour l’extension de la Sainte Église, puissent régner et augmenter tous les jours leur puissance et méritent ainsi de s’asseoir sur le trône de David dans la céleste Jérusalem où ils règneront éternellement avec le Seigneur. Ainsi soit-il ». (Historia Remensis Ecclesiae lib. I, ch. XVIII, Testamentum ab ipso editum, Migne, T. 135, p. 60-68. Authenticité du grand testament de Saint Rémi, Abbé Dessailly, Éd. Dumoulin, Paris, 1878)

Le testament de saint Remi fut également signé par six autres évêques dont Saint Vedast, évêque d’Arras, Saint Médard, évêque de Noyon, et Saint Loup, évêque de Soissons. Mais si saint Rémi est l’apôtre des Francs, il n’a cependant pas la primauté, c’est-à-dire que sa prière reste couverte par le primat des Gaules qui est le siège épiscopal de Lyon qui lui a la primauté, c’est-à-dire l’évêque de Lyon et ses successeurs. La primauté de Lyon fut officiellement confirmée par le pape Grégoire VII en 1079, par conséquent c’est la structure de gouvernement de l’Église. Cela signifie que la tête ou chef spirituel de la (vraie) foi divine et catholique en France est le diocèse de Lyon et donc que la fidélité (fide : foi) de la France dépend et est attachée à la fidélité de l’épiscopat de Lyon et que ce sont ses effets temporels qui dépendent de l’évêque de Reims. Le premier évêque de Lyon fut saint Pothin martyr en 177, premier évêque de Gaule (et qui est le patron du diocèse), auquel succéda saint Irénée, père de l’Église, lui-même disciple de saint Polycarpe évêque de Smyrne, père apostolique et disciple des apôtres. Ce n’est un hasard si saint Irénée est le premier à parler de la Tradition de l’Église, gardienne du dépôt de la foi des apôtres, et de la «règle de vérité». L’autorité des Écritures de la Bible n’est pas hors de la Tradition de l’Église car la Tradition de l’Église précède l’Écriture, sinon c’est une interprétation hors de la Tradition, hors de la vraie foi, hors de l’Église et hors du salut. Avant d’être écrite la parole est orale, c’est pourquoi il est particulièrement important de se fonder sur la foi des apôtres, des pères et sur les dogmes en ces temps actuels de grande apostasie de la foi catholique et d’hérésies généralisées.

Mission de Jeanne d’Arc pour la France

La mission divine de Jeanne d’Arc fut d’éviter les malédictions de saint Rémi. Quand le royaume de France allait devenir une province anglaise, Jeanne fut envoyée convaincre le dauphin Charles de réunir une armée de soldats catholiques français pour reconquérir le territoire national.

La mission de Jeanne d’Arc est de rappeler que la racine catholique de la France est le baptême de Clovis, c’est-à-dire que la nation doit être fidèle aux vœux de son baptême : le roi ou prince dirigeant qui conduit la France est le «lieutenant» (tenant lieu) du Christ Roi et reçoit de Lui son pouvoir de gouverner, c’est-à-dire qu’il doit conduire temporellement et matériellement l’état du pays selon la foi et la morale de l’Église (ce qui implique que la vraie catholique soit la religion d’état) pour la finalité éternelle des âmes.

Par la «triple donation», un acte notarié fait à l’abbaye de Saint-Benoît-sur-Loire le 21 juin 1429, Jeanne demanda solennellement au dauphin de lui remettre son royaume, le dauphin accepta, puis elle ajouta : «Jehanne donne le royaume à Jésus-Christ». «Jésus-Christ rend le royaume à Charles». Le texte qui l’authentifie est dans le Breviarium historiale (été 1429), rédigé à l’intention du pape Martin V (document disponible aux archives de la Bibliothèque vaticane).

La révolution a renié la foi catholique et attiré les malédictions, par la proclamation du tiers état de l’Assemblée constituante du 17 juin 1789.

École – L’enseignement à domicile

Pour l’amour de Dieu, gardez vos enfants à l’écart de l’école publique, (si cette option est possible pour vous) et de la compagnie des autres hommes mauvais. Vous devez faire tout en votre pouvoir pour entraver le système de l’école du monde d’endoctriner vos enfants, allant même jusqu’à quitter votre pays s’il force l’école publique pour les enfants. La responsabilité d’une âme éternelle qui est plus grande que l’univers ne doit pas être traitée à la légère. Si vous pouvez faire l’école de vos enfants au foyer, mais ne le faites pas, alors vous n’avez vraiment pas de soins pour le bien-être spirituel de vos enfants. Comment un parent catholique avec une bonne conscience peut-il laisser ses enfants aller à l’école publique où il sait qu’ils seront exposés à de mauvaises influences par d’autres enfants, et à un lavage de cerveau par des enseignements tels que l’évolution et l’éducation sexuelle ? La plupart des choses que nous apprenons à l’école sont superflues de toute façon et ne seront jamais nécessaires. Nous sommes bombardés avec des enseignements inutiles qui vont occuper une grande partie de notre temps. Cela conduira les âmes à oublier Dieu et leur propre bien-être spirituel ! Le système scolaire avant était très différent d’aujourd’hui, à l’époque la plupart des États étaient chrétiens, et Dieu et la Bible n’étaient pas bannis de l’école.

Allez-vous permettre à vos enfants d’aller à l’école publique et sortir avec des amis mondains ou impies ? Ensuite, malheureusement, vous les aurez fait gagner au monde ! Dieu ne nous dit pas d’être autant sur nos gardes contre les démons comme pour les hommes (Matthieu 10,17), les hommes sont souvent plus dangereux pour nous alors que les démons peuvent être expulsés en invoquant les noms les plus sacrés de Jésus et Marie, mais l’homme, d’autre part, ne peut être expulsé de la même façon. Et si un homme essaie de changer sa vie, il sera vilipendé, méprisé, et appelé un imbécile le plus misérable, un bon à rien et un homme sans éducation. Beaucoup d’âmes faibles malheureusement tournent le dos à la vomissure de ces reproches comme par crainte de perdre le respect humain !

Saint Alphonse de Liguori, L’école sans Dieu et les enfants : « Nous avons dit qu’il n’est pas permis aux parents d’envoyer sans raisons très graves leurs enfants à l’école où la loi interdit d’enseigner la religion, parce que choisir cette école, c’est se ranger du côté des ennemis de Dieu ; c’est une sorte d’apostasie. Mais ne prétextez pas que vous enseignerez le catéchisme à la maison, que l’instituteur n’est pas impie, etc. ; car même alors, la foi des enfants est en très grand danger dans ces écoles. Voici pourquoi : si les maîtres s’abstiennent de parler de Dieu et de la religion, s’il est même défendu d’en parler à l’école, les enfants en concluent nécessairement que ces choses ne méritent pas qu’on s’en occupe et qu’on peut s’en passer. C’est le mépris de la religion enseigné aux enfants de la manière la plus perfide. À ce régime, leur foi ne résistera pas ; et de vos enfants vous aurez fait des sans-Dieu : c’est ce que les impies ont voulu obtenir ». (Saint Alphonse de Liguori, La sainteté au jour le jour, Ed. Clovis, p. 236 : 27 août – Saint Joseph Calasanz)

 

La « déesse » Europa

Psaume 95, 5 : «tous les dieux des nations sont des démons»

europa-vase

Europa est l’épouse de Zeus, c’est-à-dire de Satan.

europa-statue-eu-headquarters-brussels

Euro - femme sur la bête

L’Europe chrétienne est remplacée par une tour de Babel.

tourdebabel   euro-poster

L’agenda européen figure les fêtes de toutes fausses religions sauf les fêtes chrétiennes y compris Noël !

Les « lois » iniques, contre-nature, contre les nations sont bien sûr délibérément contre le Christ pour anéantir les fondements chrétiens de l’Europe puisque Europa est la bête.

 

L’ONU païen panthéiste 

Le paganisme est le culte des dieux, des fausses religions polythéistes, comme le bouddhisme, l’hindouisme, etc. L’Église catholique enseigne que les dieux adorés par les membres de religions païennes qui rendent un culte à plusieurs dieux, sont des démons.

« … tous les dieux des nations sont des démons : mais le Seigneur a fait les cieux ». Psaume 95, 5

« … ce qu’immolent les gentils [les païens], ils l’immolent aux démons et non à Dieu. I Corinthiens 10, 20.

Le néopaganisme est le culte des dieux à la sauce moderne comme l’ésotérisme, le new-âge, le gaïanisme, etc.

Le panthéisme (pan : tout ; théo : Dieu) est l’hérésie contre loi naturelle selon laquelle tout est Dieu, Dieu est la création, la création est Dieu.

Boutros-Ghali, secrétaire général de l’ONU, conférence de Rio, 1992 : «Il faut maintenant conclure un contrat éthique et politique avec la nature, avec cette Terre même, à qui nous devons notre existence, et qui nous fait vivre. Pour les anciens, le Nil était un Dieu qu’on vénère, de même le Rhin, source infinie de mythes européens, ou la forêt amazonienne, la mère des forêts. Partout dans le monde, la nature était la demeure des divinités. Celles-ci ont conféré à la forêt, au désert, à la montagne, une personnalité qui imposait adoration et respect. LA TERRE AVAIT UNE ÂME. La retrouver, la ressusciter, telle est l’essence de Rio»

Il dit : « …la nature était la demeure des divinités … La Terre avait une âme … la ressusciter : voir Gaïa – gaïanisme

chambre-meditation onu

Ci-dessus, chambre de « méditation » à l’O.N.U.

lucis3-geneve

cjm-geneve

lucis5-geneve

Ci-dessus : LUCIS TRUST, revue de la théosophie (racine du new age) nouveau nom de la revue Lucifer trust (Alice Bailey, Benjamin Creme, Robert Muller) aux Nations unies à Genève. La BONNE VOLONTE MONDIALE qui « travaille à l’établissement de justes relations humaines par la puissance de la bonne volonté », est un ensemble de groupes répartis dans le monde qui prient pour l’avènement du règne du dieu du New-âge par la religion de l’homme qui est Lucifer. L’ECOLE ARCANE TRIANGLES est une instance maçonnique-ésotérique pour « la Formation des Disciples du Nouvel Âge ».

Laïcisme maçonnique

La laïcité est l’opposition à l’existence d’une religion d’État, et qui permet à la république maçonnique d’exister. La laïcité (réalisation du laïcisme) est une hérésie. Le laïcisme (concept de la laïcité) est fondé sur l’hérésie de la séparation de l’Église et de l’État condamnée infailliblement par l’Église.

Pape Boniface VIII (1294-1303) Unam Sanctam, 18 nov. 1302 ex cathedra (Magistère solennel) : L’autorité civile doit être soumise à l’autorité de l’Église. (Ench. Symb. 469 873-875)

Pape Pie IX, Syllabus des Erreurs (n ° 55), 8 décembre 1864 : «L’Église doit être séparée de l’État, et l’État de l’Église». Déclaration Condamnée par le pape Pie IX.

Pape Léon XIII, Libertas, 20 juin 1888 (Magistère) : «Puisqu’il est donc nécessaire de professer une religion dans la société, il faut professer celle qui est la seule vraie».

Pape Pie XII, 23 mai 1958 : «Les racines de l’apostasie moderne réside dans l’athéisme scientifique, le matérialisme dialectique, le rationalisme, l’illuminisme, la laïcité et la franc-maçonnerie qui est la mère de tous».

Comme on peut le voir la laïcité est une hérésie.

L’idéologie maçonnique du laïcisme gomme sournoisement toute référence catholique de la société civile et l’écarte de la seule religion de salut. La franc-maçonnerie organise très habilement le laïcisme par la laïcisation de la société en agissant sournoisement en sous-marin et en masquant sa nature démoniaque par la fausse lumière de l’humanisme, du naturalisme, du paganisme, et de la philosophie spiritualiste antichrist de son fondement satanique dont le but est que toutes les religions se valent, qu’elles viennent de l’homme, et doivent être toutes réunies en une seule religion universelle contrôlable.

Le démon est le prince de la séduction et le père du mensonge, la secte de Satan, véritable pieuvre mondiale polymorphe a de nombreuses obédiences différentes, elle a son siège ecclésiastique avec vatican 2.

Elle influence directement la déchristianisation dans toutes les sociétés du monde, la domination secrète de l’économie-politique, et l’organisation mondiale d’un nouvel ordre luciférien, cause réelle des « crises ».

La franc-maçonnerie est l’instrument de Satan de déchristianisation de la société.

C’est un problème d’ordre spirituel et il faut que les nations se convertissent, encore faut-il qu’il leur soit prêcher la vraie foi catholique, c’est-à-dire le salut uniquement DANS l’Église de Jésus-Christ. La franc-maçonnerie ecclésiastique (franc-maçons qui ont infiltré la hiérarchie de l’Eglise catholique) elle est à la base des hérésies du libéralisme, modernisme, laïcisme, naturalisme, relativisme religieux, etc.

Le laïcisme maçonnique de Satan œuvre par la secte vatican 2 :

«La définition de la Franc-maçonnerie c’est : Liberté, Égalité, Fraternité» (Pape St Pie X 1903–1914, Lettre à la Hiérarchie Française)

1° Hérésie de la liberté religieuse ou liberté de culte public des fausses religions.

Pape Pie IX, Quanta Cura 5 ex cathedra (Magistère solennel) : «Délire : La liberté de conscience et des cultes est un droit propre à chaque homme».

Le droit à la liberté religieuse pour tous est une hérésie (Quanta Cura 5, Ench. Symb. 1690 1699 2896).

Pape Léon XIII, Libertas, 20 juin 1888 : «Cette liberté [Libéralisme] contraire à la vertu de religion, la liberté des cultes, chacun  professe telle religion qui lui plaît ou même aucune. Nier cette souveraineté de Dieu ou refuser de s’y soumettre, ce n’est pas la liberté, c’est le vice capital du Libéralisme».

2° Hérésie de l’indifférentisme religieux ou égalité religieuse, c-à-d pas de différence entre toutes les religions (entre la seule vraie religion catholique et les fausses du diable).

Pape Grégoire XVI, Mirari vos (Magistère) : L’indifférentisme [religieux], poison, délire.

Pape Pie IX, Syllabus (catalogue des erreurs), n° 79 : La liberté civile de tous les cultes conduit à la corruption des mœurs et des esprits, et propage la peste de l’indifférentisme.

3° Hérésie de l’œcuménisme ou fraternité religieuse, c-à-d pas de nécessité de se convertir des fausses religions à la vérité catholique pour le salut car « toutes les religions sont plus ou moins bonnes ».

Pape Pie XI, Mortalium Animos, n° 2 (Magistère) : «… la théorie erronée que les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louablesEn vérité, les partisans de cette théorie s’égarent en pleine erreur, mais de plus, en pervertissant la notion de la vraie religion ils la répudient [hérétiques], et ils versent par étapes dans le naturalisme et l’athéisme [apostasie]. La conclusion est claire : se solidariser des partisans et des propagateurs de pareilles doctrines, c’est s’éloigner complètement de la religion divinement révélée».

Ceux qui adhèrent à la contre-église maçonne vatican 2 participent à l’œuvre maçonnique.

Pape Clément V, Concile de Vienne (Décrets 383), 1311-1312 ex cathedra (Magistère solennel) : Les fausses religions sont sacrilèges et implantées par le diable.

Pape Grégoire XVI (1831–1846), Summo Iugiter n° 6 (Magistère) : Seuls les Catholiques adorent Dieu. Les fausses religions adorent le Démon.

Vatican 2 est le contraire de l’Église catholique, ce sont deux religions différentes, la doctrine apostate vatican 2 est contraire et opposée à la Doctrine catholique :

Nominalisme, relativisme et naturalisme : les trois esprits maçonniques

1 – Le Nominalisme

Le premier esprit satanique de la déchristianisation maçonnique est le nominalisme qui nie la réalité des choses universelles en disant qu’elles ne sont que des représentations intellectuelles. Cette hérésie anti-réaliste nie l’existence ou réalité des concepts abstraits universels en disant que les noms ne sont que des instruments permettant de parler commodément du réel, ou qu’on ne fait que nommer des choses qui ne correspondent pas à cette réalité nommée (d’où « nominalisme »). Par exemple, le terme « homme » ne signifie pas une quelconque essence (substance ou nature) de l’homme en général (universellement). Cette folle négation du réel engendra le conceptualisme et l’idéalisme, c’est-à-dire que les idées sont dans leur monde propre et totalement coupées du réel. Pour le nominalisme le concept abstrait n’est qu’une transformation de la sensation, c’-à-d le concept n’est pas différent de la sensation ou en fait partie, c’-à-d que l’intelligence n’existe pas vraiment en tant qu’intelligence faisant abstraction du réel perçu par les sens. Cela signifie (faussement) que l’homme n’a pas vraiment d’intelligence, comme de dire que l’homme est un animal intelligent. Le nominalisme (et l’idéalisme) rend fou parce que le réel est naturellement perçu d’abord par les sens avant d’être rendu intelligible, car l’intelligence extrait l’intelligible par abstraction du réel perçu par les sens. Faire contre nature c’est la folie des philosophes qui se perdent (et les autres) dans leurs concepts (les concepts prétendent refaire ce qui est déjà).

Tenter de définir le nominalisme peut rendre fou car définir la négation du réel rend fou. Même la définition de l’Encyclopédie catholique est difficile à décrypter. En fait le nominalisme est un mensonge fabriqué pour empêcher l’esprit de l’homme d’appréhender la foi.

Encyclopédie catholique, Nominalisme, 1907-1913 : «Le nominalisme … modèle le concept sur l’objet externe, qu’il tient être individuel et particulier. Le nominalisme nie par conséquent l’existence de concepts abstraits et universels et refuse d’admettre que l’intellect a le pouvoir de leur engendrement. Ce qui est appelé des idées générales sont seulement des noms, des simples désignations verbales, servant d’étiquettes pour une collection de choses ou une série d’événements particuliers. D’où le terme Nominalisme. La difficulté réelle apparaît quand nous assignons des attributs différents à une chose dans la nature et à une chose dans la pensée, si nous tenons que celui est individuel et l’autre universel. Une antinomie surgit alors entre le monde de la réalité et le monde comme représenté dans l’esprit, et nous sommes amenés à nous demander comment la notion générale de fleur conçue par l’esprit est applicable aux fleurs particulières et déterminées de la nature.

«… Est-ce que les objets de nos concepts (ie, genres et espèces) existent dans la nature (subsistentia), ou sont-ils de simples abstractions (nuda Intellecta) ? Sont-ils ou ne sont-ils pas les choses ? Ceux qui ont répondu par l’affirmative a obtenu le nom de Réels ou réalistes ; les autres comme des Valeurs nominales ou nominalistes. Les nominalistes, qui devraient être appelés plutôt les anti-réalistes, affirment au contraire que l’individu seul existe, et que les universaux ne sont pas des choses réalisées dans l’état de nature universelle, ou subsistentia. … ils concluent que les universaux sont nuda intellecta (purement représentations intellectuelles).

«Le Nominalisme, qui est inconciliable avec une philosophie spiritualiste et pour cette raison même avec la scolastique, suppose la théorie idéologique que le concept abstrait ne diffère pas essentiellement de la sensation, dont elle est seulement une transformation. … Quant à Kant, toutes les obligations qui pourraient relier le concept avec le monde extérieur sont détruits dans son phénoménisme. … Car en vérité nous ne créons pas en gros l’objet de notre connaissance, mais nous l’engendrons en nous sous l’influence causale de l’objet qui s’indique à nous».

Saint Thomas d’Aquin explique bien le réalisme (prise en compte du réel, seule vérité et réalité) des universaux ou réalités universelles, qui réfute le nominalisme (philosophie trompeuse contraire à la prise en compte du réel).

Saint Thomas d’Aquin, Somme théologique, Prima secunda, Q. 29, art. 6 : «Il faut répondre qu’on peut considérer l’universel de deux manières : 1° purement et simplement ; 2° selon la nature de la chose à laquelle il se rapporte (comme l’espèce, selon qu’elle est abstraite des individus). Par la première de ces considérations, on regarde l’homme en général ; par la seconde on regarde ce qu’il est en lui-même. Si on prend l’universel dans le premier sens, il n’y a pas de puissance dans la partie sensitive qui puisse se rapporter à lui. La puissance cognitive ne s’y rapporte pas plus que la puissance appétitive. Car l’universel s’abstrait de la matière individuelle qui est la source et la racine de toutes les facultés sensitives. Cependant une puissance sensitive, soit la puissance cognitive, soit la puissance appétitive, peut se porter en général vers un objet. Ainsi nous disons que l’objet de la vue est la couleur en général, non que la vue perçoive la couleur en général, mais parce que la propriété qu’a la couleur d’être perçue par la vue ne convient pas seulement à telle couleur en particulier, mais à toute autre couleur absolument parlant. La haine qui réside dans la partie sensitive peut donc se rapporter à un objet en général, parce que l’animal peut trouver dans une nature en général quelque chose qui lui est contraire et ne pas seulement détester tel ou tel individu en particulier. Ainsi la brebis hait non seulement tel ou tel loup, mais encore le loup en général. La colère est toujours l’effet d’un objet particulier, parce qu’elle ne provient que de l’acte d’une chose qui nous blesse. Or, les actes se rapportent aux choses particulières, et c’est ce qui fait dire à Aristote que la colère se rapporte toujours à quelque chose de particulier, tandis que la haine peut avoir pour objet quelque chose de particulier, tandis que la haine peut avoir pour objet quelque chose de général (ainsi le loup, en général, peut être considéré comme un animal cruel ; le voleur et le calomniateur, comme des hommes dangereux). Quant à la haine qui réside dans la partie intelligentielle, comme elle suit la perception générale de l’intellect, elle peut de ces deux manières se rapporter à l’universel (c’est-à-dire selon les deux manières dont on peut considérer l’universel)»

En résumé le réalisme dit que l’intelligence extrait l’intelligible à partir du sensible contrairement au nominalisme qui dit faussement que l’intelligence ne se sert pas du réel. L’intelligence humaine fonctionne ainsi, ce qui n’est pas le cas pour les animaux n’ayant pas de capacité d’abstraction.

2 – Le relativisme

Le second esprit satanique de la déchristianisation maçonnique est le relativisme. Cette hérésie considère que la vérité est relative, tout est relatif, c’-à-d qu’il y a des vérités et non pas une vérité, que la vérité est relative, elle évolue, elle n’est pas absolue, chacun ayant (se fait) lui-même sa vérité. Cette hérésie détruit le dogme révélé et immuable, les vérités de foi et de morale et tout esprit de religion. L’hérésie du relativisme religieux engendre l’indifférentisme religieux, le modernisme, et la liberté religieuse de la secte vatican 2, et le laïcisme (voir ci-dessus).

Encyclopédie catholique, 1907-1913, Indifférentisme religieux : «L’Indifférentisme religieux est le terme donné, en général, à toutes ces théories, qui, pour une raison ou une autre, nient qu’il est du devoir de l’homme d’adorer Dieu en croyant et pratiquant la seule vraie religion».

Encyclopédie catholique, 1907-1913, Tolérance religieuse : «Par la tolérance dogmatique théorique, on entend tolérer l’erreur en tant que telle, dans la mesure où il y a une erreur ; … ce genre de tolérance implique l’indifférence envers la vérité et, en principe, une approbation de l’erreur ; … Nulle part l’intolérance dogmatique est une règle de vie si nécessaire que dans le domaine de la croyance religieuse, puisque pour chaque individu son salut éternel est en jeu».

3 – Le Naturalisme

Le troisième esprit satanique de la déchristianisation maçonnique est le naturalisme. Cette hérésie considère l’existence de la nature (c-à-d. la création et les créatures) pour elle-même et par elle-même, cause et fin d’elle-même, jusqu’au panthéisme qui est, dans le sens le plus strict, à savoir comme identification de Dieu avec le monde, tout simplement l’athéisme (Enc. cath.). Le naturalisme est la racine de l’hérésie et une apostasie. Le naturalisme engendre l’hérésie de l’évolutionnisme ou théorie de l’évolution.

Encyclopédie catholique 1907-1913, Naturalisme : « une attitude ou esprit omniprésent et influençant de nombreuses doctrines. … cette tendance consiste essentiellement en la recherche de la nature comme source originale et fondamentale de tout ce qui existe, en essayant de tout expliquer en termes de nature. Soit les limites de la nature sont aussi les limites de la réalité existante, soit elles sont au moins la cause première si son existence est trouvée nécessaire ; elle [la nature] n’a rien à voir avec le fonctionnement des agencements naturels. Tous les événements, donc, trouvent leur explication adéquate au sein de la nature elle-même.

« Quoi qu’il en soit, finalement, la nature est essentiellement une ; elle n’exige rien en dehors d’elle-même, mais elle trouve en elle-même son explication adéquate. Soit l’esprit de l’homme est incapable de toute connaissance portant sur la question des origines, soit cette question elle-même n’a pas de sens, puisque les deux, la nature et ses processus de développement, sont éternels ».

Le nominalisme, le relativisme et le naturalisme constituent la religion de  l’homme ou faite par l’homme à la place de la seule vraie religion établie par Dieu.

 

Science et paganisme

La science repose sur le paganisme et le culte de faux dieux.

Psaume 95, 5 : « tous les dieux des nations sont des démons« .

Ci-dessous un exemple du CERN parmi d’autres.

CERN 666

nataraja cern

panneau cern

cern-shiva-dieu-danse-cosmique-quantiq

CERN rituel

cern-alice

La science actuelle repose sur le naturalisme. Voir aussi Évolutionnisme

 Franc-maçonnerie église de Satan

 

La franc-maçonnerie est le « corps mystique » de Lucifer

La franc-maçonnerie a été infailliblement (loi divine) condamnée, excommuniée, interdite, en tant que secte satanique, par le Magistère de l’Église, voir ci-dessous : L’Église a condamné la franc-maçonnerie.

La franc-maçonnerie est fondée sur le naturalisme, l’ésotérisme, l’occultisme, l’astrologie, la cabale, l’hermétisme, l’alchimie, le paganisme, la magie, la sorcellerie et le satanisme.

La franc-maçonnerie est une société secrète mondiale infiltrée dans tous les niveaux et les structures de la société. En apparence, c’est une fraternité qui aide la société à se construire et qui réalise en même temps son idéal. En vérité, son plan est de détruire l’humanité pour garantir l’idéal de pouvoir et de préservation d’une « élite » dans l’élite que l’on nomme les illuminati, ceux qui « savent ».

 

SYMBOLES FRANCS-MAÇONS DE BASE

Le triangle ou pyramide contenant un œil, ou surmontée d’un œil ou du soleil, est le premier symbole de cette organisation.

Triangle flamboyant reduc BMP

Pyramide = hiérarchie

Oeil= œil d’horus, œil soit disant de la providence qui sait tout = œil de Satan = sort, contrôle mental, économique et  financier = idole

oeil2

 

se retrouve caché dans un tas de logos, d’images de publicités, films, clips, etc.

Pub pyra + oeil

Étoile flamboyante = lucifer

etoile flamboyante maçonne  étoile flamboy occ 2

Le compas et l’équerre : le cercle et le carré

washington fm   équerre-compas - Memorial maçon Washington

Cercle, choses de l’esprit, et carré, choses de la terre = alchimie = occultisme.

compas-équerre -G franc maçon

« G » : gnose : « connaissance » = réunion de tous les paganismes notoires depuis tubal-caïn (7ème génération de Caïn), Nemrod « premier franc-maçon », Ur et l’Atlantide, sumériens, babyloniens, égyptiens, temple de Salomon, quête du graal, templiers : trésors, satanisme, sorcellerie, magie, philosophie bit-nic, new-age, etc…

penta-G francmaçon

Les deux colonnes. Elles représentent les colonnes du temple, que l’on franchit pour aller vers le « sanctuaire », en réalité c’est vers l’enfer.

symboles franc-maçon

Le sol en damier noir et blanc, monde fait des contraires : la vie est une tension = alchimie.

B et J franc maçon  ILLUSTRATION FRANC MACONNERIE CONFERENCE PUBLIQUE A CAHORS GRAND MAITRE DE LA GRANDE LOGE DE FRANCE

Le pentagramme (étoile à cinq branches) : homme = en sorcellerie, tracer un pentagramme revient à une offrande à Satan.

pentagramme2

L’étoile à cinq branches, pentagramme satanique, mais remplit et coloré. L’étoile à cinq branche est très utilisée sur beaucoup de drapeaux, dans les monnaies, dans les logos et dans les spectacles.

Le pentagramme pointe en haut symboliserait soi-disant l’homme…

baphomet chèvre sabbatiquebaphomet2Mais Satan comporte bien le pentagramme pointe en haut : nature (humaine) à la place de Dieu (Voir Naturalisme].

Symboles astrologiques des planètes = astrologie et magie (interdit par Dieu, Deutéronome 18).

lune soleil

Le M (Maitre-Maçon – 3ème degré) : le tablier maçon ci-dessus représente un M.

L’étoile à six branches : signe très utilisé en magie, représente l’union de l’esprit et de la matière = alchimie = occultisme

hexagramme2

 

967532950   hexagramme maçon   étoile 6 FM

L’étoile à huit branches ci-dessous : représente deux croix superposées = porte sur d’autres dimensions = magie

et 8 b

La torche = celui qui porte la lumière = lucifer

statue liberté

La tête de mort : mort couronnée, sacrée, et tiarée ! (par exemple : 30ème degré)

degré 30 FM

Le cercueil est aussi très utilisé.

Aigle bicéphale : symbole du 33ème degré

1717377626  ccodex_29

Croix du Christ détournée

croix FM        CX FM

freem-tem

Temple maçon

Ces symboles basiques se retrouvent actuellement partout, le monde maintenant est truffé de ces symboles dans les vidéos-clips, les films, les logos commerciaux, politiques, etc.

Ces quelques symboles de base sont blasphématoires : le détournement des signes et symboles de Dieu représente un blasphème, c’est le détournement qui plait le plus aux démons, après l’utilisation rituel du sang.

LE BUT DE LA FRANC-MAÇONNERIE EST ADAM RETROUVÉ

adam-temple

Ci-dessus, symboles cabalistiques (arbre cabbalistique) maçonniques d’Adam retrouvé (nu au milieu effacé)

 

C’est le naturalisme démoniaque qui s’oppose au don de Dieu et à Sa grâce, car vouloir retourner à l’état adamique signifie nier la Rédemption et la divinité de Jésus-Christ : C’est l’esprit de l’antichrist.

«Qui est le menteur ? sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ [la divinité du Christ] ?, Celui-là est l’Antéchrist, qui nie le Père et le Fils [la divinité du Christ]». I Jean 2, 22-23

Les francs-maçons se disent être une association inscrite mais non une religion, mais ont des rituels, un temple, un autel, et des prières à « dieu » :  leurs rites, temples, allégeances ne sont ni plus ni moins qu’une religion de démons, et c’est la raison pour laquelle l’Église a condamné, excommunié, et interdit cette secte satanique en tant que telle (voir plus bas).

declaration

Pyramide et œil surplombant la déclaration des droits de l’homme

poignée maçonnique

Poignée maçonnique

signes fm

Signes maçonniques

dalailama fmaçonnique

Le dalaï-lama chef du bouddhisme : Pyramide surmontée du soleil – signe typique maçonnique

denver4

Aéroport de Denver truffé de symboles occultes

illuminatiqueen

bush-masonic-texas

skullbush

bush-skull-and-bones-1968

bush-pere-1991

bush-pyra

churchill-fm

 

LUCIFÉRIENS     

Ceux qui dirigent notre monde, les « illuminés » (ceux qui ont la connaissance), les franc-maçons, ceux qui obéissent à une cabale secrète qui origine depuis la genèse de l’humanité, vénèrent un dieu, une puissance qui dans les écrits mystiques et sacrés des loges occultes, est nulle autre que « le prince des ténèbres » : Satan !

Satan, au fil de l’histoire, des civilisations et des traditions, a tenté d’usurper son identité pour tromper les hommes.  Le « dieu-dragon » et le « dieu-serpent » (Quetzalcoalt) vénéré par les chinois, par les Mayas et les égyptiens, le « porteur de lumière »« l’astre du matin » (Vénus), le « Grand Architecte de l’Univers » et « Maitraiya » vénéré par les sociétés secrètes et sectes ésotériques, sont toutes des appellations différentes pour signifier une seule et même entité qui, de tous les temps, se déguise en « ange de lumière ».

La plus grande imposture de l’histoire de l’humanité est exposée dans la « bible » écrite par Albert Pike, « Morals and Dogma », le grand-maître des franc-maçons.  Cet écrit, publié en 1871, constitue un des fondements de la doctrine des maçons, un ouvrage de référence et un livre sacré par lequel les adeptes doivent franchir les degrés d’initiation et jurer fidélité à la fraternité.

fm-uni

Pike, comme les auteurs BlavatskyBaileySteinerGuénonFergusonCreme, etc., qui par leurs écrits ont jeté les bases de la doctrine du « nouvel-âge », tentent, sans équivoque, de corrompre la connaissance biblique pour susciter l’obéissance à des puissances des ténèbres, laissant croire que Satan/Lucifer est le Créateur et la lumière du monde.  Pike et ces auteurs de la théosophie et du nouvel âge préparent en fait l’humanité à l’émergence d’un « nouvel ordre mondial », à l’établissement d’un« nouveau monde » dirigé par Satan lui-même !

Comme vous pourrez le constater dans les extraits ci-bas, sortis des livres de Pike, Blavatsky et Bailey, pour ne citer que ces auteurs, les fondements des doctrines occultes, gnostiques, théosophiques ou nouvel-âgistes sont purement et simplement diaboliques. Satan/Lucifer est présenté comme un dieu tout-puissant, comme le rédempteur de l’humanité.  Ces écrits se rapportent à la Genèse biblique de façon à corrompre et pervertir la Vérité.  C’est une évidence qui crève les yeux!

theosophie-FM

Nous devons prendre conscience des doctrines mensongères qui ont conditionné notre espérance parce qu’elles sont des pièges spirituels insidieusement tendus pour nous égarer. Le « plan » des sociétés occultes, orchestrées et dirigées par des « puissances dans les lieux célestes », est sur le point d’atteindre son aboutissement pour être enfin révélé.  Ce jour en sera un de terreur et de grande désolation pour tous les habitants de la terre qui seront sous un « esprit d’égarement », qui accepteront de croire aux miracles et prodiges mensongers qui eux, serviront à lier l’humanité dans une prison dont nous n’avons pas la clé…

 

EXTRAITS DES LIVRES DES CHEFS LUCIFÉRIENS ALBERT PIKE, H.P. BLAVATSKY ET ALICE BAILEY

L’Apocalypse est, pour ceux qui reçoivent le dix-neuvième degré, l’apothéose de la foi sublime qui n’aspire qu’à Dieu, en dépit des pompes et des travaux de Lucifer. Lucifer, le porteur de lumière ! Quel nom étrange et mystérieux pour l’esprit des ténèbres ! Lucifer, le fils du matin ! Est-ce lui qui apporte la lumière et qui de sa splendeur intolérable aveugle les âmes faibles, sensuelles ou égoïstes ? N’en doutons pas car les traditions sont pleines d’inspirations et de révélations divines, et l’inspiration n’est pas propre à une seule époque et à une seule croyance. Platon et Philon, eux-aussi, étaient inspirés. (Morals and dogma, Albert Pike)

Dans ce cas il est naturel […] de voir Satan, le Serpent de la Genèse, comme le véritable créateur et bienfaiteur, le Père de l’humanité Spirituelle. Celui qui fut le « messager de la Lumière », le brillant et radieux Lucifer, qui a ouvert les yeux de l’automate créé par Jéhovah, comme on prétend ; et celui qui fut le premier à murmurer : « du jour où vous mangerez du fruit, vous serez comme Élohim, connaissant le bien et le mal » – ne peut être vu en toute lumière que comme un Sauveur. (The Secret Doctrine II, H.P. Blavatsky)

Le deuxième Groupe a l’Instructeur Mondial comme tête dirigeante. C’est le Grand Être que les Chrétiens appellent le Christ ; il est aussi appelé en Orient Bodhisattva et Seigneur Maitreya. […] C’est le grand Seigneur de l’Amour et de la Compassion, de même que son prédécesseur, le Bouddha, était le Seigneur de Sagesse. À travers lui coule l’énergie du second aspect, venue directement du cœur central du Logos Planétaire à travers le cœur de Sanat Kumara. Il travaille au moyen d’une méditation centrée dans le coeur. C’est l’Instructeur Mondial, le Maître des Maîtres, et l’Instructeur des Anges. […] Depuis qu’il a quitté la terre, de la manière dont la Bible le décrit approximativement (bien qu’avec de nombreuses erreurs de détail), il est resté avec les enfants des hommes ; il n’est jamais vraiment parti, mais seulement en apparence, et ceux qui connaissent le chemin peuvent le trouver vivant dans un corps physique. Il habite l’Himalaya et travaille en étroite collaboration avec ses deux grands Frères, le Manou et le Mahachohan. Chaque jour, il déverse sa bénédiction sur le monde, et chaque jour, au crépuscule, sous le grand pin de son jardin, il tient les mains levées pour bénir tous ceux qui recherchent véritablement et honnêtement à s’élever. (Initiation humaine et solaire 1, Alice Bailey)

 

HIÉRARCHIE LUCIFÉRIENNE  

   onedollar

dollars fm

Symbole franc-maçon sur le dollar américain actuel

   dollar-chouette

chouette $

 boho-logo

Chouette Bohemian club sur le dollar

33 fgrades fm -papus-lepage

 

pyramide fm

Haut de la pyramide, la face cachée de l’iceberg :

Les « illuminés » qui reçoivent la lumière de Lucifer, ceux « qui savent » appelés aussi les élus, adeptes et sages, et qui sont ignorés par les 97% autres francs-maçons.

Tous les présidents des États-Unis sont « 32ème et des 33ème degré », des « chefs d’états » (soit rois ou reines, soit élus de droite ou de gauche), des banquiers, des patrons de gros groupes (médias, chimie, assurance, alimentaire, etc…), des économistes et des financiers à l’influence internationale, des membres influents non-élus de gouvernements (administrations, hauts fonctionnaires, conseillers, services secrets, etc…).

Tous les francs-maçons de ces 33 premiers degrés sont appelés « les gentils » (les pions méprisés) par les illuminati qui leurs donnent des fausses significations des symboles maçonniques.

Il ne s’agit pas ici de franc-maçonneries nationales, ni internationales (entre nations), mais supranationales (au-dessus des nations).

 

ÉLITE DE LA FRANC-MACONNERIE : LES ILLUMINATI

adam Weishaupt

Adam Weishaupt est celui qui est mis en avant comme étant le fondateur des illuminatis, mais en réalité, c’est un instrument. Cependant, c’est à partir de lui que s’organise le plan des illuminati et la franc-maçonnerie supranationale.

Cette organisation pyramidale se constitua en franc-maçonnerie le 1er mai 1776, sur la demande de Rothschild, et son fondateur, Adam Weishaupt, ex-jésuite enseignant à la faculté de théologie, qui renia définitivement sa foi, pour devenir luciférien, y porta le titre de « Général » assisté par un « Conseil Suprême » formé de ses premiers compagnons, qu’il appelait « aréopagites ».

Seule la direction de l’organisation connaissait ses secrets et ses objectifs matérialistes et anticléricaux. Les nouveaux recrutés, les « Novices » devaient observer une période probatoire d’environ deux ans avant d’accéder au grade de « Minerval » après une initiation qui reprenait des thèmes et des dénominations de l’Antiquité. Le recrutement resta limité à la Bavière et ne dépassa pas quelques dizaines de membres jusqu’en 1780, date à laquelle Weishaupt décida de renforcer son organisation en infiltrant quelques loges allemandes, notamment la loge « La Prudence ». Ensuite des ramifications s’étendront , pour mettre en place le plan non-humain (luciférien) de nouvel ordre mondial qui remonte à Nemrod (tour de Babel).

Le plan d’Adam Weishaupt nécessitait les actions suivantes de la part des agents des Illuminati, pour atteindre son but de domination mondiale :

 1- La corruption par l’argent et le sexe devait être utilisée pour obtenir le contrôle des hommes en hauts lieux dans les différents paliers de gouvernements et autres secteurs de l’activité humaine. Une fois ces personnes influentes tombées dans le piège des Illuminati, elles devaient être maintenues en esclavage par différentes formes de chantage – menaces de ruine financière, révélations publiques de scandales, menaces de blesser ou même de tuer ces personnes ou des membres de leur famille.

2- Les membres des Illuminati enseignant dans les collèges et universités devaient cultiver les étudiants possédant des capacités mentales exceptionnelles et appartenant à de bonnes familles de tendances internationalistes, et les recommander comme des candidats possibles pour une formation spéciale en internationalisme. Une telle formation des étudiants choisis par les Illuminati devait être financée par des bourses universitaires, telles que la bourse Rhodes. Tous ces étudiants choisis devaient tout d’abord être convaincus que les hommes avec des talents spéciaux avaient le droit de diriger ceux moins doués, sous prétexte que les masses ne savent pas ce qui est bon pour elles physiquement, mentalement et spirituellement.

3- Tous les gens influents sous le contrôle des Illuminati, et les étudiants qui avaient été choisis et entraînés spécialement par eux, devaient être utilisés comme agents des Illuminati et agir dans les coulisses de tous les gouvernements, comme experts et spécialistes. Ils pourraient conseiller les ministres d’adopter des politiques qui, à long terme, serviraient les plans secrets des Illuminati pour une conspiration mondiale, et amener la destruction des gouvernements et religions que ces ministres étaient censés servir.

4 – Les Illuminati devaient obtenir le contrôle absolu de la presse afin que toutes les nouvelles et l’information soient orientées de manière à convaincre les masses qu’un gouvernement mondial est la seule solution à nos nombreux problèmes de toutes sortes. Ils devaient posséder et contrôler tous les réseaux de radio et de télévision.

grades illuminati

 

Albert Pike, le « pape » des franc-maçons

Albert-pike pape fm

Albert Pike, pape noir de la franc-maçonnerie, grand prêtre de l’église satanique, fondateur du ku kux klan, implanteur des illuminatis au USA, détenteur personnel de 120 degrés (33 officiellement).

Lettre écrite en 1871 par l’Illuminati Albert Pike, fondateur du rite palladique luciférien, à Mazzini (chef révolutionnaire de la Haute-Vente, branche armée de la Maçonnerie) :

Cette lettre du 15 aout 1871 fut révélée par le Commodore William Carr (1895 -1959) dans son livre « Pawns in the Game » (« Des Pions sur l’Échiquier », Éd. Canadienne éditée en 1954 par la « National Federation of Christian Laymen »). Cet officier de marine canadien faisait partie de l’équipe de l’amiral britannique Sir Barry Domville, ancien chef de la « Naval Intelligence », retraité en 1936 et plus tard incarcéré par W. Churchill comme anti belliciste.

« … mais des deux défaites subies par la France, la militaire et sociale, profiteront à la fois les financiers cosmopolites et les disciples de Karl Marx, tandis que les promoteurs du « World Revolutionary » mouvement, Giuseppe Mazzini et son homologue nord-américain, le général Albert Pike [1809-1891], dans leur lettre du 15.08.1871, traitent du schéma « Crise, Guerre, Révolution » des 3 guerres mondiales suivies des 3 grandes révolutions qui doivent marquer le XXe siècle. A. Pike, 33e degré, grand commandeur du Rite écossais du Sud, fonda sa propre obédience luciférienne : le « New Reformed Palladian Rite » destiné à appuyer le Mouvement Révolutionnaire Mondial (cf. Jean Lombard, « La face cachée de l’Histoire moderne », pp. 552-554, 1984, et les pages 555-556 du tome 2 de l’éd. espagnole). »

« La Première Guerre Mondiale devait permettre aux Illuminati de renverser le pouvoir des Tsars en Russie et de transformer ce pays par la mainmise du Communisme athée. Les divergences « naturelles », attisées par les Agents des Illuminati entre les Empires Britannique et Allemand devaient servir à fomenter cette guerre. Le conflit terminé, le Communisme devait se constituer et être utilisé pour détruire les autres gouvernements et affaiblir les religions.

« La Deuxième Guerre Mondiale devait être fomentée en jouant sur les divergences entre Fascistes et Sionistes Politiques. Cette guerre devait permettre la destruction du Nazisme et accroître la puissance du Sionisme Politique de façon à ce que l’État souverain d’Israël put s’établir en Palestine. Pendant la Deuxième Guerre Mondiale, la puissance du Communisme International devait arriver au niveau de celle de la Chrétienté tout entière. Arrivé à ce point, il devait être contenu et mis en réserve jusqu’à son utilisation pour le dernier cataclysme social.

« La Troisième Guerre mondiale doit être fomentée en utilisant les divergences que les agents des Illuminati attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’État d’Israël) se détruisent mutuellement. Dans le même temps, les autres nations une fois de plus divisées entre elles à ce propos, seront forcées de se combattre jusqu’à un état d’épuisement complet, physique, moral, spirituel et économique.

Le 15 août 1871, Pike disait à Mazzini qu’après la Troisième Guerre Mondiale, ceux qui aspirent à dominer le monde sans conteste provoqueront le plus grand cataclysme social que le monde ait jamais connu. Nous citons ses propres termes empruntés à la lettre cataloguée au British Museum Library à Londres :

« Nous lâcherons les Nihilistes et les Athées et nous provoqueront un formidable cataclysme social qui, dans toute son horreur, montrera clairement aux nations les effets d’un athéisme absolu, origine de la sauvagerie et du plus sanglant chambardement. Puis tous les citoyens, obligés de se défendre eux-mêmes contre la minorité révolutionnaire mondiale, extermineront les démolisseurs de la civilisation, et les masses déçues par la chrétienté dont les esprit déistes seront à partir de ce moment sans boussole, à la recherche d’un idéal, sans savoir vers quoi tourner son adoration, recevront la vraie lumière grâce à la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer, enfin révélée aux yeux de tous, manifestation qui suivra la destruction de la chrétienté et de l’athéisme, simultanément soumis et exterminés ».

Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889 :

Albert Pike, Discours prononcé en France en 1889 et adressé aux hauts degrés de la maçonnerie de « Rite Palladique », publié par la revue anglaise « The Freemason » dans son numéro du 19 janvier 1935 (cf. Epiphanius in « Maçonnerie et sectes secrètes : le côté caché de l’histoire », pp. 508-509, ouv. cité plus haut) :

« Voilà ce que nous devons dire aux foules : Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”.  A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° : “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon ».

pape des franc-maçons

 

Extraits de Morals and Dogma d’Albert Pike 33 *, chef de la franc-maçonnerie mondiale 

«Chaque loge maçonnique est un temple de la religion et ses enseignements sont l’enseignement religieux. » Page 213

« … La prière est une partie essentielle de nos cérémonies. » page 6

« Pas un homme sur dix mille ne sait rien sur les preuves de sa foi. » Page 165

« … Même le jésuitisme a appris sous le masque de la maçonnerie. » Page 326

« Les initiés sont certains d’atteindre la compagnie des dieux. » Page 373

« Cet agent, partiellement révélée par les devine aveugle des disciples de Mesmer, est précisément ce que les adeptes du moyen âge appelaient la question élémentaire de l’excellent travail. Les gnostiques, ont jugé qu’il compose le corps igné de l’Esprit Saint ; Et était adoré dans les rites secrets du Sabbat ou le Temple, sous la figure hiéroglyphique de Baphomet ou le bouc de Mendès hermaphrodite « . Page 734

« Il s’agit d’une course d’enfants de la Lumière. » Page 268

«C’est la mort qui gouverne. La vie obéit seulement. » Page 315

« Les ignorants, et ceux demi-sages dans la réalité, mais trop sages dans leur propre vanité, peuvent attaquer nos symboles avec sarcasmes, mais ils sont néanmoins des voiles ingénieux qui couvrent la Vérité …» Page 331

« Le voile du secret impénétrable, scellé par des serments et des sanctions, le plus terrible et effroyable. » Page 359

«Parmi les livres sacrés des chrétiens sont deux œuvres que l’Église infaillible ne prétend pas comprendre, et ne tente jamais d’expliquer, – la prophétie d’Ezéchiel et l’Apocalypse ; deux clavicules cabalistiques, réservées, sans doute, dans le ciel, pour l’exposition des rois mages, fermé par sept sceaux pour tous les croyants fidèles et parfaitement clair pour l’incroyant initié dans les sciences occultes « . Page 731

« La Kabbale est la clé des sciences occultes, et les gnostiques étaient nés des kabbalistes. » Page 625

«Pour le maçon, Dieu est notre Père dans les cieux … Il est notre Père, et nous sommes tous des frères. » Page 227

« Les initiés devraient comprendre cela, et, de peur de surprendre le profane, la Maçonnerie n’en dit jamais trop. » Page 732

Hérésie gnostique – gnosticisme :

« Le mal est l’ombre du bien, et il en est inséparable… Donc le mal est nécessaire à l’humanité… comme le sel est indispensable à l’eau des mers. Là aussi l’harmonie peut seulement dériver de l’équilibre des contraires. » (Albert Pike, Morals and Dogma of Freemasonry, vol. VI, p. 212-213, cit. par Epiphanius, p. 481)

La maçonnerie est une fausse religion :

«Chaque loge maçonnique est un temple de la religion et ses enseignements sont l’enseignement religieux. » Page 213

« … La prière est une partie essentielle de nos cérémonies. » page 6

« Les initiés sont certains d’atteindre la compagnie des dieux. » Page 373

Le diable est le dieu des franc-maçons, secret du 33ème degré (Souverain grand inspecteur général) :

« L’Apocalypse, résumé sublime kabbalistique et prophétique de tous les personnages occultes, divise les images en trois septénaires, après chacune desquelles il y a un silence dans le ciel. Il y a Sept Sceaux à être ouverts, pour dire, Sept mystères à savoir et sept difficultés à surmonter, sept trompettes à sonner, et sept coupes à se vider.
L’Apocalypse est, pour ceux qui reçoivent le dix-neuvième degré, l’apothéose de la foi sublime qui n’aspire qu’à Dieu, en dépit des pompes et des travaux de Lucifer. Lucifer, le porteur de lumière ! Quel nom étrange et mystérieux pour l’esprit des ténèbres ! Lucifer, le fils du matin ! Est-ce lui qui apporte la lumière et qui de sa splendeur intolérable aveugle les âmes faibles, sensuelles ou égoïstes (vrai catholicisme) ? N’en doutons pas car les traditions sont pleines d’inspirations et de révélations divines, et l’inspiration n’est pas propre à une seule époque et à une seule croyance ». p. 320

« Voilà ce que nous devons dire aux foules : “ Nous adorons un Dieu, mais c’est le Dieu qui s’adore sans superstition ”. A toi, Souverain Grand Instructeur Général, nous disons ceci, que tu peux répéter aux Frères des 32°, 31° et 30° : “ La Religion maçonnique devrait être maintenue, par nous tous initiés de hauts degrés, dans la pureté de la doctrine luciférienne. Si Lucifer n’était pas Dieu, Adonaï (le Dieu des chrétiens) dont les actions prouvent sa cruauté, sa perfidie, sa haine pour l’homme, sa barbarie et sa répulsion pour la science, l’aurait-il calomnié avec ses prêtres ? Oui, Lucifer est Dieu, et malheureusement Adonaï est aussi Dieu. Par la loi éternelle selon laquelle il n’y a pas de lumière sans ombre, de beauté sans laideur, de blanc sans noir, l’absolu peu seulement exister comme deux Divinités : l’obscurité étant nécessaire à la lumière pour lui servir de contraste, comme le piédestal est nécessaire à la statue et le frein à la locomotive… La doctrine du Satanisme est une hérésie ; et la véritable et pure religion philosophique est la foi en Lucifer, l’égal de Adonaï ; mais Lucifer, Dieu de lumière [avec l’une de ses orgueilleuses devises : Post tenebras lux] et Dieu du bien, lutte pour l’humanité contre Adonaï, le dieu des ténèbres et démon”. 

Le baphomet :

« Cet agent, partiellement révélée par les devines aveugles des disciples de Mesmer, est précisement ce que les adeptes du moyen âge appelaient la question élémentaire de l’excellent travail. Les gnostiques, ont jugé qu’il compose le corps igné de l’Esprit Saint ; Et était adoré dans les rites secrets du Sabbat ou le Temple [templiers], sous la figure hiéroglyphique de Baphomet ou le bouc de Mendès hermaphrodite « . Page 734

baphomet2

La culture de mort :

«C’est la mort qui gouverne. La vie obéit seulement. » Page 315

L’occultisme cabalistique :

«Parmi les livres sacrés des chrétiens sont deux œuvres que l’Église infaillible ne prétend pas comprendre, et ne tente jamais d’expliquer, – la prophétie d’Ezéchiel et l’Apocalypse ; deux clavicules cabalistiques, réservées, sans doute, dans le ciel, pour l’exposition des rois mages, fermé par sept sceaux pour tous les croyants fidèles et parfaitement clair pour l’incroyant initié dans les sciences occultes « . Page 731

« La Kabbale est la clé des sciences occultes, et les gnostiques étaient nés des kabbalistes. » Page 625-6

 Le sacrilège, le blasphème, et le péché contre l’Esprit-Saint :

«Pour le maçon, Dieu est notre Père dans les cieux … Il est notre Père, et nous sommes tous des frères. » Page 227

Le culte du secret :

« Les ignorants, et ceux demi-sages dans la réalité, mais trop sages dans leur propre vanité, peuvent attaquer nos symboles avec sarcasmes, mais ils sont néanmoins des voiles ingénieux qui couvrent la Vérité …» Page 331

« Le voile du secret impénétrable, scellé par des serments et des sanctions, le plus terrible et effroyable. » Page 359

« Les initiés devraient comprendre cela, et, de peur de surprendre le profane, la Maçonnerie n’en dit jamais trop. » Page 732

C’est le « pontife » de la franc-maçonnerie qui dit cela, considéré comme le plus grand franc-maçon et l’homme le plus « pur » par ses pairs.

Mais l’Ecriture dit infailliblement :

« Parce que tous [les hommes] ont péché et ont besoin [sont tous privés] de la gloire de Dieu. Étant justifiés gratuitement … par la rédemption … dans le Christ Jésus« . Romains 3, 23

Ce qu’est la franc-maçonnerie :

Un naturalisme (la nature seule est son propre dieu = péché des anges) païen (fausses divinités = démons) satanique (astrologie, cabale, hermétisme, magie, sorcellerie, satanisme).

Son plan pour l’humanité : trois guerres mondiales pour réaliser un plan de domination franc-maçonnique civil, gouvernemental, mondial, et religieux.

L’architecte de l’univers des francs-maçons n’est autre que Satan.

 

Ordo Ab Chao : l’ordre par le chaos – principe d’action franc-maçon

Les Illuminati se sont appuyés sur les travaux d’Hegel (1770-1831; contemporain d’Adam Weishaupt, fondateur des Illuminés de Bavière). Selon le philosophe Hegel, les sociétés fonctionnent sur le principe de la  « thèse », de l’ »antithèse  » et de la « synthèse ». Ce conflit d’idées résulte en un compromis qui fait que chaque partie adopte certains aspects de l’autre formant un espèce d’hybride appelé « synthèse ». Le but étant de gérer ce conflit permanent et sans vainqueur, car selon Hegel : « le conflit aboutit au changement et le conflit planifié abouti au changement planifié »

Nous retrouvons donc cette philosophie dans le plan de Pike, avec toujours cette logique de thèse et d’antithèse. Le changement planifié voulu par la secte poursuit un but bien précis: celui cheminer lentement vers un Nouvel Ordre Mondial régit par un gouvernement unique.

On peut également observer que la Société des Nations fut créée en réaction à la boucherie de la Première Guerre Mondiale. L’ONU, son grand frère, fut créé à la fin de la Seconde Guerre Mondiale. Plus récemment, on parle de gouvernement mondial pour répondre aux crises financières mondialisées, aux pandémies et aux changements climatiques. Toutes ces menaces mondialistes nécessitent l’instauration d’un gouvernement mondial ou d’une autorité mondiale.

otan-franc-maconnerie

 

L’Église catholique condamne la franc-maçonnerie depuis 1738

Le Pape Clément XII EXCOMMUNIE INFAILLIBLEMENT FRANC-MAÇONNERIE (In Eminenti, 24 avril 1738, constitution valable à perpétuité).

Le Pape Léon XIII CONDAMNE LA FRANC-MAÇONNERIE COMME SECTE SATANIQUE (Humanum Genus, La secte des Francs-Maçons, 20 Avril 1884).

In eminenti, pape Clément XII, 28 Avril 1738 :

«Nous défendons sérieusement et en vertu de la sainte obéissance, à tous et à chacun des fidèles de Jésus-Christ, de quelque état, grade, condition, rang, dignité et prééminence qu’ils soient, laïques ou clercs, séculiers ou réguliers, méritant même une mention particulière, d’oser ou de présumer, sous quelque prétexte, sous quelque couleur que ce soit, d’entrer dans les dites sociétés de Francs-Maçons ou autrement appelées, ou de les propager, les entretenir, les recevoir chez soi : …»

Providas, pape Benoît XIV, 16 Mars 1751 :

«Nous, … avons décrété de confirmer par les présentes, la susdite constitution de Notre prédécesseur, insérée mot à mot, dans la forme spécifique, qui est la plus ample et la plus efficace de toutes, comme Nous la confirmons, corroborons, renouvelons de science certaine et de la plénitude de Notre autorité apostolique, par la teneur des présentes, en tout et pour tout, comme si elle était publiée de Notre propre mouvement, de Notre propre autorité, en Notre propre nom, pour la première fois ; voulons et statuons qu’elle ait force et efficacité à toujours».

Édit du Cardinal Consalvi, secrétaire d’État du pape Pie VII, 13 Août 1814 :

«Par ces dispositions on entend dire que, pour ce qui regarde la foi interne et les peines ecclésiastiques encourues par ces malheureux qui, pendant le laps de temps qui vient de s’écouler, auraient eu ou auraient à l’avenir, le malheur de faire partie, en quelque manière que ce soit, des agrégations et réunions maçonniques sus-désignées, Sa Sainteté les soumet entièrement et sans exception, aux peines et réglementations statuées par les constitutions susdites de ses prédécesseurs…»

Ecclesiam a Jesu Christo, pape Pie VII, 13 Septembre 1821 :

«Nous sommes aussi frappé de l’exemple de Nos prédécesseurs, d’heureuse mémoire, Clément XII et Benoît XIV, dont l’un, par sa constitution « In eminenti » du 28 Avril 1738, et l’autre, par sa constitution « Providas » du 18 Mai 1751, condamnèrent et prohibèrent la société « De’Liberi Muratori » ou des Francs-Maçons, ou bien les sociétés désignées par d’autres noms, suivant la différence des langues et des pays, sociétés qui ont peut-être été l’origine de celle des Carbonari ou qui certainement lui ont servi de modèle. Plût à Dieu que ceux qui avaient le pouvoir en main eussent su apprécier ces décrets autant que l’exigeait le salut de la religion et de l’État !»

Quo graviora, pape Léon XII, 13 Mars 1826 :

«Plût à Dieu qu’ils eussent été convaincus qu’ils devaient voir dans les Pontifes Romains, successeurs de saint Pierre, non seulement les pasteurs et les chefs de l’Église catholique, mais encore les plus fermes appuis des gouvernements et les sentinelles les plus vigilantes pour découvrir les périls de la société ! Plût à Dieu qu’ils eussent employé leur puissance à combattre et à détruire les sectes dont le Siège Apostolique leur avait découvert la perfidie ! Ils y auraient réussi dés lors ; mais, soit que ces sectaires aient eu l’adresse de cacher leurs complots, soit que, par une négligence ou une imprudence coupable, on eût présenté la chose comme peu importante et devant être négligée, les Francs-Maçons ont donné naissance à des réunions plus dangereuses encore et plus audacieuses. … On doit placer à leur tête celle des Carbonari, qui paraîtrait les renfermer toutes dans son sein, et qui est la plus considérable en Italie et dans quelques autres pays. Divisée en différentes branches et sous des noms divers, elle a osé entreprendre de combattre la religion catholique».

Qui pluribus, pape Pie IX, 9 Novembre 1846 :

Le pape Pie IX cite Qui pluribus comme faisant partie intégrante des enseignements des papes sur la Franc-Maçonnerie, dans Quamquam dolores du 29 Mai 1873.

Sacrée Pénitencerie, 21 Septembre 1850 :

«Les Associations qui professent ne rien comploter contre la religion ou l’État et néanmoins forment une société occulte confirmée par le serment, sont comprises dans ces Bulles».

Multiplices inter, pape Pie IX, 25 Septembre 1865 :

«Parmi les nombreuses machinations et les moyens par lesquels les ennemis du nom chrétien ont osé s’attaquer à l’Église de Dieu et ont essayé, quoiqu’en vain, de l’abattre et de la détruire, il faut sans doute compter cette société perverse d’hommes, vulgairement appelée  » maçonnique « , qui, contenue d’abord dans les ténèbres et l’obscurité, a fini par se faire jour ensuite, pour la ruine commune de la religion et de la Société humaine».

Lettre de Pie IX à son Vénérable Frère Georges, Archevêque de Paris, Monseigneur Darboy, 26 Octobre 1865 :

«Vous n’ignorez pas que les sociétés maçonniques et d’autres associations d’iniquité semblables à celle-là, ont été condamnées par les Pontifes Romains ( Clément XII : constitution In eminenti ; Benoît XIV : constitution Providas ; Pie VII : constitution Ecclesiam ; Léon XII : constitution Quo graviora ; Notre encyclique du 9 Novembre 1846 Et alibi ), Nos prédécesseurs, et par Nous-mêmes ; que même des peines graves ont été portées contre elles. Ces sectes d’impiété, en effet, diverses de nom, liées pourtant entre elles par la complicité néfaste des plus criminels desseins, enflammées de la plus noire des haines contre notre Sainte Religion et contre le Siège apostolique, s’efforcent tant par des écrits pestilentiels distribués au loin, et dans tous les sens, que par des manœuvres perverses et toutes sortes d’artifices diaboliques, de corrompre partout les mœurs et l’esprit, de détruire toute idée d’honnêteté, de vérité et de justice ; de répandre en tous lieux des opinions monstrueuses, de couver et de propager des vices abominables et des scélératesses inouïes ; d’ébranler l’empire de toute autorité légitime, de renverser, si cela est possible, l’Église catholique et toute société civile et de chasser Dieu Lui-même du Ciel».

Apostolicae sedis, pape Pie IX, 12 octobre 1869 :

«Ceux qui s’affilient à la secte des Francs-Maçons ou des Carbonari, ou à toutes autres sectes semblables qui conspirent ouvertement ou secrètement contre l’Église ou contre les pouvoirs légitimes ; de même ceux qui favorisent ces sectes de quelque façon que ce soit ; qui ne dénoncent pas leurs coryphées et chefs occultes, et cela jusqu’à ce qu’ils les aient dénoncés».

Quamquam dolores, pape Pie IX, 29 Mai 1873 :

«D’abord les cruels et terribles événements de la France, en secouant à la fin du siècle dernier, le monde entier, ont manifesté l’esprit satanique de cette société. Ils ont montré qu’il fallait s’attendre à l’entière dissolution de l’humanité, si les forces de cette secte diabolique n’étaient pas brisées.

«C’est pourquoi après toutes les condamnations répétées de l’Église, accompagnées des sanctions les plus graves, après les faits rendus publics de ces sociétés impies manifestant leurs véritables intentions, après les troubles, calamités et crimes innombrables commis partout dont elles ne rougissent pas d’être glorifiées insolemment dans des écrits publics, on ne peut vraiment invoquer aucune excuse pour ceux qui s’y affilient. Cependant Nous constatons que ces sectes impies ne dévoilent leurs mystères qu’à ceux qui se montrent disposés par leur impiété à les recevoir, qu’elles demandent par conséquent à leurs adeptes un serment très stricte qui les engagent à ne révéler en aucun temps ou aucune circonstance rien de ce qui regarde cette société, à quiconque n’en faisant pas partie, ou à ne communiquer aucune information concernant les affiliés d’un certain grade à ceux d’un grade inférieur.

«Nous déclarons explicitement que personne désormais affilié à ces sociétés ne peut être exempt de ces peines spirituelles sous un quelconque prétexte, en alléguant la bonne foi ou une certaine probité extrinsèque dont ces sectes mêmes semblent se parer ; c’est pourquoi tous encourent absolument le même danger quant à leur salut éternel, tant qu’ils adhèrent à ces sectes».

Etsi multa luctuosa, pape Pie IX, 21 Novembre 1873 :

«Dans ces conditions, Vénérables Frères, employez tout votre zèle à prémunir les fidèles confiés à vos soins contre les pièges et la contagion de ces sectes ainsi qu’à détourner du chemin de la perdition les personnes qui ont fait à ces mêmes sectes leur sinistre réputation. Mais surtout, dévoilez et combattez l’erreur de ceux qui, victimes ou instigateurs de la ruse, ne craignent pas de soutenir encore maintenant que ces groupuscules au service des ténèbres ont simplement pour but l’utilité et le progrès sociaux ainsi que la pratique de la bienfaisance mutuelle. Exposez-leur souvent, pour bien les leur ancrer dans l’esprit, les dispositions prises par les papes à ce sujet et enseignez-leur que celles-ci frappent non pas les seules loges maçonniques établies en Europe mais toutes celles, sans exception, qu’il peut y avoir en Amérique et dans les autres régions du monde entier».

Réponse du Saint Office approuvée par le pape Léon XIII, 7 Mars 1883 :

«Les Francs-Maçons doivent être disposés à rétracter leur inscription, si et quand ils pourront le faire sans grave préjudice ; ils doivent se séparer en fait de la maçonnerie».

Humanum genus, pape Léon XIII, 20 Avril 1884 :

« … notre meilleur et plus solide espoir de guérison est dans la vertu de cette religion divine que les francs-maçons haïssent d’autant plus qu’ils la redoutent davantage. Il importe donc souverainement de faire d’elle le point central de la résistance contre l’ennemi commun. Aussi, tous les décrets portés par les Pontifes romains, Nos prédécesseurs, en vue de paralyser les efforts et les tentatives de la secte maçonnique, toutes les sentences prononcées par eux pour détourner les hommes de s’affilier à cette secte ou pour les déterminer à en sortir, Nous entendons les ratifier à nouveau, tant en général qu’en particulier … arrachez à la franc-maçonnerie le masque dont elle se couvre et faites la voir telle qu’elle est».

Ad gravissima avertenda, Instruction de la Congrégation du Saint Office à tous les évêques du monde catholique, 10 Mai 1884 :

«Pour détourner les maux très graves causés à l’Église et à tous les citoyens par la secte des Francs-Maçons et par les autres qui sont nées d’elle, N.S.P. le Pape Léon XIII, dans sa haute sagesse, a récemment adressé à tous les évêques du monde catholique la Lettre encyclique  » Humanum genus « . Dans cette lettre, il démasque les doctrines de ces sectes, leur fin, leurs entreprises, il raconte les efforts qu’ont faits les Pontifes romains pour délivrer la famille humaine d’une peste si nuisible».

Officio sanctissimo, pape Léon XIII, 22 Décembre 1887 :

«Il importe encore extrêmement, Vénérables Frères, que Vous écartiez et que Vous repoussiez les périls qui menacent Vos troupeaux par la contagion des Francs-Maçons. Combien les projets et les artifices de cette secte ténébreuse sont remplis de malice et dangereux pour l’État, Nous l’avons montré ailleurs dans une encyclique particulière et Nous avons indiqué les moyens de combattre et de détruire son influence. On ne pourra jamais assez avertir les chrétiens de se garder de cette faction scélérate : car, bien que, dés le principe, elle ait conçu une profonde haine contre l’Église catholique et qu’elle n’ait fait depuis que l’augmenter et l’exciter chaque jour, elle n’exerce pas toujours publiquement son inimitié, mais le plus souvent même elle agit subrepticement et hypocritement, surtout à l’égard de la jeunesse qui, dépourvue d’expérience et de sagesse, se prend tristement dans des filets cachés même sous les apparences de la piété et de la charité».

Dell’ alto del’ apostolico Seggio, pape Léon XIII, 15 Octobre 1890 :

Pape Léon XIII, Dall’ alto del’ apostolico Seggio, 15 octobre 1890 : « Il est désormais inutile désormais d’intenter un procès contre les sectes maçonniques. Elles sont déjà jugées. Leurs fins, leurs moyens, leurs doctrines, et leurs actions, sont tous connus avec une indiscutable certitude. Possédées par l’esprit de Satan, dont elles en sont l’instrument, elles brûlent comme lui d’une haine mortelle et implacable contre Jésus-Christ et son œuvre, et elles s’efforcent par tous les moyens de le renverser et de l’entraver. Cette guerre, en ce moment, se livre plus que partout ailleurs en Italie, où la religion catholique a jeté de plus profondes racines, et surtout à Rome où est le centre de l’unité catholique et le Siège du pasteur et docteur universel de l’Église. Il convient de retracer dés l’origine les diverses phases de cette guerre».

In Ipso, Pape Léon XIII, 3 mars 1891 :

« Néanmoins, il nous afflige de penser que les ennemis de l’Église, unis dans la plus mesquine conspiration, planifient d’affaiblir, et même si c’était possible, d’effacer totalement cet édifice merveilleux qui Dieu Lui-même a érigé comme refuge pour la race humaine. »

Inimica vis, pape Léon XIII, 8 Décembre 1892 :

«Or, l’esprit commun à toutes les sectes antérieures qui se sont insurgées contre les institutions catholiques, a repris vie dans la secte que l’on nomme maçonnique, et qui, fière de puissance et de richesse, ne craint pas d’attiser avec une violence inouïe le feu de la guerre et de le porter dans tous les domaines les plus sacrés».

Custodi di quella fede, pape Léon XIII, 8 Décembre 1892 :

«Nous avons arraché le masque dont la maçonnerie se couvrait aux yeux du peuple, et Nous l’avons dévoilée dans sa hideuse difformité, dans son action ténébreuse et funeste. … Tout le monde devrait éviter toute familiarité ou amitié avec toute personne soupçonnée d’appartenance à la maçonnerie ou à des groupes affiliés connus par leurs fruits et les éviter. Chaque connaissance doit être évitée, pas seulement avec ces libertins impies qui font ouvertement la promotion du caractère de la secte, mais aussi avec ceux qui se cachent sous le masque de la tolérance universelle, le respect de toutes les religions …»

Lettre sur le mariage civil, pape Léon XIII, 8 Février 1893 :

« … car, ce n’est pas un mystère, mais un fait connu publiquement, que la secte maçonnique a dès longtemps médité cette nouvelle honte à l’Église, et maintenant, pour en venir à ses fins, elle impose à ses adeptes de la lui infliger. Les desseins de cette secte maudite sont toujours et partout les mêmes, c’est-à-dire directement hostiles à Dieu et à l’Église ; et il lui importe peu ou même pas du tout, Nous ne disons pas que les âmes soient perdues, mais que la société se précipite de plus en plus dans la décadence, et que la liberté tant chantée soit elle-même opprimée, pourvu qu’avec elle l’Église soit enchaînée et opprimée, pourvu que le sentiment chrétien soit affaibli et étouffé par degré au sein des multitudes».

Proeclara gratulacionis, pape Léon XIII, 20 Juin 1894 :

«Un autre péril grave pour l’unité, c’est la secte maçonnique, puissance redoutable qui opprime depuis longtemps les nations, et surtout les nations catholiques. Fière jusqu’à l’insolence de sa force, de ses ressources, de ses succès, elle met tout en œuvre, à la faveur de nos temps si troublés, pour affermir et étendre partout sa domination. Des retraites ténébreuses où elle machinait ses embûches, la voici qui fait irruption dans le grand jour de nos cités ; et, comme pour jeter un défi à Dieu, c’est dans cette ville même, capitale du monde catholique, qu’elle a établi son Siège».

Lettre du pape Léon XIII au Cardinal M. Rampolla del Tindaro, secrétaire d’État, 8 Octobre 1895 :

«Il y a déjà vingt cinq ans que, regardant autour d’elle, Rome voit, maîtres du terrain, les adversaires des institutions et des croyances chrétiennes. Elle voit les doctrines les plus perverses répandues ; la personne et le ministère du Vicaire de Dieu impunément méprisés ; la libre pensée opposée au dogme catholique, le Siège maçonnique à la Chaire de Pierre».

Bref du pape Léon XIII à Guillaume Alliata, président du Conseil-directeur pour le premier congrès international de l’Union antimaçonnique, 2 Septembre 1896 :

«Assurément, comme Nous l’avons proclamé ailleurs, les doctrines audacieuses, perverses, de cette secte, et les manœuvres criminelles qu’elle emploie pour réussir causeraient moins de maux et s’affaibliraient même peu à peu, si les catholiques démasquaient avec plus d’énergie et d’habileté les francs-maçons. Ceux-ci, en effet, mettent leur confiance dans le mensonge et les manœuvres ténébreuses ; c’est pourquoi, si l’on parvient à leur arracher le masque dont ils se couvrent, il est hors de doute que tous les honnêtes gens se refuseront à participer à leur détestable perversité et la réprouveront».

Officiorum ac munerum, pape Léon XIII, 25 Janvier 1897 :

«Sont encore défendus les ouvrages établissant que le duel, le suicide ou le divorce sont licites ; qui traitent des sectes maçonniques ou autres semblables, prétendent qu’elles sont utiles à l’Église et à la société, loin de leur être funestes, et qui contiennent des erreurs condamnées par le Siège apostolique».

Spesse volta, pape Léon XIII, 5 Août 1898 : 

« … pendant que l’on concédait aux sectes maçonniques la plus ample liberté, on réservait l’intolérance et d’odieuses vexations à cette unique religion qui fut toujours la gloire, le soutien et la force des Italiens. … Nous avons appelé l’attention sur les progrès inévitables du socialisme et de l’anarchie et sur les maux sans fin auxquels ils exposaient la nation. Mais on ne Nous écouta pas. Le préjugé mesquin et sectaire s’imposa comme un voile sur l’intelligence et la guerre contre la religion fut continuée avec la même intensité».

Lettre Pervenuti all’anno (Parvenu à ma 25ème année), pape Léon XIII, 19 mars 1902 :

«C’est donc sûrement dans une intention perverse qu’on lance contre l’Église de semblables accusations. Œuvre pernicieuse et déloyale dans la poursuite de laquelle va, précédant toutes les autres, une secte ténébreuse que la société porte depuis de longues années dans ses flancs et qui, comme un germe mortel, y contamine le bien-être, la fécondité et la vie. Personnification permanente de la révolution, elle constitue une sorte de société retournée dont le but est d’exercer une suzeraineté occulte sur la société reconnue et dont la raison d’être consiste entièrement dans la guerre à faire à Dieu et à son Église. Il n’est pas besoin de la nommer, tout le monde a reconnu la Franc-Maçonnerie, dont Nous avons parlé d’une façon expresse dans Notre encyclique  » Humanum genus  » du 20 Avril 1884 en dénonçant ses tendances délétères, ses doctrines erronées et son œuvre néfaste».

Lettre « Une fois encore », pape St Pie X, 6 janvier 1907 :

«Les esprits impartiaux, même lorsqu’ils ne partagent pas notre foi, reconnaissent que si l’on combat sur le terrain religieux dans votre patrie bien-aimée, ce n’est point parce que l’Église y a levé l’étendard la première, mais c’est parce qu’on lui a déclaré la guerre à elle-même. Cette guerre, depuis vingt cinq ans surtout, elle ne fait que la subir. Voilà la vérité. Les déclarations, mille fois faites et refaites dans la presse, dans les Congrès, dans les Convents maçonniques, au sein du Parlement lui-même, le prouvent aussi bien que les attaques qu’on a progressivement et méthodiquement menées contre elle».

Lettre N° 50 416 du Cardinal Merry del Val, Secrétaire d’État du Vatican à S.E. le Cardinal Luçon, Archevêque de Reims, 5 Mai 1911 :

«Sa Sainteté remercie le Fondateur, le Président, le Comité directeur et tous les membres de l’Association Antimaçonnique Française, de cette nouvelle assurance de leur entier dévouement, de cette protestation de travailler avec ardeur à défendre les intérêts de l’Église, à démasquer ses ennemis, …»

Code de Droit Canonique de 1917, canon 1399 :

«Sont frappés d’interdit les livres … 8 : … qui traitent des sectes maçonniques et autres sociétés du même genre, soutiennent qu’elles sont utiles et qu’elles ne sont pas nuisibles à l’Église et à la société civile »

Servatoris Jesu Christi, pape Pie XI, 1925 :

«… On n’absoudra pas non plus ceux qui seraient notoirement inscrits aux sectes maçonniques ou à d’autres sociétés défendues de même genre, à moins que, après avoir abjuré devant le confesseur et satisfait aux autres exigences du droit, ils ne se soient retirés de la secte et n’aient écarté autant que possible le scandale…»

Non abbiamo bisogno, pape Pie XI, 29 Juin 1931 :

«…Mais Nous, au contraire, Nous, Église, religion, catholiques fidèles (et pas Nous seulement), Nous ne pouvons être reconnaissants de ce qu’après avoir mis dehors le socialisme et la maçonnerie, nos ennemis déclarés (et pas seulement nos ennemis à nous), on les ait si largement réintroduits, comme tout le monde le voit et le déplore ; ils sont même devenus d’autant plus forts et plus dangereux qu’ils sont plus dissimulés et, en même temps, favorisés par le nouvel uniforme…»

Sacrée Pénitencerie, Facultés accordées aux confesseurs du Jubilé de 1950 : 

6. «De même, ils ne doivent pas absoudre ceux qui, fût-ce secrètement, se sont affiliés à une secte condamnée, maçonnique ou autre de même nature, à moins qu’après avoir abjuré cette secte, au moins devant le confesseur lui-même, ils n’aient réparé le scandale et cessé d’apporter toute coopération active ou toute aide à leur secte ; à moins aussi qu’ils n’aient dénoncé, conformément au Canon 2336,§2, les prêtres et les religieux qui, à leur connaissance, seraient affiliés à la secte ; qu’ils n’aient livré tous les livres, manuscrits ou insignes de leur secte qui seraient encore en leur possession, ou promis sérieusement de les livrer ou de les détruire, une sérieuse pénitence étant en outre imposée, proportionnée à la gravité des fautes…»

Per annum sacrum, pape Pie XII, 25 Décembre 1950 :

4. «De même, ils n’absoudront ceux qui ont adhéré, même en secret, à des sectes défendues, maçonniques ou d’autres du même genre, qu’aux conditions suivantes : qu’ils aient abjuré leur secte, au moins devant le confesseur, réparé le scandale et renoncé à toute coopération pratique ou activité en faveur de cette secte ; qu’ils aient dénoncé, selon la teneur du Canon 2336, 6°, tout ecclésiastique ou religieux qu’ils sauraient en faire partie ; qu’ils aient d’abord remis au confesseur les livres, manuscrits ou insignes se rapportant à la secte, qui doivent être transmis le plus tôt possible au Saint Office ou, au moins, pour des raisons justes et importantes, détruits de leurs propres mains. Il faut qu’ils aient au moins promis sincèrement de remplir le plus tôt possible, ces conditions. Il leur imposera, en outre, selon la gravité des fautes, une sérieuse pénitence salutaire et la confession sacramentelle fréquente».

Décret de la Suprême Sacrée Congrégation du Saint Office, 5 Janvier 1954 :

«Par ailleurs, la mise à l’Index de ce livre constitue un efficace avertissement aux catholiques afin qu’ils ne se laissent pas tromper par ceux qui tentent de les persuader pour les attirer à la Franc-Maçonnerie, en prétextant un changement d’attitude de sa part à l’égard de l’Église catholique».

Lettre de s. Exc. Mgr Dell’Acqua, substitut de la Secrétairerie d’État à l’occasion de la VIIIème semaine d’adaptation pastorale (Lettre du pape Pie XII à Mgr Montini, archevêque de Milan et futur antipape Paul 6), 23 mai 1958 :

«La rupture de l’unité chrétienne en Europe, l’athéisme scientifique, le rationalisme, l’illuminisme, le laïcisme, le matérialisme dialectique, la franc-maçonnerie, sont quelques unes des causes de ce lent processus d’égarement intellectuel et moral dont nous voyons aujourd’hui les ultimes conséquences. … Les racines de l’apostasie moderne réside dans l’athéisme scientifique, le matérialisme dialectique, le rationalisme, l’illuminisme, la laïcité et la franc-maçonnerie, qui est la mère de tous».

Mgr Meurin, ancien évêque de Port-Louis :

«La maçonnerie est le grand ennemi de l’Église et de la civilisation, de l’ordre surnaturel et de l’ordre naturel. Ennemi pire que le communisme, puisque le communisme est orchestré par la maçonnerie (voir illuminisme)».

Mgr Meurin dit que la maçonnerie est une invention juive pour détruire l’Église, une invention juive construite sur la base de la  cabale.

La raison d’être des Juifs est la destruction de l’Église. Cela ressort naturellement et saint Paul l’a exprimé en des termes définitifs : « Ces Juifs qui ont mis à mort le SEIGNEUR JÉSUS et les Prophètes et nous persécutent nous-mêmes, qui ne plaisent pas à DIEU, et sont contre tous les hommes; qui empêchent qu’on parle aux gentils et qu’on leur procure le salut. » (1 Th., II, 15-16.)

Voilà qui résume la tâche des Juifs à travers l’histoire chrétienne.

Il serait erroné de penser aujourd’hui que le livre des Juifs est la Bible. Leur livre est le Talmud, et l’âme du Talmud est la cabale qui est le grand instrument secret des Juifs contre l’Église et contre le monde chrétien. La cabale a pu être la tradition authentique des Juifs, mais aujourd’hui, elle a perdu sa vertu et elle est un instrument de perdition. La cabale informe la maçonnerie qui est une institution cabalistique. C’est là la grande démonstration du livre de Mgr Meurin. Il y a donc une interprétation judéo-maçonnico-démoniaque de la cabale.

Mgr Meurin démontre que la maçonnerie recueille les erreurs des vieux cultes païens de Zoroastre, du brahmanisme, du bouddhisme, des Syriens et des Babyloniens, des Chaldéens, d’Hermès Trismégiste, du gnosticisme, du manichéisme. Elle les recueille parce qu’elle les trouve dans la cabale. La cabale est aussi un mélange de toutes les vieilles religions païennes. La maçonnerie est aussi un mélange de tous les cultes païens. Mais la cabale est surtout la divinisation de l’homme juif et l’intronisation de Satan. (Abbé Julio Meinvielle, De la Cabbale au Progressisme, 1970, p. 92.)

« Qui se trouve derrière la maçonnerie ? Pour éclaircir ce point, ancien évêque de Port-Louis. C’est un livre extraordinaire, certainement le meilleur jamais écrit sur la maçonnerie ». (Mgr Meurin, Philosophie de la maçonnerie, éd. Nos, Madrid, 1957)

 Mgr Delassus :

Voir son ouvrage en plusieurs volumes, La conjuration anti-chrétienne – Le temple maçonnique voulant s’élever sur les ruines de l’Église catholique :

Voir aussi :

CONTRE-VÉRITÉS SATANIQUES DE LA SECTE GNOSTICO-CABALISTIQUE

«… Quiconque nie l’Église doit nier le Christ et par là même nier Dieu. Ce qui […] apparaît dans la dynamique des siècles, qui opère et réalise progressivement la logique de la cité du mal (voir les deux cités, saint Augustin). C’est ce qui se passe à la « Réforme » qui en niant l’Église a préparé et ouvert la voie à la négation du Christ et de Dieu ainsi qu’au processus actuel de sécularisation». [Voir laïcisme plus haut] (Abbé Julio Meinvielle, De la Cabbale au Progressisme)

Ce que dit l’Église Ce que dit la maçonnerie 
Existence d’un DIEU personnel, intelligent et libre, transcendant du monde.  L’immanence de Dieu au cœur de l’homme et du monde; athéisme ou panthéisme qui divinise le monde, la créature; confond la créature avec Dieu le Créateur; fait du monde une apparence de divinité… 
Dieu, cause efficiente de l’homme et du monde dont il tire du néant la réalité.  Le monde et l’homme faits de la substance de la divinité… 
Dieu destine l’homme à la divinisation en lui donnant par grâce sanctifiante un destin qui dépasse toujours les exigences de son être.  L’homme est divinisé dans sa nature. L’homme est Dieu. La mesure et la règle de toute chose, de toute vérité… 
L’homme, ayant perdu sa divinisation primitive (péché originel), peut la recouvrer en adhérant à JÉSUS-CHRIST, Dieu fait homme, qui, en vertu de sa passion et de sa mort, lui rend cette divinisation.  L’homme tire sa divinisation de soi-même, mais JÉSUS-CHRIST peut lui indiquer le chemin par là où la tirer de soi-même… L’homme est de soi, un gnostique ; JÉSUS-CHRIST, premier gnostique, est un paradigme de la divinisation de l’homme. 
JÉSUS-CHRIST a institué en l’Église, son corps mystique, un moyen de salut pour l’homme qui, par soi-même et de soi-même, vient en état de créature et de péché. L’homme de soi, va au péché et à la ruine.  L’homme se sauve par soi-même et en soi en s’en remettant à l’autonomie et à la liberté de sa réalité intérieure, qui est divine. Il n’a pas besoin de l’Église… Du moins d’une Église opposée au monde… 
Il existe nécessairement, en vertu de l’ordre établi par Dieu, deux réalités, l’une qui ne sauve pas l’homme et l’autre qui le sauve. L’homme a dans la conjoncture actuelle deux dimensions, l’une profane et naturelle, l’autre sacramentelle et surnaturelle.  L’Église n’étant pas nécessaire au salut de l’homme, il n’existe pas d’autre réalité ni d’autre dimension que celle purement humaine et celle du monde. 
L’Église existe comme institution hors et au-dessus du monde, en vertu des mérites de JÉSUS-CHRIST, ainsi qu’il est nécessaire pour sauver le monde.  Il n’existe pas de société transcendante à l’homme lui-même et au monde. 

Péché réservé

L’appartenance à la franc-maçonnerie encoure de fait l’excommunication et c’est un péché dont l’absolution est réservée à l’évêque, qui a la plénitude du sacerdoce. Les baptisés appartenant à la franc-maçonnerie sont automatiquement excommuniés. C’était le cas de très nombreux évêques hérétiques pré-vatican 2. Les «évêques» de vatican 2 ne sont pas des évêques valides et ils sont coupés de l’Église en tant qu’hérétiques. Voir Modifications des sacrements de vatican 2).

 

 Franc-maçonnerie mondiale

 dollars fm

Symbole franc-maconnique sur le dollar américain

Le mondialisme, idéologie luciférienne

La mondialisation est un phénomène naturel d’échanges entre nations qui a toujours existé, mais sous les noms de « globalisation » ou « mondialisation » utilisés par les médias courants du système, la réalité est le mondialisme, une idéologie mystique et élitiste :

  • les banquiers apatrides sont les employeurs des gouvernements,
  • eugénisme, naturalisme, matérialisme,
  • uniformisation socio-religieuse, fascisme socialiste déguisé en fausse « démocratie »,
  • démonocratie mondiale religieuse, économique et monétaire, culturelle, politique et militaire.

Une oligarchie règne sur le monde par le mensonge, le pouvoir de l’argent, et le satanisme. Satan élabore son règne par ses agents du nouvel ordre mondial, qui n’aurait jamais été possible sans la secte maçonnique vatican 2.

Moyen utilisé : banque et monnaie

système bancaire - Stamp

Les banquiers créent de l’argent à partir de rien, mais il n’y a que Dieu qui crée à partir de rien – ex nihilo. Ceci luciférien, ou se prendre pour Dieu, et cela n’est pas uniquement d’ordre spirituel, mais a des effets bien concrets.

La véritable richesse est l’activité même de ceux qui travaillent, fabriquent, etc.

Ces banquiers privés VOLENT pour S’ENRICHIR en APPAUVRISSANT les nations par LE MENSONGE de la dette dans le but de gouverner le monde et y placer leur chef qui ne sera autre que l’antéchrist (signifie antérieur à la venue du Christ Jésus) : et nous sommes maintenant dans ces temps.

En 2014, la Belgique a introduit les chiffres de la prostitution et de la drogue dans son économie. «La méthodologie pour les estimations est développée, mais des explications supplémentaires viendront plus tard», précise la Banque Nationale. «On ignore actuellement quel impact cela aura sur le produit intérieur brut (PIB)», écrivent certains journaux flamands.

Le Royaume-Uni a vu son économie croître de 12 milliards d’euros avec l’introduction des chiffres de la drogue et de la prostitution. L’Italie a également procédé de la même manière. Ensuite ce seront les autres pays…

Faire de l’argent avec de l’argent est de l’usure condamnée par l’Église.

Les générations illuminati de banquiers supra-nationaux (au-dessus des nations) détiennent le pouvoir financier et monétaire privé de par le monde aujourd’hui. Les nations perdent leur souveraineté et les gouvernements sont leurs employés. Les parlements centraux et nationaux sont leurs employés. Le pouvoir judiciaire est infiltré.

Franc-maçonnerie supranationale

La franc-maçonnerie mondiale est cette pieuvre de Lucifer aux tentacules onusiennes : Au-dessus des nations est exécuter le « secret maçonnique » qui n’est rien d’autre que la venue de l’antéchrist organisée et concrétisée par un gouvernement mondial politique, militaire, policier, bancaire, financier, ethnique, élitiste, maçonnique, et « religieux » de Lucifer !

Voici quelques exemples, ci-dessous, de cette organisation :

USA.

Les États Unis d’Amérique, une nation créée par la franc-maçonnerie anglaise : la monarchie anglaise est la mère des états-unis d’Amérique. Tous les présidents des USA sont des franc-maçons 32° ou 33° sans exception selon le père Regimbald (prêtre de vatican 2 et chef de file du charismatisme hérétique en Amérique du Nord), un des premiers chercheur/révélateur de la structure du nouvel ordre mondial en 1983.

1789 : G. Washington. 1849 : Taylor. 1889 : B. Harrison. 1953 : Eisenhower.
1797 : J. Adams. 1850 : Fillmore. 1893 : Cleveland. 1961 : Kennedy.
1801 : Jefferson. 1853 : Pierce. 1897 : McKinley. 1963 : L. B. Johnson.
1809 : Madison. 1857 : Buchanan. 1901 : T. Roosevelt. 1969 : Nixon.
1817 : Monroe. 1861 : Lincoln. 1909 : Taft. 1974 : Ford.
1825 : J. Q. Adams. 1865 : A. Johnson. 1913 : Wilson. 1977 : Carter.
1829 : Jackson. 1869 : Grant. 1921 : Harding. 1981 : Reagan.
1837 : Van Buren. 1877 : Hayes. 1923 : Coolidge. 1989 : G. H.W. Bush.
1841 : W. H. Harrison. 1881 : Garfield. 1929 : Hoover. 1993 : B. Clinton.
1841 : Tyler. 1881 : Arthur. 1933 : F. D. Roosevelt. 2001 : G.W. Bush.
1845 : Polk. 1885 : Cleveland. 1945 : H. Truman. 2009 : B.H. Obama.

washington fm                   obama-franc-macon

Présidents des USA francs-maçons de G. Washington à B. Obama

Concernant Trump élu en novembre 2016, et son appartenance probable à la franc-maçonnerie, voici ses armoiries :

Aigle bicéphale maçonnique du 33°

Flèche dans le poing de LCF (Lucifer) Rotschild

logo-edmond-rothschild

Europe

L’Europe est la bête. Voir la vidéo :

Crise

La crise est FAUSSE, elle est provoquée. En réalité, les USA ne peuvent créer leur monnaie, mais sont obligés d’emprunter à la banque fédérale de réserve, qui est un regroupement de banques PRIVÉES qui créent le gouffre exponentiel de la dette.

C’est exactement la même chose en France depuis la loi Pompidou-Giscard de 1973, interdisant au gouvernement de produire son crédit en étant obligé d’emprunter sur les marchés PRIVÉS. Savez-vous que la banque de France n’est pas une banque nationale mais PRIVÉE ?

Aucun politique ne dit la vérité

Les politiques ne disent rien réellement sur la situation car ils sont des EMPLOYÉS du mondialisme et des banquiers supra nationaux.

Aucun journaliste ne dit la vérité

Les grands médias appartiennent à des grands groupes et multinationales mondialistes : ceux qui ne rentrent pas dans le moule sont écartés et mis au placard.

Lissage convergent des religions

Le faux œcuménisme de la secte vatican 2 met sur un pied d’égalité toutes les religions dans une relativité ambigüe afin d’insérer les religions dans le moule mondialiste pour structure du nouvel ordre mondial : vers une seule religion universelle luciférienne.

Gouvernement mondial et fin des nations souveraines

Toutes les instances supranationales sont des organes de l’organisation de bloc continentaux, dont l’Europe est le laboratoire, en vue de la construction d’un gouvernement mondial, c’est le fameux secret maçonnique. Les nations perdent leur souveraineté en devenant des provinces.

Centralisation supra-nationale du pouvoir bancaire

Quelques banques au-dessus des nations règnent sur le marché financier privé. Les décisions mondialistes sont prises, entres autres, au groupe bilderberg, réunion privée inaccessible des « élites » mondiales politiques, financières, médiatiques, qui a lieu régulièrement chaque année depuis les années 50 pour décider des orientations du mondialisme : ceci est très grave étant donné que ces « gens » ne sont pas représentants des peuples.

Dictature policière mondiale attendant son heure

Aux USA, il existe des E.O (executives orders – ordres exécutifs) déjà signés par différents présidents qui instaurent légalement l’état militaire avec réquisition des biens, des libertés et des infrastructures, en cas de grave danger pour la nation… comme le terrorisme… Ceci est en cours en France… Le terrorisme, même s’il existe véritablement est un phénomène largement amplifié pour créer une terreur nécessitant des mesures draconiennes de sécurité du peuple.

Esclavage intellectuel supplantant son ancêtre, l’esclavage manuel

Aujourd’hui, après l’abolition de l’esclavage, il en existe un autre esclavage plus perfide, plus subtile et plus masqué : l’esclavage de l’esprit à travers les médias qui donnent une représentation de la réalité qui n’est pas la réalité; c’est pourquoi les informations n’en sont plus ; c’est pourquoi la télé est un poison ; c’est pourquoi la presse ne dit la vérité ; les grands groupes de médias télévisuels et de presse appartiennent à des multinationales faisant primer les intérêts mondialistes.

Révolutions américaine et française maçonniques étroitement liées

Les illuminati (élite maçonnique puissante) sont à l’origine, à partir de 1717, de la planification des révolutions américaine et française : le pont trans-atlantique sera le bras dirigeant des USA sur l’Europe.

L’esprit républicain est l’esprit maçonnique

La république n’est ni plus ni moins que le rejeton de la révolution qui a été planifiée pour cela.

La démocratie est déguisée

Aux états-Unis c’est une fausse démocratie, les candidats-présidents étant tous issus du CFR (voir plus bas). En France, les camps politiques sont aussi une façade pour faire croire à une alternance, mais la politique suivie garde le même fond de mondialisme maçonnique.

La dictature bancaire européenne dès le 1er janvier 2013

Connaissez-vous le Mécanisme Européen de Stabilité (MES) ? Impunité, immunité totale et opacité de gens non-élus qui dirigent les états comme ils veulent sans que personne, ni particulier, ni corps constitué d’aucune sorte, ni pouvoir judiciaire, ni nation, ni instance mondiale ne peut demander compte de quoi que ce soit.

Organisations

De nombreuses organisations ont formé ce qui conduit à rendre le monde et les esprits susceptibles d’accepter une forme de dictature. Voici quelques exemples de ces organisations ouvertes sur le monde :

Vatican 2 :

La fausse église vatican 2, sa fausse religion non-catholique et ses faux sacrements Novus Ordo (Nouvel Ordre, c’est-à-dire nouvel ordre mondial).

jp2 en arc en ciel new age luciférien

L’arc-en-ciel luciférien de l’antéchrist, symbole de la secte vatican 2 n’est pas un hasard

L’infiltration maçonnique dans l’Église catholique a abouti à une Église non-catholique de contrefaçon à la fin des temps et une religion de l’homme, dont les chefs – les antipapes et apostats Jean 23, Paul 6, Jean-Paul 1er, Jean-Paul 2, Benoît 16, et François – mènent le monde à la perdition. La fausse foi et la fausse morale de la secte vatican 2 sont maçonniques et sont injectées dans la société civile à la place de la vraie foi et de la morale de la véritable Église catholique.

L’ O.N.U.

L’Organisation des Nations Unies, selon Wikipedia, est une organisation internationale dont les objectifs sont de faciliter la coopération dans le droit international, la sécurité internationale, le développement économique, le progrès social, les droits humains et la réalisation de la paix mondiale. L’ONU compte actuellement 192 États membres.

sdn-grand-orient-1923

Sté nations FM

L’ O.N.U. est le fief maçonnique du syncrétisme religieux mondial. L’ONU a proclamé (en décembre 2014), le 21 juin comme journée internationale du yoga.

Ban Ki-moon, secrétaire général de l’O.N.U, première journée mondiale du Yoga du 21 juin 2015 : «En proclamant le 21 juin Journée internationale du yoga, l’Assemblée générale a reconnu les avantages holistiques que cette pratique [le yoga démoniaque] remontant à la nuit des temps [paganisme] procure, et le fait qu’elle est foncièrement compatible avec les principes et les valeurs de l’Organisation des Nations Unies».

Le yoga est démoniaque, c’est un naturalisme, un paganisme, une idolâtrie et un culte des démons. Voir : Yoga – Dangers du yoga

L’ONU luciférien est aussi le porte-parole du néopaganisme et l’idolâtrie, de l’ésotérisme, du new-âge, du gaïanisme et la terre gaïa, du polythéisme et panthéisme, comme dans cet exemple ci-dessous :

Boutros-Ghali, secrétaire général de l’ONU, conférence de Rio, 1992 : «Il faut maintenant conclure un contrat éthique et politique avec la nature, avec cette Terre même, à qui nous devons notre existence, et qui nous fait vivre. Pour les anciens, le Nil était un Dieu qu’on vénère, de même le Rhin, source infinie de mythes européens, ou la forêt amazonienne, la mère des forêts. Partout dans le monde, la nature était la demeure des divinités. Celles-ci ont conféré à la forêt, au désert, à la montagne, une personnalité qui imposait adoration et respect. LA TERRE AVAIT UNE ÂME. La retrouver, la ressusciter, telle est l’essence de Rio»

L’ O.M.C.

L’Organisation mondiale du commerce, selon l’Encyclopedia Britannica, est une organisation internationale chargée de superviser et de libéraliser le commerce mondial. Agence de l’ O.N.U., elle surveille et applique les règles qui régissent le commerce mondial.

La Banque mondiale

World-Bank-Headquarters-1

Selon le site internet de la Banque mondiale – worldbank.org, «est une source vitale qui offre une aide financière et technique aux pays en développement à travers le monde… constituée de deux institutions de développement uniques appartenant à 185 pays membres, la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (BIRD) et l’Association internationale de développement (IDA). Chaque institution joue un rôle différent mais de collaboration pour faire avancer la vision d’une mondialisation solidaire et durable».

Le Conseil « Œcuménique » des Églises

conseil mondial des églises

«Les racines historiques du Conseil œcuménique des Églises se trouvent dans les mouvements laïques et estudiantins du 19e siècle … proposant la création d’une « société des Églises » similaire à la Société des Nations». (site du C.O.E. : .oikoumene.org/fr/about-us/history)

Le C.O.E. ou Conseil Œcuménique des Églises est un organe mondial onusien (de l’O.N.U.) de syncrétisme religieux « chrétien » totalement apostat mélangeant des apostats, hérétiques et schismatiques, des « catholiques » vatican 2, « orthodoxes » schismatiques orientaux, hérétiques protestants, anglicans schismatiques et d’autres sectes, au service des intérêts de la création et développement de la secte apostate vatican 2 Novus Ordo (Nouvel Ordre, c’est-à-dire nouvel ordre mondial) pour amener l’apostasie générale et la tromperie d’une fausse unité « chrétienne » (luciférienne) fondée sur une religion de l’homme opposée à la véritable Église catholique éclipsée en ces temps de grande apostasie et d’abomination de la désolation. Le C.O.E. fut créé officiellement le 23 août 1948.

«Le Conseil œcuménique des Églises est une communauté de 348 Églises membres représentant plus de 500 millions de chrétiens. Les Églises membres du COE sont présentes dans toutes les régions du monde et comprennent la plupart des Églises orthodoxes (chalcédoniennes et orientales), ainsi qu’un grand nombre d’Églises anglicanes, baptistes, d’institution africaine, luthériennes, mennonites, méthodistes, moraves, réformées, vieilles-catholiques, unies et indépendantes, certaines Églises évangéliques et Églises pentecôtistes, l’Église apostolique assyrienne de l’Orient, les Disciples du Christ / Églises du Christ, ainsi que la Société religieuse des amis (quakers)». (site du C.O.E. : .oikoumene.org/fr/member-churches)

Unissant à la secte vatican 2, la plupart des « églises » orthodoxes du monde, des dizaines d’anglicanes, baptistes, luthériennes, et des « églises » méthodistes, ainsi que de nombreuses « églises » unies et indépendantes réformées, cette communauté d' »églises » se dit sur le chemin de l’unité visible en « une seule foi » et « une seule communauté eucharistique », exprimée dans le culte et la vie commune « en Christ ». Ce monstre hors de l’Église catholique cherche à avancer vers cette unité : la religion mondiale.

OTAN

L’O.T.A.N. Organisation du traité de l’Atlantique nord. Selon wikipedia, l’Alliance avait pour vocation initiale d’assurer la sécurité du continent européen après la Seconde Guerre mondiale, en prévenant d’éventuels soubresauts d’impérialisme allemand et en s’opposant à toute tentative expansionniste de l’Union soviétique. Aujourd’hui l’armée du nouvel ordre mondial « combat le « terrorisme ».

otan-franc-maconnerie

LES FRANCS-MACONS ILLUMINATI GOUVERNENT LE MONDE

Les illuminati se considèrent l’élite, parce que seuls « illuminés », ils se voient comme les maîtres du monde et ils sont arrogants et froids. Ils n’ont que du mépris pour les peuples, qu’ils considèrent comme violents et stupides.

Ils ne prônent que « l’intelligence » au mépris de l’amour et de la dignité de la personne humaine, c’est-à-dire que pour eux, les gens sont que du bétail.

Ils considèrent que Nemrod (tour de Babel) fut le 1er franc-maçon.

Leur idéal est l’éternité de l’esprit promise par lucifer et ils utilisent pour cela des moyens magiques sexuels (sodomie pédophile, sacrifices humains démoniaques, etc…), et un nouvel ordre mondial dont le plan remonte, pour eux, à Nemrod (tour de Babel).

Il croient contrôler les esprits (en réalités, les démons), mais en vérité, ils sont eux-mêmes contrôlés par ces esprits.

Ils sont très efficaces, organisés, puissants, très malins, et très influents car très infiltrés, y compris au Vatican (dans l’institution de l’Eglise, mais non pas dans l’Eglise qui Elle est sainte) afin de modifier la vraie nature de la religion et de l’inclure dans une religion unique universelle à eux.

Pour eux, les francs-maçons inférieurs ne sont que des instruments, des personnes-objets, des jouets entièrements au service du plan de lucifer.

Ils ont soigneusement et secrètement préparé la révolution américaine depuis 1717, et ils sont aussi les véritables maîtres-d’oeuvres de la révolution française. Il sont les « pères-fondateurs » des U.S.A., de la Fed., de l’O.N.U., du F.M.I., du C.F.R., de la commission trilatérale, de l’O.M.C., de l’O.M.S., de la C.E.E., de la banque mondiale et de la B.C.E (banque centrale européenne).  Les personnes à la tête de ces organisations internationales sont leurs pions-employés, alors qu’ils croient être eux-mêmes « l’élite ».

Qui sont donc ces illuminatis à la tête des autres ? Les quatres principales familles de banquiers supranationaux.

 

LE C.F.R. : organe supra-national du gouvernement mondial

cavalier franc-maçon

Symbole du C.F.R. : cavalier (nu) de l’Apocalypse + signe cornu de Satan main levée.  

Le Concil on Foreign Relations (Conseil sur les Relations Etrangères) est un machin non-élu, constitué des Rockfellers et banquiers gangsters illuminatis. Du CFR sont issus tous les présidents des USA des deux « camps » politiques démocrates et conservateurs.cavalier de l’Apocalypse + signe cornu de Satan main levée (voir symboles page : Le démon).

Site officiel du C.F.R : .cfr.org/

 

La Commission Trilatérale : organe supra-maçonnique et supra-national de l’axe Est-Ouest : USA-Europe-Japon

La trilatérale est supra-maçonnique et au dessus de la franc-maçonnerie mondiale. Ceux qui entrent dans la trilatérale n’ont même pas besoin d’être initiés franc-maçons, ils sont au-delà.

trilatérale

Symbole de la Commisssion trilatérale : une pyramide à trois côtés ceintrée de 666, vue de dessus

Créée par M. Zbigniew Brzezinski en juillet 1973, à l’initiative de M. David Rockefeller, figure de proue du capitalisme américain. Cénacle de l’élite politique et économique internationale, ce club très fermé et toujours actif de hauts dirigeants a suscité nombre de controverses, surtout à ses débuts. La Commission entend alors devenir un organe privé de concertation et d’orientation de la politique internationale des pays de la triade (Etats-Unis, Europe, Japon).

Site officiel de la Trilatérale : .trilateral.org/

Articles Bilderbergs, trilatérale et monde : science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2010/05/07/bilderberg-la-trilaterale-et-le-monde-i.html

 

LE BILDERBERG : organe para-maçonnique supra-national de construction économico-politique mondiale

Bilderberg1954meeting

Les groupes bilderberg sont fondés en 1954, à Oosterbeck à l’hôtel Bilderberg, par le prince Bernhard des Pays-bas et M David Rockfeller. Ils fonctionnent en trois cercles d’influence, du moins « initié » au plus « initié » (les « cercles » sont typiquement des termes utilisés par la franc-maçonnerie, et également en magie).

Ces groupes sont composés de membres du C.F.R., de la commision trilatérale, de membres de gouvernements, de patrons de multinationales, de banquiers internationaux privés, de patrons de banques centrales, etc…

Ce sont les personnes les plus puissantes de la planète qui se réunissent dans le secret régulièrement pour décider (non-démocratique) de la stratégie mondialiste à adopter en matière politique, économique, monétaire, banquaire, santé, militaire, etc… Ils décident de l’avenir du monde entre eux, sans l’aval d’aucun peuple !!! Ils sont tous impliqués dans les intérêts franc-maçonniques mondiaux.

maitres-monde-p-22-23

C’est le réseau d’influence le plus puissant qui existe.

Archives de presse : .bilderberggroup.tripod.com/

Clubs et thinks tanks mondiaux décisionnaires antidémocratiques maçonniques : .guerre.libreinfo.org/quiestqui/clubs-decisionnaires.html

 

ORDO AB CHAO : « philosophie » et mode d’action illuminati

Ordo ab chao : l’ordre par le désordre, est la matrice de pensée par laquelle ils organisent le monde.

ccodex_29

Ici sur l’aigle bicéphale du 33ème degré

Ce sont eux qui, dans le secret, préparent et organisent les crises financières et les révolutions dans le monde, que celles-ci soit « libérales » ou « marxistes », selon le mode problème – demande – action : problème créé par eux – demande de solution du peuple – action à eux pour solutionner.

Ils n’agissent jamais de front, mais font en sorte que ce soient les peuples qui demandent les solutions.

 

LES MONNAIES

Ils contrôlent la frappe de monnaies (dollar, euro, etc…), ils contrôlent l’économie, ils endettent les pays, ils appauvrissent les populations, et ils placent des « gens à eux » aux postes-clés de gouvernements en échange d’éponger la « dette » nationale, afin de continuer leur « oeuvre » dont la prochaine phase est d’instaurer des régions continentales économiques pour arriver ensuite à une monnaie unique mondiale.

 

LE DOLLAR

Le dollar n’est pas la propriété de l’état américain. Le dollar EST la propriété privée des Banquiers gangsters internationaux apatrides : ce n’est pas pour l’argent qu’ils font ce qu’ils font, car l’argent est leur propriété !

Pyramide (hiérarchie illuminati) et oeil flamboyant (oeil de Satan) sur le billet d’un dollar actuel.

onedollar

1789 one dollar

1789 : date de la révolution française sur le dollar américain

Pourquoi les états achètent la frappe de leur monnaie (inflation) en payant des intérêts usuriers à des banques privées, alors qu’il devraient eux-mêmes frapper leur monnaie gratuitement (trésor national) ?

 

L’EURO

Après les idoles sur les pièces de francs – semeuse – soleil, l’homme nu élevant la torche couronné d’un pentagramme, les idoles sur les pièces d’euros – faucon, arbre de vie, déesse (démon) :

Euro - femme sur la bête

Europa épouse de Zeus (Satan)

L’Euro sert de test préalable à la mise en place de la monnaie Nord-américaine, l’Améro (monnaie USA-Canada-Mexique) qui doit remplacer le dollar.

Tout a augmenté depuis l’euro parce que les dettes des États causés par les banquiers privés sont maintenant centralisés par l’euro.

Cette dette centrale mondiale en euro ne cessera d’augmenter jusqu’au crash qui permettra (ordo ab chaos) de mettre en place la monnaie unique mondiale, d’abord sous forme fiduciaire puis numérique.

démon europa sur les billets d'euros

Le démon Europa sur les billets d’euros

 

L’AMERO OU LE DOLLAR NORD-AMERICAIN

C’est la future monnaie qui remplacera le dollar USA après un crash monétaire : c’est la monnaie de l’union du Mexique, des U.S.A. et du Canada.

Même processus, dette centralisée qui ne cessera d’augmenter et d’appauvrir les peuples jusqu’au crash permettant l’établissement de la monnaie unique mondiale.

Ces gens ont déjà frappé l’Améro sans l’aval d’aucun peuple, ils ont livrés 800 milliards Améros à la Chine en 2010, sans l’aval d’aucun peuple, sans aucune légitimité, en « avance sur dette ». C’est illicite.

Idoles sur les pièces d’améros : faucon, diane assise sur la liberté, fasci

5 améro

Pièces de 5 ameros

pièce 100 A  pièce 1000 A

Pièces de 100, et 1000 ameros

Cette monnaie n’existe pas officiellement ? De qui se moque t-on ?

Idoles sur les billets d’Améros : 

5 améro redesign 50 améro redesign 100 améros redesign

Le léopard (billet de 5) représente Satan ; le paon (billet de 50) représente l’orgueil ; l’ours (billet de 100) représente la bestialité/méchanceté.

 

LE S.U.C.R.E. OU MONNAIE DE L’UNION DES NATIONS D’AMERIQUE DU SUD

Il existe une union des ces états formentée par le C.F.R. avec une monnaie continentale unique prévue, le S.U.C.R.E (Système Unitaire Coopération Régulation Economique).

Même processus que pour l’euro et l’améro.

 

monnaie unique mondiale

Une monnaie unique mondiale est prévue vers 2020-2022 dont un prototype ci-dessous :

pièce monde pièce monde verso

 

proto monnaie mondiale

Représentation cachée de Satan  sur le prototype de pièce mondiale – ci-dessus à droite, le baphomet sur le verso de la pièce

baphomet2

Il est probable qu’une monnaie unique mondiale matérielle (pièces et billets) soit directement une monnaie électronique.

POURQUOI CES MONNAIES ? CAR CE NE SONT PAS LES NATIONS QUI SONT PROPRIÉTAIRES DE LEUR MONNAIE. LES BANQUIERS SUPRA-NATIONAUX CRÉENT LES DETTES NATIONALES (FICTIVES) NON- REMBOURSABLES EN ÉCHANGE DU CONTRÔLE. PUIS LES GOUVERNANTS TRAHISSENT LEUR NATION ET SONT CONTRÔLÉS PAR EUX. La banque centrale européenne (BCE) est une association de banquiers privés qui prête à O% aux banques centrales dites « nationales » qui sont des associations de banquiers privés et qui prêtent avec intérêts aux nations. Par exemple, en France la banque de France est privée. La loi Pompidou-Giscard-Rotschild de 1973 a obligé la nation d’emprunter sur les marchés. Avant cette loi scélérate de 1973, la banque « de France », prêtait à l’État à O%, mais depuis elle prête à intérêts à plus de 2 %.

L’EUROPE

 euro-poster 

Europe : Pentagramme satanique et tour de Babel

pentagramme2

 

tourdebabel

europe tour de babel

Ci-dessus, parlement européen, architecture de la tour de Babel

europe-oeil

Le nouveau symbole de l’Europe : l’œil de Satan, « l’œil qui voit tout » ! 

Parlement Europeen - vue aerienne - Pyramide et tour de Babel forment un oeil

Parlement Européen : vue aérienne formant un œil

Triangle flamboyant reduc BMP   dollars fm  images (27)    declaration  g4  compas-équerre -G franc maçon

Ci-dessus : œil maçonnique, œil maçon du dollar US, œil maçon « déclaration des droits de l’homme », œil maçonnique

oeil2

LA FRANCE

Le fasci symbole de la France. Le fasci est un faisceau de lete traversé d’une hache. Le faisceau de lete (cylindre laniéré) est un symbole païen de l’empire romain. La hache est symbole de fascisme.

Que fait un fasci sur le passeport européen ?

RF

Comment se fait-il que le logo de l’Elysée soit un fasci ? Savez-vous ce que cela représente véritablement ? Le fascisme, la nazification en cours.

logo elysée

Le fasci = faisceau de lete et la hache (à gauche) et la croix gammée du reich (à droite) sont historiquement associés :

fasci de lete

 Bientôt une carte d’identité française à puce !

Le Sénat a adopté mercredi 13 avril une proposition de loi relative à la protection de l’identité. Cette proposition prévoit le déploiement de cartes d’identité biométrique à 2 puces en France d’ici la fin de l’année 2011.

La première puce contiendrait des infos sur vous (nom, adresse, photo, taille, couleur des yeux, empreintes digitales). Le deuxième pourrait contenir votre signature électronique. Ces mesures doivent servir à protéger les citoyens contre l’usurpation d’identité. Hélas, cette mesure sera aussi vaine qu’inefficace.

En effet, l’idée de sécuriser d’avantage les cartes d’identité est louable. Chaque année, les usurpations d’identité pourrissent la vie de milliers de français. Mais il est dangereux de croire que cette carte est inviolable ou de le laisser croire.

Bientôt le passeport…

Depuis le 3 juillet 2011, les animaux non-tatoués doivent être implantés d’une puce électronique pour voyager à l’étranger… Ensuite ce sera le tour des hommes…

La France et les français apostats doivent sortir de leur apostasie, de leurs hérésies et de leurs schismes, et revenir à la vraie foi catholique pour se délier des liens de Satan et pour leur salut.

Pour la France et les français, il n’y a aucune issue au Nouvel ordre mondial  luciférien sans retour à la vraie foi catholique et l’abjuration de l’apostasie. (Voir Conclusion ci-dessous)

 

LES ÉTATS-UNIS

 Congress-2-fasci

Les deux fascis du congrès des USA

deesse des enfers persephone - capitole     deesse-des-enfers-persephone-capitole-2

Perséphone, « déesse » des enfers au capitole

Culte païen du Bohemian grove

boho-logo

Bohemian Club - araignées tisseuses ne venez pas ici

dollar-chouette

La chouette représente Lilith, un démon « épouse de Satan » comme Europa (les démons « épouses » n’existent pas, les démons sont des esprits purs déchus sans sexe)

culte paien bohemian grove

Bohemian-ceremonie

Culte idolâtrique païen de Moloch du Bohemian grove

BohemianGrove_Eisenhower

Dwight Eisenhower, président des U.S.A. (1953 – 1961), au bohemian grove

BohemianGrove_NixonReagan

Richard Nixon, président des U.S.A. (1969 – 1974), et Ronald Reagan, président des U.S.A. (1981 – 1988), au bohemian grove

bush-boho

George H. W. Bush, président des U.S.A. (1989 – 1992), ancien directeur de la CIA, Skull and Bones, CFR, etc., et George W. Bush (fils de George H. W. Bush), président des  U.S.A. (2001 – 2008), Skull and Bones, au bohemian grove

Quelques autres participants du Bohemian Club :

  • Theodore Roosevelt, président des U.S.A. (1901 -1909) ;
  • William H. Taft, président des U.S.A. (1909 – 1913) ;
  • Calvin Coolidge, président des U.S.A. (1923 – 1929) ;
  • Herbert Hoover, président des U.S.A. (1929 – 1933) ;
  • Harry Truman, président des U.S.A. (1945 – 1952) ;
  • David Rockefeller (banquier supra-national, Bilderberg, CFR, Commission Trilatérale, etc.) ; 
  • Nelson Rockefeller (banquier supra-national, CFR, etc., lobby militaro-industriel américain, a placé au pouvoir Nixon et Kissinger) ; 
  • Henry Kissinger (ancien ministre des affaires étrangères de Nixon, Bilderberg, CFR, Commission Trilatérale, etc.) ; 
  • John Edgar Hoover, directeur du FBI (1924 – 1972) ; 
  • Gerald Ford, président des U.S.A. (1974 – 1976) ; 
  • Bill Clinton, président des U.S.A. (1993 – 2000) ; 
  • Jeb Bush (frère de George W. Bush), gouverneur de Floride ; 
  • Dick Cheney, vice-président des U.S.A. (2001 – 2008), ministre de la défense de George H. W. Bush (1989 – 1992) ; 
  • Karl Rove, conseiller principal de George W. Bush ; 
  • Colin Powell, ministre de la défense de George H.W. Bush, ministre des affaires étrangères de George W. Bush (2001 – 2004) ; 
  • James Baker III, ministre des affaires étrangères de George H. W. Bush ; 
  • Caspar Weinberger, ministre de la défense de Reagan (1981 – 1987) ; 
  • William Casey, directeur de la CIA sous Reagan (1981 – 1987) ; 
  • William Webster, directeur du FBI de 1978 à 1987 ; 
  • George Schultz, ancien ministre des affaires étrangères de Reagan, ancien ministre de la Défense de George H. W. Bush, membre du CFR ; 
  • Arnold Schwarzenegger, gouverneur de Californie ; 
  • Vernon Walters, ancien chef d’état major de l’Armée américaine ; 
  • Eliott Richardson, ancien ministre américain de la défense ; 
  • Paul Volker, président de la FED (banque centrale américaine privée) de 1979 à 1987 ; 
  • Alan Greenspan, président de la FED de 1987 à 2005 ; 
  • Malcom Forbes, milliardaire américain ; 
  • Charles Schwab, président de Charles Schwab & Co ; 
  • Riley P. Bechtel, PDG de Bechtel Corporation, leader mondial du batiment et travaux publics ; 
  • David Packard, co-fondateur d’Hewlett-Packard ; 
  • Lou Gerstner, président d’IBM ; 
  • Alex Mandl, vice-président d’AT&T ; 
  • Henry Ford II (petit-fils d’Henry Ford), PDG de Ford (1945 – 1960) ; 
  • Jack Welsh, PDG de General Electric ; 
  • Antonin Scala, juge à la Cour Suprême américaine ; 
  • Joseph Califano, ancien ministre de la Justice de Nixon et de Reagan ; 
  • Newt Gingrich, leader du Parti Républicain ; 
  • Pete Wilson, ancien gouverneur de Californie ; 
  • Helmut Schmidt, ancien chancelier allemand ; 
  • Valery Giscard d’Estaing, ancien président français, membre du Bilderberg ; 
  • Michel Rocard, ancien premier ministre français, membre du Bilderberg ; 
  • John Major, premier ministre britannique de 1990 à 1997 ; 
  • Tony Blair, premier ministre britannique de 1997 à 2007, membre du Bilderberg ; 
  • Prince Philip Mountbatten, Duc d’Edimbourg, Epoux de la reine Elisabeth II ; 
  • James Wolfensohn, président de la Banque Mondiale de 1995 à 2005 ; 
  • Ferdinando Salleo, dernier gouverneur de Hong-Kong ; 
  • Lee Kwan Yew, premier ministre de Singapour de 1959 à 1990 ; 
  • Miguel de la Madrid, ancien président du Mexique ; 
  • Edward Teller, père de la bombe H américaine ; 
  • Walter Cronkite, journaliste de CBS ; 
  • Francis Ford Coppola, cinéaste ; 
  • Neil Armstrong, astronaute ; 
  • Franck Borman, astronaute ; 
  • Alexander Shulgin, chimiste inventeur de l’extasy et autres substances ; 
  • Charlton Heston, acteur ; 
  • Clint Eastwood, acteur ; 
  • Bono, chanteur du groupe U2  ; 
  • A. W. Clausen, Banque Mondiale ; 
  • William F. Buckley Jr. ; Fred L. Hartley ; Griffon Merv ; Thomas Haywood ; Joseph Coors ; Edward Teller ; William French Smith ; John E. Swearingten ; Casper W. Weinberger ; Justin Dart, William E. Simon et d’autres politiciens et hommes d’affaires éminents.

bush-kerry-skull-sutton

John Kerry et Georges W. Bush junior (comme Georges Bush père et grand-père) issus de la société secrète skulls and bones de Yale

LA NASA

Que fait le symbole illuminati franc-maçon (pyramide – oeil) sur les patchs de missions satellites gouvernementales américaines NRO (National Reconnaissance Office Launch) ?

Ci-dessous, les missions n°11, n°32 :

mission 11 images (28)

Et d’autres imprégnés d’occulte :

mission 49  NRO missions de lancement de satellites d'espionnage top secret     NRO-49 satellite

satellite PAN lancé en Septembre 2009   TENCAP est d'exploiter le potentiel actuel et futur des systèmes spatiaux nationaux,

patchs NRO

MARS :

Quelle est l’image donnée par la NASA du type de détail discernable avec la caméra du rover Curiosity sur mars ? http://www.nasa.gov/mission_pages/msl/multimedia/pia15105.html

nasa capt 2

IDENTITÉ

Même symbole illuminati (pyramide-oeil) sur la nouvelle carte d’identification américaine :

id

 dollars fm

Russie

Une autre oligarchie maçonnique (Aigle bicéphal russe)

Le monde est divisé en une hiérarchie d’oligarchies (Systèmes politiques dans lesquels le pouvoir appartient à un petit nombre d’individus ou de familles) qui se font la guerre entre elles sur des questions de pouvoir et territoires, mais s’accordent ensemble sur la finalité mondiale.

IMPORTANCE DE L’INFORMATION SUR LE GOUVERNEMENT MONDIAL

C’est une dictature mondiale bancaire à venir : Elle est luciférienne, et elle se concrétise principalement par le pouvoir de l’argent :

– l’appauvrissement très concret : 30 % d’augmentation depuis l’euro en 2002, puis 40 % sur 2010-2011 des produits de nécessité ! Ceci est voulu et planifié.

– la faillite des nations européennes: Grêce, Irlande, Portugal… et après…Italie, Espagne, France ? Ceci est voulu et planifié.

– la perte des souverainetés des nations de l’Europe : les français ont dit non au traité de l’Europe, mais on l’a quand même fait « passer »… est-ce de la démocratie ? Non.

– l’installation sournoise de ce plan dans les continents. Aujourd’hui en Afrique du nord (Egypte, Tunisie, Lybie, Côte d’Ivoire, et bien d’autres) où sont créées des guerres et des crises selon la philosophie luciférienne franc-maçonnique « ordo ab chao : l’ordre par le désordre » en vue du contrôle du continent.

DETTES DES NATIONS

Dette américaine > 20 000 milliards

Dette des autres pays européens (août 2011) :

  • Irlande : dette publique de 148 milliards d’euros.
  • Portugal : dette publique de 160 milliards d’euros.
  • Grèce : dette publique de 328 milliards d’euros.
  • Espagne : dette publique de 638 milliards d’euros.
  • Italie : dette publique de 1843 milliards d’euros.
  • Allemagne :  dette publique de 2079 milliards d’euros.


Dette de la France

Les intérêts sont payés aux banques supra-nationales (plan maçonnique) :

  • Dette française fin 1995 : 683, 6 milliards d’euros, soit  55, 8 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 1996 : 751, 4 milliards d’euros, soit  59, 7 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 1997 :  794, 1 milliards d’euros, soit  61, 1 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 1998 :  829, 4 milliards d’euros, soit  61 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 1999 :  847, 5 milliards d’euros, soit  60, 2 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2000 :  870, 4 milliards d’euros, soit 58, 6 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2001  :  897, 3 milliards d’euros, soit  58, 1 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2002 :  956, 8 milliards d’euros, soit  60 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2003 :  1050, 3 milliards d’euros, soit 64, 1 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2004 : 1 079,5 milliards d’euros, soit 65, 2 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2005 : 1 147,6 milliards d’euros, soit 66, 8 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2006 : 1 152,2 milliards d’euros, soit 64, 1 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2007 : 1 211,6 milliards d’euros, soit 64, 2 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2008 : 1 318,6 milliards d’euros, soit 68, 2 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2009 : 1 492,7 milliards d’euros, soit 79 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2010 : 1 595,2 milliards d’euros, soit 82, 3 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2011 : 1 717,3 milliards d’euros, soit 85, 8 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2012 : 1 833,8 milliards d’euros = 90, 2% du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2013 : 1925,3 milliards d’euros = 93, 5 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2014 : plus de 2 000 milliards d’euros = 95 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2015 : 2 096, 9 milliards d’euros = 95, 7 % du PIB (Insee)
  • Dette française fin 2016 : 2 147, 2 milliards d’€ = 96 % du PIB (Insee)

Voir : Compteur de la dette de la France en temps réel.

1° La dette augmente sans cesse de plus en plus.

2° La dette ne POURRA jamais être remboursée !

3° 100% des impôts sur le revenu servent à payer uniquement les INTERETS de la dette !

Escroquerie de la « dette » française : Sans la loi Pompidou-Rotschild-Giscard de 1973, qui interdit la banque nationale de finançer l’état et l’oblige à emprunter sur les marchés financiers privés, la France aurait une dette entre 0 et 18% du PIB au lieu de 99 % fin 2016. La « crise » est fabriquée, et fabriquée par la dette.

Les créanciers (banquiers supra-nationaux) enchainent les nations.


PLAN LUCIFÉRIEN

1° 10 régions ou blocs

Le plan illumminati prévoit la mise en place de dix régions continentales, chacune avec sa monnaie continentale, selon une répartition de 10 grandes régions continentales dans un ordre de puissance :

repartition-nwo

  1. Amérique du Nord. 2. Europe. 3. Japon. 4. Australie et Afrique du Sud. 5. Russie. 6. Amérique du Sud. 7. Afrique du Nord et Moyen-Orient. 8.  Afrique centrale. 9. Inde et Asie du Sud Est. 10. Chine.

2° Ensuite, monnaie unique mondiale :

c’est le mondialisme, idéologie franc-maçonnique d’uniformisation du monde.

C’est la dictature du pouvoir et de l’argent, c’est une idolâtrie, un culte rendu au diable.

3° Puis une monnaie unique numérique

contrôlée d’abord par carte et ensuite par puce implantée dans la main.

La Compagnie Financière de Rotschild (LCF) signifierait officiellement La Compagnie Financière ?

logo-edmond-rothschild

LCF signifie Lucifer

Les banquiers supra-nationaux et apatrides ont le pouvoir sur les banques, sur le commerce international, les parlements, les gouvernements, etc…pour mettre en « oeuvre » leur plan… luciférien (LCF), crises économiques et politiques vers un crash financier majeur pour une nouvelle monnaie mondiale qui ne sera que le support d’une monnaie mondiale électronique d’un gouvernement mondial.

4° Réduction de la population mondiale

Cette abominable réduction orgueilleusement annoncée est fondée sur l’idéologie mystique de préservation de la terre-mère « Gaïa« .

georgia guidestones 2  guidestone3

Stèles-mégalithes païennes multilingues (babylonien cunéiforme, égyptien, sanskrit, grec ancien, arabe, hébreu, hindi, swahili, espagnol, anglais, russe, chinois) de dix instructions d’idéologie New-âge et gaïenne

Georgia-Guidestones

Georgia Guidestones ci-dessus :

1ère instruction : « Maintenir l’humanité sous 500 millions en perpétuel équilibre avec la nature ». 

2ème instruction eugéniste : « Orientez sagement la reproduction de façon à améliorer la santé et la diversité ».

Pouvoirs sataniques de création de l’argent ex nihilo

Seul Dieu crée à partir de rien – ex nihilo. Le diable, qui est une créature, ne peut pas créer ex nihilo, mais il singe Dieu.

Les pouvoirs donnés à Satan sont notamment les « fruits » du capital, les intérêts et surtout les « créations » ex nihilo des capitaux par le crédit à intérêt, forme d’usure dévorante qui lie les débiteurs sans retour.

L’argent est une dette, la richesse est une dette. L’argent est créé par des crédits à intérêt venus du néant. Ce sont en fait des démons au service des méchants, qui, sous forme de « contrats », détruisent les hommes. Ce sont des contrats odieux et impossibles à honorer qui lient les débiteurs (qui ne sont en réalité que débiteurs d’un néant), qui sont nuls et non-avenus, en droit comme en morale.

L’argent est une fausse richesse créée par des crédits à intérêt venus du néant. Ce sont en fait des démons au service des méchants, qui, sous forme de « contrats », détruisent les hommes. Quand quelqu’un contracte un crédit à la banque, celle-ci ne le crédite pas d’un argent réel, mais modifie des chiffre sur un écran. C’est la personne qui promet de payer à la banque qui va donner de l’argent réel. La banque spécule sur cette promesse comme étant une richesse. Cela signifie que la richesse réelle vient des personnes et que les banques ne sont que des parasites qui prennent le contrôle des richesses réelles. Ce sont des contrats odieux, qu’il faut supprimer car impossibles à « honorer ». Des contrats impossibles sont nuls et non-avenus, en droit comme en morale.

Avec le système bancaire, l’argent ou richesse réelle est une dette. Ce système est l’inverse de l’économie des richesses de Dieu et l’économie de la Rédemption. L’emprunt ou crédit crée l’argent : Le banquier crée de l’argent ex nihilo quand il prête. Le remboursement détruit l’argent : Le banquier détruit l’argent. Le banquier crée l’argent ex nihilo et le détruit en même temps. C’est un système virtuel dans lequel la richesse n’est pas l’économie réelle ou ce que font les personnes. Le banquier ne fait que le capital, et personne ne fait l’intérêt puisque personne d’autre ne fait l’argent que le banquier, mais il réclame quand même le capital et l’intérêt. La banque ne met l’argent en circulation qu’en le prêtant avec un intérêt : L’argent en circulation vient de la banque et revient à la banque avec un intérêt. Tout l’argent n’est en circulation que par la banque. La banque reste propriétaire de l’argent et les gens n’en sont que les locataires. C’est le système inique de la dette qui « fait » de l’argent en endettant les nations et les particuliers, établissant une véritable dictature sur eux : un petit nombre s’enrichit sur le dos du grand nombre.

Le système économique bancaire est l’inverse de l’économie du salut fondée sur la charité. L’économie devrait normalement être une figure de l’économie du salut (gestion des richesses spirituelles de Dieu), mais le système bancaire est l’inverse, c’est la gestion de perte, pas celle de richesse. La solution, c’est celle de l’argent social par les familles, avec des dividendes et des prix ajustés, car la véritable économie signifie l’ordre par les familles, et économie du salut signifie le salut par les familles.

«Le système bancaire actuel cause la pauvreté en face de l’abondance en endettant tous les pays et personnes. Les prêts à intérêts ne sont pour la plupart que de simples écritures tirées du néant, c’est à dire de la fausse monnaie» (Maurice Allais, Prix Nobel d’économie 1988, « La crise mondiale aujourd’hui », Ed. Clément Juglar).

Ce n’est pas un hasard si c’est Judas Iscariote, le trésorier de la bourse du collège apostolique, qui devint voleur avant d’être le traitre.

Six cent soixante-six

III Rois 10, 14 : «Or, le poids de l’or qu’on apportait à Salomon chaque année était de six cent soixante-six talents d’or [des tonnes]».

Ézéchiel 28, 13 : «l’or servait à relever ta beauté… [roi de Tyr figure de Lucifer, note Vulg.]».

Apocalypse 13, 18 : «C’est ici la sagesse. Que celui qui a de l’intelligence compte le nombre de la Bête ; car c’est le nombre d’un homme, et son nombre est six cent soixante-six».

Dans l’intelligence des Écritures, 666 est le nombre de l’homme, et l’or figure la charité

Il n’y a pas de charité sans vraie foi divine et catholique, mais cependant la loi naturelle est indispensable : Le bien fait selon la loi naturelle (la conscience morale de l’homme), n’est pas méritoire de la vie éternelle, mais permet à l’homme qui y reste fidèle de recevoir d’autres grâces de la part de Dieu pour mieux la suivre et normalement arriver à la vraie foi.

666 est le nombre de mesure de la fausse charité de l’homme qui est ainsi une figure de Satan

La charité de l’homme et du monde est fausse car sans Dieu qui est Lui-même la Charité, et car l’esprit du monde est opposé au Saint-Esprit de Dieu. L’esprit de jouissance du monde est opposé à l’esprit de pénitence de Jésus, l’esprit de possession du monde est opposé à l’esprit de détachement de Jésus, l’esprit d’orgueil du monde est opposé à l’esprit d’humilité de Jésus.

I Jean 2, 15 : «N’aimez point le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, la charité du Père n’est pas en lui».

I Jean 5, 19 : «Le monde est tout entier sous l’empire du malin».

La fausse charité est une charité inverse fondée sur l’amour des biens terrestres à la place des célestes, l’amour de soi à la place de Dieu, l’amour du pouvoir, le succès et la gloire du monde : c’est le commerce matérialiste, l’égoïsme masqué de fausses apparences de bien, la « solidarité », la « tolérance », l’utilitarisme qui utilise les âmes comme des objets, le retour pécuniaire d’échanges humains, etc.

Une fausse charité de l’homme prend la place de Dieu, c’est l’inverse de la charité, c’est la religion de l’homme et du monde à la place de Dieu : la franc-maçonnerie, ou « l’église » de Satan, qui réunit toutes les pratiques ésotériques et occultes.

Pape Pie XII, 23 mai 1958 : «Les racines de l’apostasie moderne réside dans l’athéisme scientifique, le matérialisme dialectique, le rationalisme, l’illuminisme, la laïcité et la franc-maçonnerie, qui est la mère de tous».

C’est cette fausse charité de l’esprit du monde – une anti-charité – dont il est question dans l’Évangile.

Matthieu 25, 42-46 : «… j’ai eu faim, et vous ne m’avez point donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez point donné à boire ; J’étais sans asile, et vous ne m’avez point recueilli ; nu, et vous ne m’avez point vêtu ; malade et en prison, et vous ne m’avez point visité. Alors, eux … lui répondront : Seigneur, quand est-ce que nous vous avons vu ayant faim, ou soif, ou sans asile, ou nu, ou malade, ou en prison, et que nous ne vous avons point assisté ?Alors il [Jésus-Christ, le Fils de l’homme, le roi] leur répondra … : En vérité, je vous le dis, chaque fois que vous ne l’avez point fait à l’un de ces petits, à moi non plus, vous ne l’avez point fait. Et ceux-ci s’en iront à l’éternel supplice…».

L’usure est condamnée par la loi divine et l’Église

Le Pape Innocent III a infailliblement condamné l’usure en 1215 au quatrième Concile du Latran, constitution 67.

Le pape Innocent IV a infailliblement condamné l’usure au premier Concile de Lyon, par. II, en 1245.

Le pape saint Grégoire X a infailliblement condamné l’usure au deuxième Concile de Lyon, par. II, n° 26, en 1274.

Le pape Pape Clément V a infailliblement condamné l’usure au Concile de Vienne, IIe par. n° 29, en 1311.

Le pape Léon X a infailliblement condamné l’usure au cinquième Concile du Latran, session 10, en 1515.

Pape Clément V, Concile de Vienne, IIe par. n° 29, en 1311 ex cathedra : «Si quelqu’un tombe dans cette erreur au point d’avoir la présomption d’affirmer avec entêtement que ce n’est pas un péché de pratiquer l’usure, Nous décidons qu’il doit être puni comme hérétique».

Pape Benoît XIV, encyclique Vix Pervenit, 1er novembre 1745 : «L’espèce de péché qu’on appelle usure, et qui réside dans le contrat de prêt, consiste en ce qu’une personne, s’autorisant du prêt même, qui par sa nature demande qu’on rende seulement autant que l’on a reçu, exige qu’on lui rende plus qu’elle a reçu et soutient conséquemment qu’il lui est dû, en plus du capital, quelque profit, en considération du prêt même. C’est pour cette raison que tout profit de cette sorte qui excède le capital est illicite et usuraire.

«Et certes, pour ne pas encourir cette note alarmante, il ne servirait à rien de dire que ce profit n’est pas excessif, mais modéré, qu’il n’est pas grand mais petit… En effet, la loi du prêt a nécessairement pour objet l’égalité entre ce qui a été donné et ce qui a été rendu… Par conséquent, si une personne quelconque reçoit plus qu’elle n’a donné, elle sera tenue à restituer pour satisfaire au devoir que lui impose la justice dite commutative…»

Pape Léon XIII, encyclique Rerum Novarum, 1891 : «Une usure dévorante est venue ajouter encore au mal. Condamnée à plusieurs reprises par le jugement de l’Eglise, elle n’a cessé d’être pratiquée sous une autre forme par des hommes avides de gain, et d’une insatiable cupidité…»

Saint Thomas nous explique ce qu’est l’usure dans sa Somme

Saint Thomas d’Aquin, Somme Théologique, II II, 78, 1 : «Recevoir un intérêt (usura) pour un prêt d’argent est de soi injuste, car c’est vendre ce qui n’existe pas, ce qui constitue manifestement une inégalité contraire à la justice. Pour s’en convaincre, il faut savoir que l’usage de certaines choses se confond avec leur propre consommation : ainsi nous consommons du vin dont nous nous servons pour boisson et du blé pour nourriture. Dans de tels cas, on ne doit pas compter l’usage d’une chose séparément de la chose elle-même, mais du fait que l’on concède l’usage à autrui, on cède la chose même. Voilà pourquoi en de tels cas la propriété est transférée par le prêt. Si donc quelqu’un voulait vendre d’une part du vin et d’autre part l’usage du vin, il vendrait la même chose deux fois, ou vendrait ce qui n’existe pas. Il pécherait ainsi manifestement contre la justice. Pour la même raison, il commettrait une injustice celui qui, prêtant du blé et du vin, réclamerait deux compensations, l’une comme restitution égale à la chose elle-même, l’autre pour prix de son usage, d’où le nom d’usure. Il y a aussi des choses dont l’usage ne revient pas à leur consommation : l’usage d’une maison est son habitation et non sa destruction. Pour de telles choses, on peut concéder l’un et l’autre séparément : par exemple, quand quelqu’un cède sa maison à un autre tout en se réservant l’usage pendant un certain temps ; ou à l’inverse concède l’usage de la maison à un autre tout en conservant la propriété. Et c’est pourquoi un homme peut licitement recevoir l’usufruit d’une maison et demander ensuite la maison prêtée, comme on le voit dans les baux et les locations. Quant à l’argent, d’après le Philosophe, il a été principalement inventé pour faciliter les échanges. Aussi son usage propre et principal est d’être consommé, c’est-à-dire dépensé dans les échanges. C’est pourquoi il est illicite en soi de recevoir un intérêt (pretium) – qu’on appelle usure – pour l’usage de l’argent prêté. Et comme un homme est tenu de restituer les biens acquis injustement, de même doit-il le faire pour l’argent reçu par usure.

«Les lois humaines laissent certains péchés impunis à cause de l’imperfection des hommes, et de nombreux avantages disparaîtraient si tous les péchés étaient interdits par des peines propres à chacun d’eux. De là vient que la loi humaine permet les prêts à intérêts, non parce qu’elle estime qu’ils sont conforme à la justice, mais pour ne pas supprimer des avantages dont beaucoup jouissent. On lit ainsi dans le droit civil lui-même que « les choses qui se consomment par l’usage ne peuvent pas recevoir d’usufruit, ni selon le droit naturel, ni selon le droit civil », et que « le Sénat n’a pas admis l’usufruit de ces choses, et ne le pouvait pas, mais a institué un quasi-usufruit », permettant en effet l’intérêt. Et le Philosophe, conduit par sa raison naturelle, dit que « l’acquisition d’intérêts sur l’argent est contraire au plus haut point à la nature » (Aristote, Politique, 1 10).

Saint Thomas d’Aquin, Somme Théologique, II II, 78, 2 : «Celui qui accorde un prêt peu sans péché stipuler dans son contrat avec l’emprunteur une compensation à verser pour le dommage qu’il subit en se privant de ce qu’il avait : ce n’est pas là vendre l’usage de l’argent mais éviter un dommage. Il peut d’ailleurs arriver que le prêt évite à l’emprunteur un dommage plus grand que celui auquel s’expose le prêteur, si bien que c’est avec son bénéfice que l’emprunteur compense le dommage du prêteur. Mais on ne peut stipuler dans le contrat une compensation pour le dommage qui viendrait qu’on ne gagne plus rien avec l’argent prêté : car on ne doit pas vendre ce que l’on n’a pas et dont l’acquisition pourrait être empêchée de diverses façons.

«Celui qui prête de l’argent en transfère la possession à celui qui l’emprunte. Celui-ci emprunte cet argent à ses risques et périls et est tenu de le restituer intégralement. Il s’ensuit que le prêteur ne doit pas exiger plus qu’il n’a donné. Mais celui qui confie son argent à un marchand ou à un artisan en constituant une sorte de société avec eux ne transfère pas la possession de l’argent – qui reste à lui, si bien qu’il participe à ses risques et périls au commerce du marchand et au travail du l’artisan. C’est pourquoi il pourra licitement réclamer, comme une chose lui étant due, une part du profit».

L’Église condamne le pouvoir financier mondial

Pape Pie XI, Quadragesimo anno, 15 mai 1931 : «Ce pouvoir est surtout considérable chez ceux qui, détenteurs et maîtres absolus de l’argent et du crédit, gouvernent le crédit et le dispensent selon leur bon plaisir. Par là, ils distribuent le sang à l’organisme économique dont ils tiennent la vie entre leurs mains, si bien que, sans leur consentement, nul ne peut plus respirer. Il y a certaines catégories de biens pour lesquelles on peut soutenir avec raison qu’ils doivent être réservés à la collectivité lorsqu’ils en viennent à conférer une puissance économique telle qu’elle ne peut, sans danger pour le bien public, être laissée entre les mains de personnes privées».

Pape Pie XII, message radio, 1er juin 1941, fête de la Pentecôte : «Les biens créés par Dieu l’ont été pour tous les hommes et doivent être à la disposition de tous, selon les principes de la justice et de la charité. Tout homme, en tant qu’être doué de raison, tient en fait de la nature le droit fondamental d’user des biens matériels de la terre, quoiqu’il soit laissé à la volonté humaine et aux formes juridiques des peuples de régler plus en détail la réalisation pratique de ce droit. Un tel droit individuel ne saurait en aucune manière être supprimé, pas même par l’exercice d’autres droits certains et reconnus sur des biens matériels.

«L’économie nationale, fruit de l’activité d’hommes qui travaillent unis dans la communauté nationale, ne tend pas à autre chose qu’à assurer sans interruption les conditions matérielles dans lesquelles pourra se développer pleinement la vie individuelle des citoyens. Là où ceci sera obtenu, et obtenu de façon durable, un peuple sera, pour parler exactement, riche, parce que le bien-être général et, par conséquent, le droit personnel de tous à l’usage des biens terrestres, se trouvera ainsi réalisé conformément au plan voulu par le Créateur [ce qui n’est pas le cas avec l’économie opposée à l’économie de Dieu]. La richesse économique d’un peuple ne consiste pas proprement dans l’abondance des biens, mesurée selon un calcul matériel pur et simple de leur valeur, mais bien dans ce qu’une telle abondance représente et fournit réellement et efficacement comme base matérielle suffisante pour le développement personnel convenable de ses membres.

«Si une telle juste distribution des biens n’était pas réalisée ou n’était qu’imparfaitement assurée, le vrai but de l’économie nationale ne serait pas atteint étant donné que, quelle que fût l’opulente abondance des biens disponibles, le peuple, n’étant pas appelé à y participer, ne serait pas riche, mais pauvre. Faites, au contraire, que cette juste distribution soit efficacement réalisée et de manière durable, et vous verrez un peuple, bien que disposant de biens moins considérables, devenir et être économiquement sain [ce qui n’est pas le cas avec l’économie opposée à l’économie de Dieu].

«On est porté aujourd’hui à évaluer la richesse et la pauvreté des peuples avec des balances et selon des critères purement quantitatifs, soit de l’espace, soit de l’abondance des biens. Si, au contraire, on estime à sa valeur exacte le but de l’économie nationale, alors celui-ci deviendra une lumière pour les efforts des hommes d’État et des peuples, et les éclairera pour s’engager spontanément dans une voie qui n’exigera pas de continuels sacrifices de biens et de sang, mais portera des fruits de paix et de bien-être général».

Économie opposée à l’économie de Dieu : L’argent est une dette. L’emprunt ou crédit crée l’argent : Le banquier crée de l’argent ex nihilo quand il prête. Le remboursement détruit l’argent : Le banquier détruit l’argent. Le banquier crée l’argent ex nihilo et le détruit en même temps. C’est un système virtuel dans lequel la richesse n’est pas l’économie réelle ou ce que font les personnes. Le banquier ne fait que le capital, et personne ne fait l’intérêt puisque personne d’autre ne fait l’argent que le banquier, mais il réclame quand même le capital et l’intérêt. La banque ne met l’argent en circulation qu’en le prêtant avec un intérêt : L’argent en circulation vient de la banque et revient à la banque avec un intérêt. Tout l’argent n’est en circulation que par la banque. La banque reste propriétaire de l’argent et les gens n’en sont que les locataires. C’est le système inique de la dette qui « fait » de l’argent en endettant les nations et les particuliers, établissant une véritable dictature sur eux : un petit nombre s’enrichit sur le dos du grand nombre.

Solution donnée par les papes : le crédit social ou contrôle social de l’argent. L’argent « neuf » créé appartient au peuple lui-même ou aux citoyens eux-mêmes et non pas aux banquiers, ni au gouvernement qui n’est pas le propriétaire du pays mais le gérant du bien commun, ni non plus aux comptables du système économique monétaire qui remplissent une fonction sociale (nationale) et sont payés par la société. C’est un organisme monétaire social qui doit déterminer la quantité d’argent nouveau nécessaire à ajouter à l’argent déjà de même nature selon les capacités de production des biens par rapport aux besoins. C’est un système fondé sur l’économie réelle, c’est-à-dire que la richesse, c’est ce que font les gens. 

En 1939, les évêques du Québec ont chargé une commission de neuf théologiens d’étudier le Crédit Social par rapport à la doctrine sociale de l’Église. En 1950, un groupe d’hommes d’affaires ont chargé un évêque du Québec d’aller à Rome pour obtenir du Pape Pie XII une condamnation du Crédit Social, mais au contraire le pape Pie XII approuva le Crédit Social.

Le pape Pie XII à l’évêque du Québec chargé d’aller à Rome, 1950 : «Le Crédit Social créerait dans le monde un climat qui permettrait l’épanouissement de la famille et du christianisme».

La City de Londres, capitale de la mafia planétaire

Il existe un monde parallèle qui agit comme une sève pour irriguer la gouvernance mondiale en formation : les paradis fiscaux.

Depuis 2007, la crise ne fait que s’accentuer. La récession s’impose et les États étouffent sous le poids de l’endettement. Cependant, il existe un monde parallèle qui agit comme une sève pour irriguer la gouvernance mondiale en formation : les paradis fiscaux. Ils sont définis par le journaliste économique Nicholas Shaxson comme un« lieu qui se propose d’attirer des activités économiques en offrant à des particuliers ou à des entités un cadre politiquement stable permettant de contourner les règles, les lois et les réglementations édictées dans les autres pays ». Appelés aussi « juridictions du secret », ces paradis fiscaux s’emploient à manipuler les mouvements d’argent internationaux.

On dénombre environ une soixantaine de ces « juridictions du secret » au cœur de la globalisation, qui se subdivisent en trois groupes :
1) Les paradis fiscaux européens comme le Luxembourg, le Liechtenstein ou Monaco ;
2) Les États-Unis, ses États fédérés (en particulier le Delaware) et les dépendances sous influence américaine (les îles Vierges, Panama, …) ;
3) la City de Londres organisée en 3 cercles concentriques : les dépendances de la Couronne (Jersey, Guernesey et l’île de Man), les quatorze territoires britanniques d’outre-mer (les îles Caïmans, les Bermudes, Gibraltar…) et des États entretenant des relations étroites avec l’ancien colonisateur : Hong Kong, Singapour, Dubaï…). Ces centres offshore combinent le secret bancaire et la non-imposition.

La capitale britannique est constituée de deux villes. La première est un vaste centre urbain de plusieurs millions d’habitants dirigé par un maire disposant de peu de pouvoirs. La deuxième est un espace de 3,16 km², appelé « City of London Corporation » ou « Square Mile », subdivisé en 25 quartiers appelés« wards » dont seuls quatre sont réellement habités, tandis que les autres regroupent les bureaux. Dirigée par un Lord-maire, véritable ambassadeur de tous les services financiers, la City est dotée d’un gouvernement (le« Guildhall »). Outre les 9.000 résidents de la City à voter, les représentants d’entreprises (23.000 personnes) ont aussi le droit de vote. Ainsi, Goldman Sachs, la banque Narodny de Moscou ou encore la Bank of China participent à la vie « démocratique » de la City. Ajoutons que des citoyens d’honneur anglais et étrangers appartiennent à ce corps électoral très particulier. Nous pouvons relever les noms de George Bush, Jr. et de Vladimir Poutine. La famille mondialiste est très variée.

La City est un véritable État dans l’État disposant d’un pouvoir total sans avoir de compte à rendre au Parlement de Westminster. Cette politique est rendue possible entre autres grâce au rôle du remembrancer (« remémoreur »), véritable lobbyiste et non-élu, qui est un relais entre la City de Londres et le Parlement anglais. Il est chargé de vérifier que les représentants du gouvernement ainsi que les différents ministères n’élaborent pas de mesures pouvant contrer la toute-puissance et l’indépendance de la City. Il est vrai que celle-ci concentre des intérêts jalousement gardés. Sur ce petit territoire, on trouve près de 550 banques, la moitié des assureurs de la planète — plus que ceux de New York, Paris et Francfort réunis — un volume d’affaires journalier cinq fois supérieur au PNB anglais, la moitié des entrées en bourse dans le monde et près de 80 % des hedge funds (fonds spéculatifs) européens. Comme l’a résumé joliment le député anglais Tony Benn, la City « est une île offshore amarrée sur la Tamise ».

Sachant que la quasi-totalité des investissements internationaux se fait via les centres offshore, en profitant au passage d’avantages fiscaux et de contraintes juridiques bien allégées, les multinationales s’en donnent à cœur joie. Pareille à une araignée au milieu de sa toile, la City de Londres régente tous ces flux financiers. La dérégulation des marchés qui s’est accélérée à partir des années 1980 a conduit à des volumes financiers colossaux transitant dans les paradis fiscaux. Selon l’économiste John Christensen, ils sont évalués à plus de 20.000 milliards de dollars (Nicholas Shaxson, Les Paradis fiscaux, André Versaille Éditeur, 2012). Une telle situation montre clairement que les politiques n’ont plus le pouvoir et que la finance a en main des atouts majeurs pour imposer un monde se rapprochant de l’idéal orwellien (Pierre Hillard, docteur en sciences politiques spécialiste du mondialisme, 27 mai 2013).

Ci-dessus, armoiries de Londres – Deux dragons de Satan – « Domine dirige nos »: Maître [Lucifer], dirige-nous ».

Ci-dessus, le dragon (représente Satan) de la City qui marque la frontière entre la Cité de Londres et celle de Westminster – une cité hors de la cité dans la cité

Décryptage du système financier global – MP3

Les banques dirigent les peuples

Luciférisme et sacrifices rituels dans la haute finance : témoignage

Le noachisme, religion talmudique pour les non-juifs du nouvel ordre mondial luciférien

Le noachisme est la religion prônée par le Talmud (commentaires des rabbins sur la loi mosaïque) pour les non-juifs. Le Talmud considère les goyims (non-juifs) comme des animaux.

( La controverse du talmud sous saint Louis, Isidore Loeb, 1881, page 8)

Extraits du Talmud :

citation-talmud-small

Talmud, Ereget Rashi Erod. 22 30 : «Un non-juif est comme un chien. Les écritures nous apprennent qu’un chien mérite plus de respect qu’un non-juif».

Talmud, Iebhammoth 61 a : «Les juifs ont droit à être appelés «hommes», pas les non-juifs».

Talmud, Iore Dea 377, 1 : «Il faut remplacer les serviteurs non-juif morts, comme les vaches, ou les ânes perdus et il ne faut pas montrer de sympathie pour le juif qui les emploie».

Talmud, Jalkut Rubeni Gadol 12 b : «Les âmes des non-juifs proviennent d’esprits impurs que l’on nomme porcs».

Talmud, Kethuboth 110b : «Pour l’interprétation d’un psaume un rabbin dit : «le psalmiste compare les non-juifs à des bêtes impures».

Talmud, Orach Chaiim 225, 10 : «Les Non-juifs et les animaux sont utilisés de manière équivalente dans une comparaison».

Talmud, Schene Luchoth Haberith p. 250 b : «Même si  un non-juif à la même apparence qu’un juif, il se comporte envers les juifs de la même manière qu’un singe envers un homme».

Talmud, Tosaphot, Jebamoth 94 b : «Lorsque vous mangez en présence d’un non-juif c’est comme si vous mangiez avec un chien».

Talmud, Yebamoth 98 a : «Tous les enfants des goyims (non-juifs) sont des animaux».

Talmud, Zohar II 64 b : «Les non-juifs sont idolâtres, ils sont comparés aux vaches et aux ânes».

«Nous volons 100 à 300 mille enfants par an, juste ici dans ce pays, nous les vidons de leur sang et nous mélangeons avec du pain de pâque puis on jette les corps dans les abattoirs que nous possédons et nous broyons tous les corps dans des saucisses et des hamburgers ; McDonalds est un de nos points de vente préférés et le peuple, ils le mangent au petit déjeuner, ils mangent pour déjeuner». (.israelitesunite.com/rabbi-abe-finkelstein.html#.Uw2ywON5PAk)

L’Église condamne le talmud :

Pape Innocent IV, Impia Judaeorum perfidia, 1244 : «Le Talmud contient des blasphèmes contre Dieu, le Christ et la Vierge Marie».

Pape Martin V, Sedes Apostolica, 1425 : «Les Juifs n’ayant pu anéantir le peuple chrétien en tuant le Christ, ont voulu le bafouer par la rédaction du Talmud, un tissu d’horreurs anti-chrétiennes».

Pape Jules III, Cum sicut nuper, 1554 : «Que le Talmud, mentionnant Jésus Christ ignominieusement soit damné et brûlé».

Pape Saint Pie V, Hebraeorum gen., 1569 : «Les Juifs, par leurs sortilèges, incantations, méfaits et  superstitions magiques, exposent beaucoup de gens étourdis et infirmes aux impostures de Satan».

Pape Grégoire XIII, Antiqua judaeorum improbitas, 1581 : «L’ancienne méchanceté des juifs reste exécrée, [eux] qui ont repoussé le fils de Dieu et attenté à sa vie criminellement».

Pape Clément VIII, Cum hebraeorum malitia, 1593 : «La méchanceté des hébreux répand parmi le peuple des volumes pernicieux, des livres impies, et complètement détestables, damnés dans les temps anciens».

Selon la secte vatican 2«L’attente juive messianique n’est pas vaine» (Le peuple juif et ses saintes Écritures dans la Bible chrétienne, chap. 2, A 5 ou n° 21 paru en 2001 et préfacé par l’apostat Joseph Ratzinger).

La succession apostolique devra être remplacée par le noachisme (loi de Noé), une autre religion universelle issue directement du judaïsme talmudique qui s’applique uniquement aux Gentils (les non-Juifs), selon sept commandements :

  1. L’obligation d’établir des institutions judiciaires [obligation d’avoir des magistrats pour faire respecter ces lois] ;
  2. L’interdiction du blasphème du Nom divin [interdiction du sacrilège] ;
  3. L’interdiction de l’idolâtrie [interdiction du polythéisme] ;
  4. L’interdiction du meurtre [interdiction de l’homicide] ;
  5. L’interdiction des unions interdites [interdiction de l’inceste] ;
  6. L’interdiction du vol ;
  7. L’interdiction de consommer de la viande arrachée à un animal vivant [interdiction de l’usage d’un membre d’un animal vivant].

Dans cette nouvelle religion universelle, les Gentils sont régis par la loi de Noé (noachisme) et le peuple juif est régi par la loi de Moïse (mosaïsme) est considéré comme le peuple prêtre : le sacerdoce israélite constitue le cœur de l’humanité, et est l’intermédiaire entre les Gentils et le Dieu unique (le monothéisme). Le catholicisme est considéré comme un polythéisme (Sainte Trinité), une idolâtrie ou un trithéisme (trois dieux) selon les rabbins talmudiques et doit être refondue complètement pour devenir «catholicisme d’Israël» selon l’expression du livre du rabbin Elie Benamozegh ( «Israël et l’humanité»), de pensée talmudique : «Quiconque abjure l’idolâtrie est un véritable Juif. Quiconque rejette le polythéisme confesse toute la loi. […] De là cette belle théorie de la Kabbale qui fait de l’union et de la concorde des esprits ici-bas le moyen de réaliser la descente et l’établissement de la divinité sur la terre».

Ainsi, cette religion universelle matérialiste est basée sur l’espérance du bonheur purement terrestre reposant sur l’idée de «progrès», comme dans le marxisme et le libéralisme, et espérance céleste.

Le Congrès des États-Unis a adopté la reconnaissance des lois noachides comme socle de la société américaine (texte ci-dessous) dans le cadre de «l’Education Day», le 26 mars 1991 :

7 lois usa

Version finale (inscrits Bill) adoptée par les deux Chambres : http://thomas.loc.gov/cgi-bin/query/z?c102:H.J.RES.104.ENR:

Il y a 3 autres versions de ce projet de loi.

Pseudo-parlement Juif Européen

Un « Parlement Juif Européen » (E.J.P) aurait soit-disant été inauguré le 16 février 2012 à Bruxelles, et serait constitué de 120 députés (bien que la plupart des élus ne soient même pas au courant) et 47 pays. Ce «parlement» a été principalement créé par des oligarques russes et n’est pas représentatif, mais plutôt une structure ou groupe de pression pour tenter de servir leurs intérêts sur le continent européen. Ce parlement n’est pas reconnu en tant que tel et est qualifié, par exemple par le CRIF, de «pseudo-parlement» et «farce».

Messie juif

Depuis le 23 septembre 2012, toutes les communautés juives du monde prient pour l’arrivée de leur «Messie» (Mashia’h) :

«Maître de l’Univers, Nous les enfants d’Israël te demandons Mashia’h, maintenant et avec miséricorde, afin de nous délivrer de cet exil et de nos souffrances, de révéler ton Nom dans ce monde et d’y amener la paix».

Ce fait montre combien les juifs croient leur calendrier correspondre à ce qu’ils considèrent être leurs prophéties pour la fin des temps.

 

Citations célèbres sur le nouvel ordre mondial

Thomas Jefferson, 3ème président des États-Unis 1801-1809 : « Celui qui contrôle l’argent de la nation contrôle la nation. … Si le peuple américain permet un jour aux banques privées de contrôler l’émission de la monnaie, d’abord par inflation, puis par déflation, les banques et les corporations qui croîtraient autour d’elles déposséderaient le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans logis, sur le continent que leurs pères ont conquis ».

Mayer Amshel Rothschild (1743-1812) : «Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois».

Abraham Lincoln (1809-1865), 16ème président des États-Unis : «L’opinion publique est la clé. Avec l’opinion publique, rien ne peut faillir. Sans elle, rien ne peut réussir. Celui qui manipule les opinions est plus important que celui qui applique les lois».

Napoléon Bonaparte (1769-1821) : «Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. … L’argent n’a pas de patrie ; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence ; leur unique objectif est le gain».

Woodrow Wilson (1856-1924), 28ème président des États-Unis, discours d’adieu : «… Je suis l’homme le plus malheureux. J’ai inconsciemment ruiné mon pays. Une grande nation industrielle est commandée par son système de crédit. Notre système de crédit privé est concentré. La croissance de la nation, donc de toutes nos activités, sont dans les mains de quelques hommes … Nous avons restreint, nous avons limité, nous avons contrôlé le développement, et nous en sommes arrivés à être l’un des pays les plus mal gouverné, un des plus complètement contrôlé et dominé dans le monde civilisé, non plus un gouvernement d’opinion libre, non plus un gouvernement par conviction et le vote de la majorité, mais un gouvernement d’opinion et de contrainte d’un petits groupes d’hommes dominants … S’il y a des hommes dans ce pays assez grands pour posséder le gouvernement des États-Unis, ils le posséderont».

woodrow

W. Wilson est le président qui signa en 1913 l’accord de la banque fédérale de réserve américaine (Fédéral Reserve – FED), une union de banquiers privés : Rothschild, Rockefeller, Morgan, Chase, etc.

Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32ème président des États-Unis : «En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon».

Winston Churchill (1874-1965), Premier Ministre de la Grande-Bretagne de 1940 à 1945 et de 1951 à 1955, cité dans le London Press, en 1922 : «Depuis l’époque des Spartacus, Weishaupt, Karl Marx, Trotski, Belacoon, Rosa Luxembourg et Ema Goldman, cette conspiration mondiale a connu une croissance constante. Cette conspiration a joué un rôle décisif et identifiable dans la Révolution Française. Elle a été le berceau de tous les mouvements subversifs pendant le 19 ème siècle. Et finalement, ce groupe de personnalités extraordinaires du monde secret des grandes villes d’Europe et d’Amérique ont saisi le peuple Russe par les cheveux, et sont maintenant devenus les maîtres incontestables de cet énorme empire».

Henry Ford (1863-1947) : «C’est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu’il y aurait une révolution avant demain matin».

 John F. Hylan, maire de New York de 1918 à 1925 : «La véritable menace pour notre république est le gouvernement invisible, qui comme une pieuvre géante, étends ses tentacules gluants autour de nos villes, états et nations».

James Paul Warburg (1896-1969), officier de l’OSS, membre du CFR, le 7 février 1950 devant le Sénat des États-Unis : «Nous aurons un gouvernement mondial, que nous le voulions ou non. La seule question est à savoir si le Gouvernement Mondial sera instauré par l’adhésion, ou par la conquête».

John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), 35ème président des États-Unis, discours à l’Université Columbia, 12 nov. 1963, dix jours avant son assassinat : «La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions».

Robert Kennedy (1925-1968), sénateur, candidat à la présidence Américaine assassiné, comme son frère John Fitzgerald Kennedy : «Nous serons tous ultimement jugés sur les efforts que nous aurons investi pour la construction d’un Nouvel Ordre Mondial».

George Brock Chisholm (1896-1971), ex-directeur de l’Organisation Mondiale de la Santé : «Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécessaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté aux traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux».

J. Edgar Hoover (1895-1972), Directeur du FBI de 1924 jusqu’à sa mort : «L’individu est handicapé en se retrouvant face à face avec une conspiration si monstrueuse, qu’il ne peut croire qu’elle existe. L’esprit américain n’arrive tout simplement pas à réaliser le mal introduit dans notre milieu … Il rejette même l’hypothèse que les créatures humaines puissent épouser une philosophie qui doit finalement détruire tout ce qui est bon et décent».

David Rockefeller, commentant Mao Tse-tung, cité dans le New York Times du 8 oct. 1973 : «Peu importe le prix de la Révolution Chinoise, elle a réussie de façon évidente ; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d’ambitions. L’expérience sociale menée en Chine sous la direction du Président Mao est l’une des plus importante et des plus réussie de l’histoire humaine».

Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, message public diffusé en 1976 : «Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. … Est-ce que j’entends par là une conspiration ? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique».

Chester Ward, Amiral à la retraite, ancien membre du Council on Foreign Relations, mémo de 1975 : «Le but du Concil On Foreign Relations est la dilution de la souveraineté américaine et de l’indépendance nationale dans un tout puissant gouvernement mondial unique».

George Herbert Walker Bush, 41ème président  des États-Unis, 11 sept. 1991 : «Nous avons devant nous l’opportunité de forger pour nous-mêmes et pour les générations futures un Nouvel Ordre Mondial, un monde où les règles de la loi, pas les règles de la jungle, régissent la conduite des nations. Quand nous serons victorieux, et nous le serons, nous aurons une réelle chance pour ce Nouvel Ordre Mondial, un ordre régit par un conseil des nations unies crédible qui tiendra enfin son rôle, qui maintiendra la paix pour réaliser la promesse et la vision des fondateurs des Nations Unies».

George Herbert Walker Bush, 41ème président des États-Unis, en référence à la crise du Golfe Persique, 11 sept. 1991 : «Le monde peut par conséquent saisir cette opportunité, pour remplir la promesse de longue date d’un Nouvel Ordre Mondial, où des nations diverses sont rassemblées dans une cause commune pour accomplir les aspirations universelles de l’humanité».

Henry Kissinger, Conférence Bilderberg, Evian, France, 1991 : «Aujourd’hui, l’Amérique serait outrée si les troupes des Nations Unies entraient dans Los Angeles pour restaurer l’ordre. Demain elle en sera reconnaissante ! Ceci est particulièrement vrai s’il leur était dit qu’un danger extérieur, qu’il soit réel ou promulgué, menace leur existence. C’est alors que les peuples du monde demanderont à être délivrés de ce mal. L’unique chose que tous les hommes craignent est l’inconnu. Confrontés à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés au profit de la garantie de leur bien-être assuré par le gouvernement mondial».

David Rockefeller, Baden-Baden, Allemagne, 1991 : «Nous sommes reconnaissants au Washington Post, au New York Time, Time Magazine et d’autres grandes publications dont les directeurs ont assisté à nos réunions et respecté leurs promesses de discrétion depuis presque 40 ans. Il nous aurait été impossible de développer nos plans pour le monde si nous avions été assujettis à l’exposition publique durant toutes ces années. Mais le monde est maintenant plus sophistiqué et préparé à entrer dans un gouvernement mondial. La souveraineté supranationale d’une élite intellectuelle et de banquiers mondiaux est assurément préférable à l’autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés».

David Rockefeller, CFR, discours aux ambassadeurs des nations unies, 23 sept. 1994 : «La présente fenêtre d’opportunité durant laquelle un ordre mondial pacifique et interdépendant peut être construit, ne sera pas ouverte pour très longtemps. Nous sommes à l’orée d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le nouvel ordre mondial».

Barry Goldwater (1909-1998), cinq fois Sénateur de l’Arizona : «Le Council on Foreigns Relations est la branche américaine d’une société qui origine d’Angleterre et qui croit que les limites nationales devraient être abolies, et un règne mondial unique établi».

David Rockefeller, « Mémoires », Éd. Random House, 1st Trade Ed., 15 oct. 2002, p. 405 : «Quelques-uns croient même que nous [la famille Rockefeller] faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des Etats-Unis, caractérisant ma famille et moi d’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si c’est cela l’accusation, je suis coupable et fier de l’être».

David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire – mouvement New-âge luciférien et projet des Nations Unies (ONU) : «Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Âge sans recevoir une initiation Luciférienne».

Aaron Russo, producteur, révélant les confidences de son ami Nicholas (« Nick ») Rockefeller : «Donc le plan ultime que poursuit l’industrie bancaire est de créer un gouvernement mondial dirigé par les banquiers. Et ils procèdent par étapes, l’Euro, la constitution européenne en est une. Maintenant ils veulent faire la même chose en Amérique avec l’union Nord-Américaine et sa devis, l’Améro. Le programme vise à créer un gouvernement mondial où chacun aura une puce RFID sous-cutanée, tout l’argent sera dans ces puces, il n’y aura plus d’argent liquide – c’est Rockefeller lui-même qui me parle de leurs projets – … et si comme vous et moi vous protestez contre ce qu’ils font, ils éteignent votre puce et vous n’avez rien, pas même de quoi acheter votre nourriture, c’est un contrôle total sur les gens».

Antipape Benoit 16, Noël 2005 : «…Ne craignez pas, mettez votre confiance en lui. La force vivifiante de sa lumière est une incitation pour la construction d’un nouvel ordre mondial fondé sur des relations éthiques et économiques justes».

François Hollande, discours université d’été du parti socialiste 2008 :  «… alors jamais la nécessité d’un nouvel ordre international n’a paru aussi nécessaire…»

Nicolas Sarkosy, président français 2007-2012, discours d’Argonay, Haute-Savoie, 23 oct. 2008 : «Cette crise marquera sans doute pour l’histoire, le commencement véritable du 21 ème siècle ; le moment où tout le monde aura compris qu’il était temps de changer, temps de donner un nouveau visage à la mondialisation, temps de construire un nouvel ordre mondial…»

Gordon Brown, premier ministre britannique 2007-2010, London Summit 2009 : «Un nouvel ordre mondial émerge et avec lui nous entrons dans une nouvelle ère de coopération internationale».

Manuel Valls, futur premier ministre, discours PS : «Mais en même temps ne nions pas que nous avons besoin d’une gouvernance mondiale…».

Jacques Attali, FR3 : «Si on a pas aujourd’hui un gouvernement mondial, on ne peut pas parler sérieusement de démocratie… Elle trouvera son accomplissement que lorsqu’elle sera une structure avec un gouvernement mondial… Le gouvernement mondial il est là…».

Dominique Strauss Kahn, France inter : «Le grand pari du 21 ème siècle, c’est l’invention … d’une gouvernance mondiale. … L’embryon prend aujourd’hui la forme du G 20, et au cœur de cette nouvelle gouvernance mondiale, y a le nouveau FMI».

Jacques Attali : «Je pense qu’il faut viser le gouvernement mondial comme une stratégie, d’ailleurs quand les gouvernements parlent du G 20 c’est une illusion, une sorte de retard avant le nouveau gouvernement mondial, on va vers ça, est-ce qu’on ira à la place de la guerre ou après la guerre, je ne sais pas, mais c’est ça qu’il faut viser».

Dominique de Villepin, France 24 : Aux Etats-Unis, à l’Europe, à l’ensemble des pays de la planète de se doter d’une gouvernance mondiale dont nous voyons aujourd’hui qu’elle est essentielle pour résoudre les grands problèmes… Eh bien, nous avons besoin de cette gouvernance mondiale».

François Hollande, BFMTV : «… l’urgence de définir un nouvel ordre, c’est quoi ? C’est pas un ordre au sens militaire international, c’est un ordre au sens monétaire d’abord…»

Nicolas Sarkosy, président français 2007-2012, discours à l’Élysée : «On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne, ne pourra s’y opposer».

Jacques Attali, Public Sénat : «Même si on peut imaginer, rêver d’un Jérusalem devenant capitale de la planète, qui sera un jour unifié autour d’un gouvernement mondial, c’est un joli lieu pour le gouvernement mondial».

 gorb-nwo

«Gorbatchev demande instamment ‘le nouvel ordre mondial’»

Conclusion

Le but secret de la franc-maçonnerie c’est l’homme à la place de Dieu, c’est-à-dire la religion de l’homme accomplie avec la secte vatican 2 et consommée dans le nouvel ordre mondial satanique. Le nouvel ordre mondial arrive à cause de l’apostasie de la foi catholique : là où Dieu est méprisé et apostasié, Satan (le grand architecte maçon) construit son royaume damné du monde avec ses adeptes.

L’esprit du monde est opposé à l’Esprit de Jésus-Christ

Jean 17, 9 : «Je ne prie point pour le monde».

I Jean 2, 15 : «N’aimez point le monde ni ce qui est dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, la charité du Père n’est pas en lui.».

I Jean 5, 19 : «Le monde est tout entier sous l’empire du malin».

L’unique salut est la vraie foi catholique

L’unique solution est que la seule religion catholique (Véritable Église et vraie foi catholique) soit la religion d’état. Si les nations quittaient leur apostasie (= abandon / reniement du Christ, de l’Église, de la foi divine et du baptême) et leur hérésie (= refus des vérités de la foi et de la morale, et de la loi naturelle), leur idolâtrie (= religion de l’homme, fausses religions démoniaques, paganisme, culte des faux dieux), et si les nations revenaient vers la foi divine, peut-être que Dieu écouterait et changerait les choses, mais c’est peu probable car les écritures doivent s’accomplir.

Apocalypse 9, 20-21 : « Les autres hommes qui ne furent point tués par ces plaies ne se repentirent pas des œuvres de leurs mains [philosophie, naturalisme et foi fabriquée], pour ne plus adorer les démons  et les idoles [idolâtrie et fausses religions]… Ils ne firent pénitence ni de leurs meurtres [apostasie], ni de leurs empoisonnements [hérésies], ni de leur impudicité [impuretés], ni de leurs larcins [iniquités, injustices et vols]».

La déchristianisation luciférienne engendre un néo-paganisme ou un retour au paganisme qui est un culte des démons. Le diable s’installe là où les hommes et les sociétés apostasient le Christ et Son Église. Il n’y a aucune issue au nouvel ordre mondial de Lucifer sans le retour à la vraie foi catholique et l’abjuration de l’apostasie.

Proverbes XIV, 34 : «La justice élève une nation, mais le péché fait les peuples malheureux».

La vraie foi catholique est le seul rempart de la vérité contre le mensonge.

Pape Grégoire XVI, Mirari vos, sur le libéralisme et l’indifférentisme religieux, 15 août 1832 (Magistère) : «De cette source empoisonnée de l’indifférentisme, découle cette maxime fausse et absurde ou plutôt ce délire : qu’on doit procurer et garantir à chacun la liberté de conscience ; erreur des plus contagieuses, à laquelle aplanit la voie cette liberté absolue et sans frein des opinions qui, pour la ruine de l’Église et de l’État, va se répandant de toutes parts, et que certains hommes, par un excès d’impudence, ne craignent pas de représenter comme avantageuse à la religion. Eh !  «quelle mort plus funeste pour les âmes, que la liberté de l’erreur !» disait saint Augustin (S. Aug. Ep. CLXVI). En voyant ôter ainsi aux hommes tout frein capable de les retenir dans les sentiers de la vérité, entraînés qu’ils sont déjà à leur perte par un naturel enclin au mal, c’est en vérité que nous disons qu’il est ouvert ce  « puits de l’abîme »  (Apoc. IX, 3), d’où saint Jean vit monter une fumée qui obscurcissait le soleil, et des sauterelles sortir pour la dévastation de la terre».

La forme de gouvernement n’a pas d’importance

Contrairement à ce que disent les faux catholiques nationalistes/monarchistes soi disant « traditionalistes » qui rabaissent le combat spirituel en combat temporel politique, la forme de gouvernement n’a pas d’importance.

Une monarchie ou une république démocratique pourrait être acceptable, tant que les lois du pays reflètent et respectent les lois de Dieu et de l’Église catholique et si la religion catholique est reconnue comme la seule vraie religion (c-à-d reconnaître les droits de Dieu et du Christ Roi sur la société comme sur les individus). Le Pape Léon XIII enseigne que la forme de gouvernement n’a pas d’importance, pourvu qu’elle soit juste et conforme aux lois de Dieu :

Pape Léon XIII, Diuturnum sur l’origine du pouvoir civil, 29 juin 1881 :  «6. Toutefois, il importe de remarquer ici que, s’il s’agit de désigner ceux qui doivent gouverner la chose publique, cette désignation pourra dans certains cas être laissée au choix et aux préférences du grand nombre, sans que la doctrine catholique y fasse le moindre obstacle. Ce choix, en effet, détermine la personne du souverain, il ne confère pas les droits de la souveraineté ; ce n’est pas l’autorité que l’on constitue, on décide par qui elle devra être exercée.

«7. Il n’est pas question davantage des différents régimes politiques : rien n’empêche que l’Église n’approuve le gouvernement d’un seul ou celui de plusieurs, pourvu que ce gouvernement soit juste et appliqué au bien commun. Aussi, réserve faite des droits acquis, il n’est point interdit aux peuples de se donner telle forme politique qui s’adaptera mieux ou à leur génie propre, ou à leurs traditions et à leurs coutumes».

Révélations célestes de sainte Brigitte de Suède, Livre 7, Chapitre 16 : « Le Fils de Dieu parle du couronnement d’un nouveau roi : C’est un grand et pesant fardeau d’être roi ; c’est un grand honneur et grandement fructueux. Il est donc convenable que le roi soit mûr, expert, prudent, juste, laborieux et plus amateur du bien de son prochain que de sa propre volonté, c’est pourquoi anciennement les royaumes étaient bien gouvernés, d’autant qu’ils élisaient un roi qui voulût, sût et pût gouverner justement ses sujets.

« Maintenant, les royaumes ne sont point des royaumes, mais puérilités, radoteries et larcins ; car comme le larron cherche les manières, le temps comment il pourra mettre des embûches et comment il pourra prendre sans être remarqué, de même les rois maintenant cherchent des inventions comment leur tige sera élevée, comment ils pourront remplir leur bourse, comment ils pourront accortement [adroitement] charger les sujets qui rendent franchement la justice pour en tirer du lucre temporel, mais ils n’aiment pas la justice, afin d’obtenir la récompense éternelle [La justice terrestre doit être subordonnée à la finalité céleste ; Pr. 14, 34 : «La justice élève une nation] ; c’est pourquoi le sage dit sagement : Malheur au royaume dont le roi est un enfant qui, vivant délicatement et ayant des flatteurs délicats, ne se met en peine du bien commun ni de son avancement ! »

Les Révélations de sainte Brigitte ont reçu un degré exceptionnellement élevé d’authenticité, d’autorité et d’importance à une date précoce. Le pape Grégoire XI (1370-1378) les a approuvées et confirmées, et jugées favorablement, tout comme Boniface IX (1389-1404) dans la Bulle papale Ab origine mundi, par. 39 (7 octobre 1391). Elles ont ensuite été examinées au concile de Constance (1414-1418) et au concile de Bâle (1431-1449), tout deux jugeant qu’elles étaient en conformité avec la foi catholique.

Pourquoi les gens de mauvaise volonté et pour leur fierté sont abandonnés dans les ténèbres

Beaucoup de gens ne comprennent pas pourquoi tant de «bonnes» personnes sont laissées dans l’hérésie ou le schisme, l’infidélité et l’obscurité, ou pourquoi tant de «bonnes» personnes n’ont jamais entendu parler de Jésus-Christ – et pourquoi ces «bonnes» personnes seraient condamnées et iraient en enfer s’ils mouraient dans cet état, quand ils ne sont pas encore hérétiques ou schismatiques (car ils ne peuvent pas rejeter ce qu’ils ne savent pas encore sur cela) ?
La réponse à ces questions est que Dieu savait à l’avance de ces gens qu’ils rejetteraient la vraie foi, même si elle ne leur a jamais été présentée. Car même si une personne n’a jamais entendu parler de l’Église catholique ou Ses enseignements sur l’Eucharistie, la confession, le baptême, la foi et le salut, les œuvres, etc., pendant toute sa vie, mais que cette personne – tout en lisant sa Bible – rejette les paroles qui indiquent clairement ces enseignements, c’est à dire « Si vous ne mangez la chair du Fils de l’homme et ne buvez son sang, vous n’avez pas la vie en vous», ou « Recevez le Saint-Esprit : Ceux à qui vous pardonnerez les péchés, ils leur seront pardonnés ; et ceux dont vous les retiendrez, ils leur seront retenus » ; puis, s’il avait lu comme tel les paroles, mais refusait tout simplement de croire que Jésus ne pouvait vraiment pas dire ce qu’il disait, et qu’il était impossible que ce soit son interprétation personnelle qui n’allait pas, et s’il s’entêtait sur sa position, alors qu’il est un pécheur mortel et orgueilleux, car il a déjà pris sa décision comme quoi son interprétation personnelle est droite, ainsi, si jamais la situation réelle lui avait été présentée, il aurait tout simplement refusé d’y croire, et serait alors devenu un hérétique. Je pense que beaucoup de gens qui ont parlé avec les hérétiques protestants sont au courant de ces faits. Ces hérétiques protestants expriment souvent des opinions telles que : «Je refuse simplement de croire qu’un tel enseignement puisse être vrai», ou «Je refuse simplement de croire l’enseignement catholique sur l’Eucharistie, etc … »
Une âme humble pensera toujours qu’il est possible qu’il ou elle a mal compris certaines choses, et donc se conformera elle-même toujours immédiatement à la vraie foi quand elle lui est présentée. Une personne qui pense toujours qu’elle a raison ou qui ne peut pas accepter les conseils d’autres personnes ou qui a toujours une haute estime de son propre esprit, ne peut jamais, en vérité, être en bonne disposition de recevoir la vraie foi catholique. Elle refuserait tout simplement de croire que la vraie foi lui ait jamais été présentée. C’est vraiment un orgueil et une présomption plus triste et abominable de croire qu’il n’est pas possible que l’on ait mal compris certaines choses, et que l’on ne pourrait pas être corrigé par d’autres personnes. Tous les hérétiques, sans exception, sont tombés dans ce piège de l’orgueil et de la présomption. La même chose doit être dite à propos de toutes les personnes qui meurent comme des hérétiques, des schismatiques, des païens, des infidèles, juifs ou musulmans, etc. Une âme humble ne rejettera pas les paroles de Dieu, parce qu’elle ne peut pas comprendre, mais cherchera plutôt à comprendre, en priant Dieu pour son aide et son orientation (en connaissant la vérité). La simple pensée d’une âme humble qu’il ou elle pourrait être dans l’erreur, et ses humbles prières à Dieu doublées de l’abstinence de péchés mortels, demandant ardemment son éclaircissement concernant une question spécifique, est souvent suffisant pour sortir une âme d’une hérésie. L’humilité est le moyen idéal du ciel, et il n’y a que l’humble qui y entrera.

«Si les hérésies n’étaient pas embrassées par ceux qui avaient persévéré dans la foi, ils seraient perdus par l’irrégularité de leur vie » (St Augustin).

Le premier péché dans lequel tombe seul tout hérétique avant de tomber dans l’hérésie est toujours un ou plusieurs des sept péchés mortels, à savoir, l’orgueil, la luxure, la gourmandise, l’envie, l’avarice, la paresse et la colère. En raison de leurs péchés mortels, le diable gagne la possession de leur conscience en justice, et est capable d’influencer leur croyances dans les hérésies. C’est la triste vérité derrière l’hérésie. Une personne qui évite les péchés mortels et suit la loi naturelle, et aussi essaie, autant qu’elle est en mesure, d’éviter les péchés véniels, ne tombera jamais dans l’hérésie, car les saints anges gardiens la protègent dans l’état de grâce.
Nous ne pouvons jamais accepter le moindre péché véniel.

Sainte Thérèse d’Avila dit : «Pour l’amour de Dieu, prenez soin de ne jamais devenir imprudents sur le péché véniel, si petit … Il n’y a rien de petit, si cela va à l’encontre d’un si grand souverain». Le péché véniel délibéré affaiblit les pouvoirs spirituels, réduit notre résistance au mal, et nous pousse à errer dans notre chemin vers la Croix. C’est une maladie de l’âme, mais pas sa mort surnaturelle.

1 Jean 5, 16 : « Il est un péché qui est mortel … Toute iniquité est un péché, mais il est un péché qui n’est pas mortel ».

Quand un péché véniel est accepté avec le plein consentement, le diable gagne une emprise sur l’âme de la personne, d’où il est en mesure de plus influencer l’âme, et en peu de temps, il mène l’âme dans d’innombrables péchés mortels pour ce qui semble être un petit péché véniel, à moins que la pénitence et la modification soient apportées en réparation à la justice de Dieu. Une âme qui continue dans le péché véniel, sans quitter ses occasions de pécher, mérite de tomber dans le péché mortel depuis qu’elle a rejeté les commandements de Dieu. Si l’âme continue de commettre un péché véniel, elle finira toujours dans le péché mortel, il est donc très important de se prémunir contre les péchés mortels et véniels en tout temps. Des milliards de pauvres âmes souffrent aujourd’hui dans les feux de l’enfer, maudissant leurs péchés véniels habituels qui les ont conduits à commettre des péchés mortels. Si vous souhaitez éviter de vous joindre à eux dans les flammes de l’enfer, évitez toute occasion de péché, comme si c’était du vrai poison.
Pouvez-vous imaginer l’horreur de se tenir devant le juge et d’entendre la sentence de mort et la condamnation éternelle prononcée contre vous ? Probablement pas. Mais vous avez ressenti de la culpabilité et de la peur pour votre conduite lorsque la Parole de Dieu vous poignarde avec cette phrase : «Le salaire du péché, c’est la mort» (Romains 6, 23). Pourquoi avons-nous peur et un sentiment de culpabilité ? Parce que « tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu» (Romains 3, 23).
Tous les hérétiques, et toutes les autres personnes qui meurent hors de l’Eglise et du salut, ne cherchent pas sincèrement [ne courent pas après] la vérité, ni ne prient Dieu avec sincérité pour être éclairées sur la vérité. Ces gens plutôt refusent de croire, ou ne croient que dans ce qu’ils pensent être la vraie foi, rejetant tout le reste. C’est l’hérésie ou le péché mortel de tous les protestants ou « orthodoxes » orientaux, etc…, qui révèle en vérité qu’ils (beaucoup d’entre eux) ne comprennent pas pleinement ce que l’Église enseigne (mais qui refusent obstinément de croire à chaque fois que cela leur est présenté) ou refusent d’y croire si jamais cela leur est présenté.
C’est la raison exacte pour laquelle beaucoup de gens sont laissés dans l’obscurité et le manque de foi, parce que Dieu connaissait à l’avance leur mauvaise volonté et leur refus d’accepter la vraie foi catholique. C’est une vérité de la foi qui est enseignée par de nombreux papes, des saints et des Pères de l’Église.

St Augustin (428) : «… Dieu savait d’avance que s’ils avaient vécu et que l’Evangile leur avait été prêché, ils auraient entendu sans conviction».

Saint Thomas d’Aquin, Sent. III, 25, Q. 2, R. 2, solut. 2 : « Si un homme ne devait avoir personne pour l’instruire, Dieu lui montrerait, à moins qu’il ne souhaite rester coupable où il est».

Pape saint Pie X, Acerbo Nimis (n° 2), 15 avril 1905 : « Et comme Notre prédécesseur Benoît XIV, l’a écrit : « Nous déclarons qu’un grand nombre de ceux qui sont condamnés au châtiment éternel souffrent la calamité éternelle à cause de l’ignorance de ces mystères de la foi qui doivent être connus et crus pour être comptés parmi les élus».

Pape Benoît XIV, Cum Religiosi (n° 4), 26 juin 1754 : «Veillez à ce que chaque ministre effectue soigneusement les mesures prévues par le saint concile de Trente … que les confesseurs doivent effectuer cette partie de leur devoir à chaque fois que quelqu’un se tient à leur tribunal qui ne sait pas ce qu’il doit par nécessité de moyens savoir pour être sauvé …»

2 Corinthiens 4, 3 : « Et si notre Évangile est encore voilé, il est voilé pour ceux qui périssent, dont le dieu de ce monde [Satan] a aveuglé l’intelligence des incrédules, que la lumière de l’Évangile de la gloire de Christ, qui est l’image de Dieu, ne doit pas briller pour eux».

C’est pourquoi chaque docteur de l’Eglise a tenu qu’aucun adulte ne pouvait être sauvé sans la connaissance de la Trinité et de l’Incarnation. C’est pourquoi les docteurs de l’Eglise qui croient dans le baptême de désir (même si ils ont eu tort à ce sujet) ne l’ont étendu qu’aux catéchumènes futurs baptisés qui croient en la Trinité et l’Incarnation.
Cependant, nous ne devrions pas penser que nous sommes bons en aucune façon pour avoir la foi ou penser que nous sommes spéciaux en tout cas pour être introduit dans la foi. C’est un piège dans lequel on pourrait facilement tomber. Et c’est un piège très dangereux, car si une personne croit être spéciale de toute façon, alors elle est probablement déjà perdue. La fierté (à mon avis) conduit le plus d’âmes en enfer. C’est le début et la fin de la damnation. (Vous pouvez bien sûr penser ou vous considérer comme particulièrement mauvais ou pécheur, tels : « que vous êtes la pire personne sur terre » ou « le plus grand pécheur de la terre« , etc., ce qui est bon de penser de soi-même, c’est la façon dont on devrait se considérer : comme le plus grand pécheur du monde et totalement indigne de recevoir toute grâce de Dieu). En vérité, personnellement, je ne comprends pas pourquoi j’ai été élevé dans la foi, et pourquoi tant de païens, juifs ou musulmans, qui sont mieux que moi, ne l’ont pas. Qu’ai-je fait pour mériter cette grâce de la foi, et qu’est-ce qui fait qu’ils n’y parviennent pas ? Pourquoi sont-ils dans l’obscurité, alors que j’ai trouvé la vraie lumière de l’Évangile ? C’est pourquoi, je me pose souvent cette question, sans comprendre pourquoi.

Saint Alphonse, préparation à la mort, (m. 1760) : « Combien devons-nous être reconnaissant à Jésus-Christ pour le don de la foi ! Que serait-il advenu de nous si nous étions nés en Asie, en Afrique, en Amérique, ou au milieu des hérétiques et schismatiques ? Celui qui ne croit pas est perdu. Ce fut donc la première et la plus grande grâce pour nous : notre appel à la vraie foi. O Sauveur du monde, que serait-il advenu de nous si tu ne nous avais pas éclairé ? Nous aurions été comme nos pères d’autrefois, qui adoraient les animaux et les blocs de pierre et de bois, et ainsi nous aurions tous péri».

Saint Alphonse de Liguori, Sermons (1760) : « Combien sont nés parmi les païens, chez les Juifs, chez les Mahométans et les hérétiques, et tous sont perdus».

2 Thess, 2, 3-11 : «Que personne ne vous séduise en aucune manière ; car il ne viendra point, qu’auparavant ne soit venue l’apostasie [1], et que n’ait paru l’homme du péché, le fils de la perdition. Qui se pose en ennemi et s’élève au-dessus de tout ce qui est appelé Dieu, ou qui est adoré, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se faisant passer lui-même pour Dieu. Ne vous souvient-il pas que, lorsque j’étais encore avec vous, je vous disais ces choses ? Et vous savez ce qui le retient maintenant, afin qu’il paraisse en son temps ; Car déjà s’opère le mystère d’iniquité ; seulement, que celui qui tient maintenant, tienne jusqu’à ce qu’il disparaisse. Et alors apparaîtra cet impie que le Seigneur Jésus tuera par le souffle de sa bouche, et qu’il détruira par l’éclat de son avènement. Il viendra par l’opération de Satan, au milieu de toute sorte de miracles, de signes et de prodiges menteurs. Et avec toute séduction d’iniquité pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité afin d’être sauvés. C’est pourquoi Dieu leur enverra une opération d’erreur, de manière qu’ils croiront au mensonge ; en sorte que soient condamnés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais ont acquiescé à l’iniquité».

[1] Note Bible catholique Vulgate : «Cette apostasie est la révolte de toutes les nations contre l’Église catholique, révolte qui a commencé, et qui deviendra plus générale dans les jours de l’Antéchrist, à la fin des temps».

 

Annexe 1 : Saint Irénée, Contre les hérésies – Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur 

La franc-maçonnerie est fondée sur la gnose ou hérésie du gnosticisme, une hérésie des premiers temps de l’Église. La franc-maçonnerie est la secte ou la contre-église gnostique.

La gnose signifie «connaissance» et est le fondement de l’ésotérisme. L’Église eut à lutter contre la Gnose au 2ème siècle. La Gnose (Gnosticisme) cherchait à absorber le christianisme en le transformant en une philosophie religieuse, une science plus haute (gnosis) qui prétendait se substituer à la foi commune et ordinaire (pistis), et prétendait trouver un sens plus profond que la simplicité de l’Évangile. Le gnostique prétendait percer le mystère de sa foi. Les hérétiques gnostiques sélectionnaient les Écritures et se prétendaient aussi rattachés aux Apôtres, mais leur tradition leur est propre, elle est secrète, n’a aucune autorité et ne repose pas sur la Tradition de l’Église, sur l’institution et la transmission légitime de l’autorité des évêques successeurs des Apôtres (Église catholique romaine apostolique) .
Saint Irénée, second évêque de Lyon au 2ème siècle, fut le disciple de saint Polycarpe, disciple de l’Apôtre saint Jean, et que les Apôtres ont nommé premier évêque de Smyrne.

Saint Irénée, évêque de Lyon, Contre les Hérésies, Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur, Préface du Livre I : «Rejetant la vérité, certains introduisent des discours mensongers et « des généalogies sans fin, plus propres à susciter des questions », comme le dit l’Apôtre, « qu’à bâtir l’édifice de Dieu fondé sur la foi ». Par une vraisemblance frauduleusement agencée, ils séduisent l’esprit des ignorants et les réduisent à leur merci, falsifiant les paroles du Seigneur et se faisant les mauvais interprètes de ce qui a été bien exprimé. Ils causent ainsi la ruine d’un grand nombre, en les détournant, sous prétexte de « gnose », de Celui qui a constitué et ordonné cet univers : comme s’ils pouvaient montrer quelque chose de plus élevé et de plus grand que le Dieu qui a fait le ciel, la terre et tout ce qu’ils renferment ! De façon spécieuse, par l’art des discours, ils attirent d’abord les simples à la manie des recherches ; après quoi, sans plus se soucier de vraisemblance, ils perdent ces malheureux, en inculquant des pensées blasphématoires et impies à l’endroit de leur Créateur à des gens incapables de discerner le faux du vrai.

«L’erreur, en effet, n’a garde de se montrer telle qu’elle est, de peur que, ainsi mise à nu, elle ne soit reconnue ; mais, s’ornant frauduleusement d’un vêtement de vraisemblance, elle fait en sorte de paraître – chose ridicule à dire – plus vraie que la vérité elle-même, grâce à cette apparence extérieure, aux yeux des ignorants».

Voir  la suite : St Irénée, Contre les hérésies, Dénonciation et réfutation de la gnose au nom menteur  

Annexe 2 : France-maçonnerie – Petit aperçu

France-damiers (1)

Ci-dessus, premier découpage départemental de la France en damier maçonnique

grand-college des rites des grands maîtres FM qui gouverne France

Ci-dessus, Grand collège des rites des grands maîtres franc-maçons qui gouvernent la France

nap  

degaulle-espion-franc-macons

rothschild-pompidou

baroin-fm

giscard-grande-loge-de-france-1974

jospin-go

mitterrand-1971

attali-grande-loge-mars-2010

aubry-bnai-brith-small

bhl-g-o  badinter-grande-loge-2008-small

dieudonnc3a9-fm

buffet-grand-orient

fabius-go-lexpress-fevrier-2010

fm-et-chirac

bauer-chirac

borloo-bauer-small

fenech-sectes

guerre-et-franc-maconnerie

kouche-loge    licra-grande-loge-2003

mac-adler

mac-cope-point-2002-small

melenchon-grand-orient

plenel-macs-mars-2011  president-senat-2008-small

 

  royal-g-o-2006

sarko-bobo

taub

taubira-grand-orient-2-MPI-300x260

mac-hulot-janvier-2008

hollande-g-o

peillon-macs-2010

Emmanuel Macron le soir de son « élection » devant la pyramide maçonnique du Louvre, une référence claire. « Young Leader » de la French American Foundation il avait participé au Bilderberg 2014.

Gioele Magaldi, franc-maçon 30°, fondateur du Grand Orient Démocratique (« scission » du Grand Orient d’Italie) : «Emmanuel Macron est dans la parfaite continuité de Hollande… Déjà banquier des Rothschild, il a été consultant puis ministre du même Hollande. De plus, il est le chouchou du franc-maçon Jacques Attali… Macron en personne se vante de son appartenance maçonnique dans l’Ur-lodge (super-loge) « Fraternité verte » où l’a amené Hollande, et dans la  super-loge « Atlantis Aletheia »… Son mentor Attali ? Un raffiné franc-maçon, un intellectuel d’envergure qui a travaillé pour le centre-gauche et a participé à la construction de cette Europe technocratique et oligarchique, …opération cosmétique qui a porté Macron à l’Élysée ». (.grandeoriente-democratico.com/Emmanuel_Macron_un_massone_ambiguo_che_sara_un_bene_per_l_Italia_per_la_Francia_e_per_l_Europa.html)

Le B’nai B’rith (secte franc-maçonne juive) félicite Emmanuel Macron pour son élection :  Lettre du B’nai B’rith international félicitant Emmanuel Macron (VO ANG.)

Pyramide maçonnique, culte rendu au « grand architecte de l’univers » : Lucifer

pyra louvre   pyramide louvre enfer

La pyramide ferme le ciel et ouvre la terre, la pyramide inversée ferme la terre et ouvre l’enfer

Future grande pyramide du grand Paris :

images (15)   images (16)

Laïcité

tour-eifel-hanoukah

Au nom de la « laïcité » le maire de Paris refuse les crèches de Noël et, depuis 2012, a renommé les marchés de Noël « les marchés d’Hiver », mais un chandelier à sept branche est allumé par le grand rabbin de France, Gilles Bernheim « en présence de personnalités communautaires et nationales », et installé sur le Champ de Mars pour Hanoucca, « la fête juive des lumières » (jusqu’au 16 décembre pour 2012)

Le blason de la ville de Paris est une ménorah :

blason-paris-menorah

menorah-hotel-de-ville

Blason ville de Paris – parvis de l’hôtel de ville, menorah à sept branches

Place de la laïcité :

 laicité fm paris

Éducation nationale

Statue de Lucifer, dite de la « Liberté »

images (14)

La tour Eiffel est un symbole maçonnique et fabriquée par un franc-maçon

L’obélisque païen érigé au dieu Horus (Satan)

obélisque concorde   obélisque de la concorde manquant à Louxor.

L’Obélisque de la Concorde ramené par Isidore Taylor, administrateur des beaux-arts de Napoléon et franc-maçon « Lieutenant Grand Commandeur du Suprême Conseil de France ». L’Obélisque de la Concorde est celui manquant au temple de Louxor (ci-dessus à droite)

obelisque wachington

Washington a aussi son obélisque

L’obélisque est un objet de culte païen : c’est une pyramide qui représente Osiris (l’obélisque est couplé au dôme qui représente Isis) qui sert de porte pour évoquer et invoquer les démons (vois Nécronomicon – hermétisme maçonnique ci-dessous).

9

Ces symboles maçonniques, par exemple avec Astérix (l’astérisque signifie petite étoile et est un pentagramme) et Obélix (obélisque) en apparence innocents destinés aux enfants (le mal a toujours l’air bien), sont des symboles du paganisme gaulois à perpétuer dans les esprits.

Hiéroglyphes de l’obélisque de la Concorde

obélisque face

Orientation des faces de l’obélisque de la Concorde :
1) Face Nord en direction de la Madeleine. 2) Face Est en direction des Tuileries. 3) Face Sud en direction du Palais Bourbon. 4) Face Ouest en direction des Champs Elysées.
Étrangement les parties de textes correspondraient avec un certain symbolisme ésotérique aux « usages » des 4 directions regardées chacune par une face du monolithe.

obélisque-horus

L’obélisque de Louxor, H. Ferry, 1868 (ci-dessus face Nord p. 88 ; faces Est, Sud et Ouest p. 89 à 91) 

1. La Madeleine – Nord : résume les forces combattant les ennemis en défendant toutes les frontières du territoire et assure sa suprématie sur ses adversaires par les puissances des déesses tutélaires.
2. Les Tuileries – Est : résume la perpétuité de ses monuments, donc de ses bases culturelles qui seront rejointes et reconnues par toutes les extrémités.
3. Palais-Bourbon – Sud : il est question d’Harmaklis (le sphinx) et de l’œuf engendré par le Roi des Dieux afin d’assurer une autorité unique et la paix !… dans le « grand palais des millions d’années ».
4. Champs Elysées – Ouest : allusion au roi des Rois engendré du dieu Tum et chargé d’apporter l’abondance et la sérénité.

La troisième lecture de l’abbé O’Donnelly pour ces textes se situe sur ce qui est secret et ne peut se dire, mais se lire uniquement par les seuls initiés à ce système (voir Nécronomicon – hermétisme maçonnique ci-dessous).

L’étrange Chevalier Ramsay (André Michel chevalier de, 1686-1743, dont le nom est l’homonyme phonétique de ramsès, une des colonnes de la Franc-Maçonnerie, tendant à relier celle-ci aux premiers ordres chevaleresques et aux croisades), si cher aux Francs-Maçons, écrivait à propos des obélisques, qu’ils sont « des monuments de la théologie des mystères et des traditions égyptiennes sur la divinité et la nature et nullement leur histoire comme se l’imaginent les ignorants. » En ce cas le monument égyptien à la seule gloire du soleil ne pouvait mieux se trouver qu’en cette ville dont le père Abbon, moine de St Germain des Prés au Xème siècle, affirmait être la ville d’Isis la noire en raison de la découverte d’une mystérieuse statue, d’abord identifiée comme Isis car « ressemblant à s’y méprendre à une Isis égyptienne », puis vénérée comme vierge noire ayant portée l’inscription « Paris – Par Isis » . Est-ce encore pour la monstrueuse célébration d’un culte solaire, noir ou rouge, qu’en cette place de la Concorde fut décapité Louis XVI à cette date précise où le soleil entre dans le signe du Verseau ? Camille Flammarion suggérait d’utiliser l’obélisque comme monumental gnomon d’un cadran solaire démesuré (culte solaire moderne bien connu des franc-maçons). Le projet abandonné fut repris, et encore refusé, pour l’Exposition Universelle de 1937. Il sera finalement concrétisé du solstice d’été le 21 juin 2000 jusqu’à l’équinoxe d’automne du 22 septembre 2000, jour anniversaire de la proclamation de la 1ère République !

Selon l’hermétisme maçonnique (Nécronomicon) les obélisques sont les portes par lesquelles sont invoqués ceux qui se trouvent hors du temps et de l’espace des hommes

necronomicon

« Ces pierres [obélisques] seront les portes par lesquelles vous invoquerez ceux qui se trouvent hors du temps et de l’espace des hommes. Priez sur ces pierres la nuit, lorsque la lumière de la lune faiblit, en tournant le visage dans la direction d’où ils viendront, en prononçant les mots et en faisant les gestes qui amèneront les Anciens et leur permettront de marcher à nouveau sur la Terre » (Nécronomicon).

Texte hermétique de l’obélisque Concorde face Nord – côté Madeleine :

Texte du pyramidion

Le pharaon Ramsès II fait l’offrande du vin au Dieu Amon : Paroles dites par Amon-Rê, le roi des Dieux. Paroles à dire : Je te donne toute vie, toute stabilité et toute puissance. Paroles à dire : je te donne toute cohérence.

Le Seigneur des Deux Terres, [Ouser-Maât-Rê]. Le maître des apparitions en gloire, Ramsès aimé d’Amon, doué de vie (Texte écrit au dessus du Pharaon).

Texte des 3 colonnes

Colonne gauche : Colonne centrale : Colonne droite :
 

L’Horus [Hor] : Taureau puissant [Ka nékhèt] grand de victoires [wr (ny) nékhétou] qui combat à cause de sa puissance [âha(ou) hèr khépèch=èf] , roi riche (en) cris de guerre [nsw âa héméhé(m)ou], maître de l’épouvante [nb nérou] , ses deux puissantes (la double couronne) brisent tous les pays étrangers [sèd sékhèmty=èf Khasout nébout] Le roi de Haute et de Basse Égypte [Nésout bity] : Puissante est la Justice de Rê, l’élu de Rê [Ouser-Maât-Rê]-Setep-èn-Rê]. Le Fils de Rê [Sa Rê] : Rê l’a engendré – l’Aimé d ’Amon [Ramsès-Mery Imèn], aimé grâce à son apparition [méry m khâ=èf] comme appartenant à (qui est dans) la puissance dominatrice (la domination, la puissance, le pouvoir) [mi imy ouas]. Le roi de Haute et Basse Égypte [Nésout bity] : Puissante est la Justice deRê, l’élu de Rê [Ouser-Maât-Rê-Sétèp-èn-Rê]. Le Fils de Rê [Sa Rê] : Rê l’a engendré – l’Aimé d ’Amon [Ramsès-Méry Imèn], doué de vie [d(ou) ankh].

 

L’Horus [Hor] : Taureau puissant de Rê [Ka nékhèt n(y) Rê] qui met en pièce (brise) les Asiatiques [séd(ou) Séttyou]. Les deux Maîtresses [Nebty] : Qui combat pour la multitude, Lion au cœur fort [Âha(ou) n héhé, rou sékhèm-ib] . L’Horus d ’Or [Hor nébou] : Grand de victoires sur tout pays étrangers [Our nékhétou Hèr Khasout nébout] (les Pays asiatiques du nord, Amou ; les Pays désertiques, Temehou ; Bédouins ). Le Roi de Haute et de Basse Égypte [Nésout bity] : Puissante est la Justice de Rê [Ouser-Maât-Rê], Taureau sur sa frontière [Ka hèr tach=èf], pour fondre sur tout pays [r âoun ta nb ] qui fuit devant lui [outèkh(ou) r-hat=èf], sur ordre d ’Amon [hèr wdj Imèn], son noble père [it(=èf) chépès ]. Cela a été fait pour lui (litt. Ça a été fait par cela pour lui) [ir n n=èf]. Le fils de Rê [Sa Rê ] : Rê l’a engendré – l’Aimé d’Amon [Ramsès-Mery Imèn], qu’il vive éternellement ! [Ankh(=èf) djet !]

 

L’Horus [Hor] : Taureau puissant [Ka nékhèt], grand de jubilés [wr (ny) hèb-sèd], aimé des Deux-Terres [méry Taoui], roi au bras puissant [Nésout (n) â khépèch ] qui saisit les Deux-Terres [itch(y) Taoui], monarque au grand règne comme Atoum [Ity (n) our nésoutyou mi Itémou]. Le roi de Haute et Basse Égypte [Nésout bity] : Puissante est la Justice de Rê, l’élu de Rê [Ouser-Maât-Rê]-Setep-èn-Rê]. Le fils de Rê [Sa Rê] : Rê l’a engendré – l’Aimé d’Amon [Ramsès-Mery Imèn] ; les chefs de tous les pays étrangers sont sous tes sandales [Ourou Khasout nébout khèr tchébouty=èk]. Le roi de Haute et de Basse Égypte [Nésout bity] : Puissante est la Justice de Rê, l’élu de Rê [Ouser-Maât-Rê-(Setep-èn-Rê)]. Le fils de Rê [Sa Rê] : Rê l’a engendré – l’Aimé d ’Amon [Ramsès-Méry Imèn], doué de vie [d(ou) ankh].

Ces textes hermétiques (occultes) sont syllabiques-phonétiques et des invocations de dieux païens, c’est-à-dire des démons.

Temples

Toutes les façades de cette proportion triangulaire et portées par des colonnes représentent un temple maçonnique :

assemblée nationale paris

Assemblée nationale

eglise madeleine

Eglise de la madeleine

pantheon-paris-

Panthéon (signifie temple des dieux)

face maison blanche

Mêmes temples que la maison blanche

Arche maçonnique

arche défense

La Défense est un ensemble de monuments de symbolique maçonnique. Elle abrite entre autres la tour Eve et la tour jean Monnet, mondialiste et « père » de l’’Europe (voir plus haut : Franc-maçonnerie mondiale ou nouvel ordre mondial de Lucifer, Europa), Monnet, qui avait soutenu François Mitterrand en 1965, est un des personnages les plus influents du siècle.

La Défense comprend aussi des tours consacrées à l’’un des philosophes les plus importants des Lumières, Voltaire, ainsi qu’’à l’un des agents les plus importants des révolutions atlantiques française et américaine, La Fayette.

La tour Descartes (père du rationalisme moderne, apôtre de la pensée mécanicienne), une école André Malraux, une tour Michelet, la ZAC Danton, la tour Arago (révolutionnaire de 1848, présent sur le méridien), le quartier Valmy (la fameuse bataille républicaine truquée et achetée au duc de Brunswick), le cube de l’Arche, le parallélépipède de la tour Fiat, la sphère de la salle de cinéma Imax, etc…

Devant l’’Arche s’étend le centre commercial des Quatre Temps : les quatre âges de la tradition ésotérique, recensés dans toutes les traditions, l’’âge d’or, l’’âge d’’argent, l’’âge de bronze et l’’âge de fer. Hésiode a remarquablement développé les définitions de ces quatre âges dans Les Travaux et les jours. Mais un des ésotéristes contemporains de la Révolution, Favre d’’Olivet, renversait l’’ordre traditionnel et voyait au contraire l’’âge d’or à venir. Le Centre national des industries et techniques, aussi chargé que le musée des Arts et Métiers popularisé par l’’adepte Umberto Eco est lui aussi un temple : il s’’agit d’’un triangle dont la voûte de béton ne repose que sur trois points, reproduisant ainsi la voûte céleste. On y pénètre par trois ouvertures en forme d’’arc-en-ciel (symbole luciférien), qui représentent un passage privilégié, un pont vers « l’’au-delà ». On se souvient que Mitterrand aussi faisait de son pèlerinage à Solutré un cheminement initiatique et chromatique : « Mes pas y tracent un chemin d’’arc-en-ciel [luciférien] où dominent le mauve et le bleu».

La Défense est le fleuron des projets babéliens (de Babel) avec son arche. « On y sent les vibrations », comme disent nos contemporains, et nous ne pouvons que nous interroger sur les raisons qui ont poussé un empereur architecte à concevoir et réaliser une œouvre similaire. Paris est la « barque d’’Isis », cité de la déesse de la connaissance secrète, de la Pistis Sophia est donc une cité dont les monuments importants sont tous signifiants. L’’Arche de la Défense est située dans le prolongement du Decumanus. Les cités traditionnelles étaient construites en fonction des axes : l’’axe nord-sud ou Cardo et l’’axe orient-occident, Decumanus. C’’est ce Decumanus parisien qui a intéressé les bâtisseurs depuis des siècles en France : Vincennes, Nation, Bastille, la place Royale, le Louvre, les Tuileries, la Concorde, les Champs-Elysées, l’’Etoile et pour finir la Défense au symbolisme très riche. C’’est le Decumanus qui en premier a intéressé François Mitterrand et ses Grands Travaux. La destination révolutionnaire et maçonnique de l’’Arche est évidente. Révolution = retour, retour à l’’âge d’or, aux temps républicains, à l’’origine primordiale décrite par Rousseau.

defense arche

L’’Arche est d’’abord l’’Arche de la Fraternité, qui est la devise de la République comme celle de la maçonnerie

Selon son architecte danois Spreckelsen (comme le roi Salomon qui avait choisi pour bâtir le Temple un étranger en la personne d’’Hiram venu de Tyr, Mitterrand choisit des architectes étrangers pour accomplir ses Grands Travaux), la Grande Arche représente un cube ouvert, une fenêtre sur le monde, un arc de triomphe moderne à la gloire du triomphe de l’’humanité.

Cette construction en forme d’’autel est cubique comme l’’autel d’’Apollon, divinité suprême des pythagoriciens. L’’Arche a été inaugurée le 14 juillet 1989 pour le G7, le sommet des sept pays les plus industrialisés. Comme le souligne Jules Boucher, en utilisant les références maçonniques, « c’’est donc sept maîtres qui participent aux recherches. Ces sept participants sont les suivants : le vénérable correspond à Jupiter ; le premier surveillant à Mars ; le second surveillant à Vénus ; l’’orateur au Soleil ; le secrétaire à la Lune ; l’’expert à Saturne ; le maître des cérémonies à Mercure ».

Au sud-ouest de l’’arche ont été édifiées par Roland Castro des tours jumelles qui sont les pendants maçonniques des colonnes Boaz et Joakin du Temple. La réunion de ces deux « rapporteurs » de 180’° forme un zodiaque de 360°, une nouvelle voûte céleste. Au nord-ouest devrait s’élever, en écho à la tour de Babel, la tour Infinie ou tour sans fin… Au lieu-dit Triangle de la folie.

L’’Arche repose en partie sur le nombre 12. À son sommet, se trouve un zodiaque astrologique dont les douze signes sont les douze portes du ciel. Elle repose sur douze énormes piliers, chaque pilier étant naturellement associé à un signe du zodiaque. Elle mesure 110 mètres de côté. Le nombre Il est très évoqué dans la construction du Temple de Salomon, cette préfiguration architectonique et scientifique du Grand Monarque. D’autres édifices parisiens comprennent ce chiffre, sans compter les tours célèbres du World Trade Center qui à New York comptent 110 étages. L’’église Saint-Sulpice mesure 110 mètres de long ; la cour Napoléon du Louvre fait 220 mètres sur 110 ; le Panthéon, toujours lui, a une longueur de 110 mètres.

defense arche carrés

L’’Arche compte quatre faces, 25 carrés rythment les faces des tours et la dalle. La cinquième case est occupée par le cratère qui permet d’accéder au centre de la terre.

L’’Arche est censée compter 36 étages ; rappelons à cet égard que le 666 est la somme des 36 premiers nombres. L’’Arche est sous la protection des 36 décans de l’’astrologie. 36 x 4 donne 144, soit le millième du nombre d’’élus de l’’Apocalypse de saint jean.

defense arche astro

L’’Arche est un temple astrologique. Au sommet, sur la dalle, le sol des quatre patios montre un zodiaque de 360’ divisé en 12 signes astrologiques et en 36 décans, œuvre de Jean-Pierre Raynaud qui explique dans la revue Événement média n° 3 : « J’’ai voulu mettre la Grande Arche en situation planétaire. Le XXème siècle, trop porté sur le visible, n’’est pas à l’’aise avec les parties invisibles… il fallait retrouver l’’Est, c’’est-à-dire le degré zéro du Bélier, le premier jour du printemps. À partir de ce point, nous avons placé les douze signes du zodiaque. Il y a quatre patios, quatre endroits où les signes sont occultés. Parmi les huit signes visibles, quatre sont pleins, quatre coupés… Le signe du Lion n’’apparaît pas. Mais il est présent dans la partie invisible. Tout ce qui existe n’’est pas visible».

Le calcul de l’’ère est donné par 360 (le zodiaque) x 6 (les faces du cube). La durée de la précession des équinoxes est donnée par 2160 x 12 (les douze parties soutenant l’’Arche). Le chiffre obtenu est de 25 920 ; 25 920 ans, c’est la durée de l’’âge d’’or dans la cyclologie traditionnelle. L’’âge d’’argent décrit par Hésiode dure 19 440 ans, l’’âge de bronze 12 960 ans et le fameux âge de fer (le Kâlî-Yuga de l’’hindouisme) 6 480 ans. 4, 3, 2, 1 : on retrouve l’’ordre de la Tétraktys pythagoricienne.

La dalle astrologique comprend une succession de carrés magiques s’emboîtant les uns dans les autres. Les carrés magiques sont associés généralement aux « sceaux planétaires », permettant d’’attirer sur soi les vertus bénéfiques des planètes ou des constellations invoquées.

Au centre de la dalle de l’’Arche, on trouve le démiurge, le Temple, le carré de Saturne puis celui de la Terre, de Jupiter, de Mars, de Vénus et du Soleil. Au centre du parvis, un temple qui permet d’’accéder au centre de la terre, de « passer des cieux à l’’enfer », comme dans le cas de la pyramide du Louvre (voir ci-dessus). Sous la protection des divinités astrales du zodiaque, l’’initié maçon entreprend la descente dans les profondeurs de la terre.

Annexe 3 : Petit historique de la franc-maçonnerie

La doctrine luciférienne existe depuis que Lucifer devenant Satan, est tombé du ciel sur la terre, et depuis Caïn, sous divers noms et appartenances en passant par les sumériens, babyloniens, Égyptiens, etc.

La cabale juive, soi-disant loi orale et secrète donnée par Dieu à Moïse, hérésie juive (env. 2e s. av. J-C), l’hérésie de la gnose /gnosticisme, connaissance cachée du nouveau Testament (2e s.), les templiers dissous au 14e s. par le pape Clément V pour hérésie, et les protestants (16e s.) condamnés pour hérésie, sont un même courant à l’origine de la structuration moderne de la franc-maçonnerie.

Après la disparition des templiers, la même doctrine luciférienne (non-humaine mais du diable) persiste chez les jacobins, martinistes, etc., (ancêtres des francs-maçons) et dans des sociétés secrètes (sectes) ésotériques, gnostiques, hermétistes et païennes.

14ème siècle Des sociétés secrètes existent clandestinement dans divers États de l’Europe en antagonisme direct avec les principes religieux et civils qui avaient formé la base de la société chrétienne. (Mgr Delassus, La conjuration antichrétienne, T. 1, ch. 10)

1519 Constitution de la mère-loge d’Amsterdam.

1535 La charte de Cologne. Implique les protestants, ennemis de l’Eglise et de la chrétienté.

1717 24 juin : constitution de la première loge à Londres. Le 24 juin qui est la fête de « la Saint Jean » ou Jean-Baptiste dans l’Eglise, représente une date cruciale (solstice d’été) dans l’ésotérisme : c’est à cette date que sont volées le plus d’Hosties pour être profanées lors de rituels sataniques.

1738 : Constitution à perpétuité de Clément XII In Eminenti excommuniant la franc-maçonnerie.

1751 15 avril : Encyclique Providas de Benoit XIV contre les sociétés secrètes. 

1775 : La guerre de l’Indépendance américaine débuta le 17 juin 1775 (lors de la bataille de Bunker Hill) entre les Britanniques et les Treize Colonies insurgées: Massachusetts, New Hampshire, Connecticut, Rhode Island, New York, New Jersey, Pennsylvanie, Delaware, Maryland, Virginie, Caroline du Sud, Caroline du Nord et Géorgie.

1776 1er mai : « création » des illuminatis par l’agent Adam Weishaupt.

1776 4 juillet : déclaration d’indépendance américaine.

1789 14 juillet : révolution française.

1813 : Création de la grande loge unie d’Angleterre par la fusion de la Grande Loge des Anciens et de la Grande Loge des Modernes.

  • Initiation à Berne du Fr. Léopold de Saxe-Cobourg-Gotha (plus tard Léopold Ier), roi des Belges.
  • Les frères Joseph, Marc et Michel Bédarride fondent le rite de Misraïm.
  • Le 14 octobre, fondation de la Grande Loge de Tennessee (Etats-Unis).
  • Organisation du Suprême Conseil de la Juridiction Nord des Etats-Unis.

1814 : Édit du pape Pie VII contre les Francs-Maçons.

1815 : Fondation de la Grande Loge “Astrea” à St-Petersbourg par le Fr. Alexandre Ier, empereur de toutes les Russies, dissoute en 1822.

  • Le Suprême Consul de France proclame l’indépendance du rite écossais ancien et accepté; le Grand Orient crée un Suprême Conseil des rites qui deviendra le Grand Collège des rites (trente-trois degrés).

1816 : Le 20 juin, établissement du Grand Encampement des Etats-Unis.

1817 : Le 11 mars, fondation du Suprême Conseil de Belgique et du Grand Orient des Pays-Bas.

  • Le 28 août, Constitution du Grand Chapitre des Maçons du Royal Arch. d’Ecosse.

1818 : Grande Loge provinciale anglaise établie à Berne.

  • Le 12 janvier, fondation de la Grande Loge d’Indiana et le 27 juillet de celle du Mississippi (Etats-Unis).

1819 : Fondation de la Grande Loge provinciale de Mecklembourg (All.).

1820 : Le 1er juin, fondation de la Grande Loge du Maine (Etats-Unis).

1821 : Le 21 avril, fondation de la Grande Loge du Missouri (Etats-Unis).

– Réinstallation à Paris du Suprême Conseil de France, en sommeil depuis 1815.

  • Le 13 septembre, Constitution “Ecclesiam in Jesus Christo” du pape Pie VII.

1822 : Berne et Vaud constituent une Grande Loge Nationale de Suisse.

  • Interdiction de la Franc-Maconnerie en Russie.

1823 : Création par une loge anglaise du rite émulation qui ne comprend que trois degrés.

  • Un décret royal abolit la Franc-Maconnerie au Portugal.

1824 : Le 13 août, fondation du Suprême Conseil d’Irlande.

1826 : Le 13 mars, Bulle “Quo Graviora” de Léon XII condamnant la Franc-Maçonnerie.

1829 : Fondation du Suprême conseil du Brésil.

  • Le 21 mai, Encyclique “Traditi” du pape Pie VIII.

1830 : Le 5 juillet, installation de la Grande Loge de Floride et du Suprême Conseil du Pérou.

1831 : Fondation du grand Orient du Pérou.

1832 : Le 22 février, fondation de la Grande Loge d’Arkansas (Etats-Unis).

  • Le 15 août, Encyclique “Misari” de Grégoire XVI contre les Francs-Maçons.

1833 : Le 25 février, fondation du Grand Orient de Belgique, sous la protection du Fr. Léopold Ier roi des Belges.

  • Fondation du Suprême Conseil pour la Colombie et la Nouvelle-Grenade.

1837 : Fondation de la Grande Loge du Texas (Etas-Unis).

1839 : Invention du Rite de Memphis en 91 degrés.

1840 : Le 6 avril, fondation de la Grande Loge de l’Illinois (Etats-Unis).

1842 : Fondation du Suprême Conseil du Portugal.

1843 Le 8 janvier, fondation de la Grande Loge de Iowa et le 18 décembre, de celle de Wisconsin (Etats-Unis).

1844 : Le 3 septembre installation de la loge La Fidélité à Genève.

  • Fondation de la Grande Loge Suisse “Alpina“, Suprême Conseil de Suisse à Lausanne, et un Directoire Ecossais à Genève pour les Hauts Grades.
  • Le 14 septembre, fondation de la Grande Loge du Michigan (Etats-Unis).

1845 : Le 26 octobre, fondation du Suprême Conseil pour l’Angleterre et le Pays de Galles.

1846 : Le 9 août, Encyclique “Qui pluribus” de Pie IX contre les sociétés secrètes.

  • Le 22 mars, fondation à Darmstadt de la Grande Loge “Zur Eintracht” (Allemagne).
  • Constitution du Suprême Conseil pour l’Ecosse.

1847 : Convent des loges américaines à Baltimore (Etats-Unis).

1848 : 22, 23, 24 février : Révolution. Louis-Philippe abdique. Le 25, gouvernement provisoire de la République. Présence maçonnique importante (notamment avec les frères Arago, Garnier-Pagès, Crémieux…).

  • 27 avril : Victor Schoelscher (initié à la loge La Clémente Amitié du Grand Orient de France) est l’initiateur du décret du 27 avril 1847 abolissant définitivement l’esclavage en France. L’esclavage avait déjà été aboli en France à l’initiative de l’Abbé  Henri Grégoire (lui même membre de la loge Les Neufs Soeurs) pendant la Révolution (4 février 1794, 16 pluviôse an II), puis rétabli par Napoléon Bonaparte en 1802. 

1849 : Encyclique du pape Pie IX contre les sociétés secrètes et la Franc-Maçonnerie : “Quibus quantisque et nascitis nobiscum”.

  • Le 7 septembre, fondation du Suprême Conseil du Luxembourg.

1850 : Le 17 mars, fondation de la Grande Loge du Kansas et le 18 avril, de celle de Californie (Etats-Unis).

1851 : Le 2 janvier, arrêté de la préfecture de police interdisant la Grande Loge Nationale de France, le Grand Orient et le Suprême Conseil à poursuivre leurs travaux.

  • Le 16 août, fondation de la Grande Loge de l’Oregon (Etats-Unis).

1853 : Le 23 février, fondation de la Grande Loge de Minnesota (Etats-Unis).

  • Initiation du prince royal de Prusse (Frédéric III, empereur d’Allemagne).
  • Convent des Loges américaines à Lexington (Kentucky E.U.).

1854 : Convent maçonnique à Paris. Encyclique du pape Pie IX contre la Franc-Maçonnerie Singulari quandum.

1855 : Le 5 janvier, le roi du Danemark remplace le système de la Stricte Observance par celui de Zinnendorf.

  • Congrès universel maçonnique de Paris.

1856 : Fondation du Suprême Conseil de l’Uruguay.

1857 : Le 20 avril, fondation de la Grande Loge du Chili.

  • Le 23 septembre, fondation de la Grande Loge Nebraska (Etats-Unis).

1858 : Création par le Fr. J.-G. Findel de la “Bauhütte”, important journal maçonnique allemand.

  • Constitution du Suprême Conseil pour la République Argentine.
  • Le 16 novembre, fondation de la Grande Loge nationale du Danemark et le 9 décembre de celle de l’Etat de Washington (Etats-Unis).

1859 : Le 31 janvier, fondation du Grand Orient Lusitanien Uni à Lisbonne.

  • Le 27 décembre, fondation du Suprême Conseil de Colon (Panama).

1860 : Constitution du Suprême Conseil du Mexique.

1861 : Le 19 mai, fondation de l’Association des Francs-Macons d’Allemagne.

  • Le 2 août, fondation de la Grande Loge de Colorado (Etats-Unis).
  • Constitution du Suprême Conseil de la République de St-Domingue.
  • Reconstitution du Grand Orient d’Italie.

1862 : Napoléon III veut unir les obédiences maçonniques. Le 2 janvier, il nomme le maréchal Magnan, qui n’est pas maçon, Grand maître du Grand Orient; les trente-trois degrés lui sont conférés le 13 janvier.

1863 : Encyclique du pape Pie IX “Quanto Conficiamen” contre les sociétés secrètes.

1864 : Encyclique du pape Pie IX “Quanto Cura” contre la Franc-Maçonnerie.

  • Fondation du Suprême Conseil de Florence devenu le Suprême Conseil d’Italie.

1865 : Le 16 janvier, fondation de la Grande Loge du Nevada (Etats-Unis).

  • Le 10 octobre, fondation de la Grande Loge du Canada à Toronto (Amérique).
  • Fondation du Suprême Conseil du Vénézuéla.
  • Le 26 septembre, allocution «Multiplices inter» du pape Pie IX.

1866 : Le 11 mai, fondation de la Grande Loge de la Virginie Occidentale (Etats-Unis).

  • Le 12 juin, fondation de la Grande Loge de la Nouvelle Ecosse (Amérique).

1867 : Le 27 août, fondation de la Grande Loge de Nouveau-Brunswick (Amérique).

  • Le 16 décembre, fondation de la Grande Loge d’Idaho (Etats-Unis).

1868 : L’assemblée des Grandes Loges allemandes réunies à Stuttgart donne aux Loges de leur obédience l’autorisation de déposer à leur gré sur l’autel ou la Bible ou le Livre Blanc, ce livre dont aucune page ne contient de mention graphique, sauf la première page où il se trouve écrit le mot “Dieu”.

1869 : Fondation du Grand Orient de Grèce.

  • Le 12 février, fondation de la Grande Loge de Québec (Canada).
  • Le 12 octobre, Bulle “Apostolicoe Sedis”, du pape Pie IX.

1870 : Fondation du Suprême Conseil du Paraguay.

  • Le 20 avril, fondation du Suprême Conseil de Guatemala (Amérique Centrale).
  • Le 20 décembre, fondation de la Grande Loge de la Colombie Britannique (Amérique du Nord).

1871 : Le 10 janvier à Genève, fusion des loges “La Fidélité” avec “La Prudence”.

  • Commune de Paris. Les bannières maçonniques des loges de Paris sont sur les barricades avec les frères Thirifoc, Vallès et des centaines d’autres… Pendant que le Grand Maître du Grand Orient de France est avec Thiers à Versailles…

1872 : Le 16 janvier, fondation de la Grande Loge de l’Utah (Etats-Unis).

  • Constitution de l’Union des Grandes Loges d’Allemagne.

1873 : Fondation du Suprême Conseil de Suisse par la dissolution du Directoire helvétique romand.

1874 : Le 5 octobre, fondation de la Grande Loge du Territoire Indien, et le 15 décembre, fondation de la Grande Loge de Wyoming (Etats-Unis).

  • Fondation du Suprême Conseil pour le Dominion du Canada.

1875 22 septembre : convent international de Lausanne réunissant tous les Suprêmes Conseils du REAA sous la direction d’Adolphe Crémieux, souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil de France. Il fixe les principes du Rite Ecossais Ancien et Accepté jusqu’à nos jours.

  • Le 12 juin, fondation de la Grande Loge de Manitoba (Amér. du Nord).
  • Le 24 juin, fondation de la Grande Loge de Prince Edwards Island (Amer. du Nord)- 8 juillet : Initiation de Jules Ferry et d’Emile Littré au sein de la Loge La Clémente Amitié du Grand Orient de France.- Le 21 juillet, fondation de la Grande Loge de Dakota Sud (Amérique).

1876 : Traité d’alliance entre la Grande Loge Suisse Alpina et le Suprême Conseil de Suisse.

  • Le 8 mai, fondation de la Grande Loge nationale d’Egypte.

1877 : Le Grand Orient de France supprime la référence obligée au Grand Architecte de l’Univers. La Grande Loge Unie d’Angleterre et toute la maçonnerie anglo-saxonne, rompt avec le GODF.

  • Fondation de la Grande Loge du Nouveau Mexique (Etats-Unis).

1881 : La loge Les Libres Penseurs de la Grande Loge symbolique écossaise (GLSE) au Pecq initie une militante féministe, Maria Deraisme; cette loge est mise en sommeil.

  • Garibaldi fusionne les rites de Memphis et de Misraïm.
  • Fondation du Suprême Conseil de Roumanie.

1882 : Le 25 mars, fondation de la Grande Loge de l’Arizona (Etats-Unis).

1883 : Fondation de l’association de cinq Loges indépendantes d’Allemagne.

1884 : Le 16 avril, fondation de la Grande Loge de l’Australie du Sud.

  • Le 20 avril, Bulle du pape Léon XIII contre la Franc-Maçonnerie “Humanus genus”.

1885 : Premier pamphlet de Léo Taxil contre la maçonnerie.

  • 14 février : Mort de Jules Vallès, qui avait été initié assez jeune à la loge “La Justice 135″ du Suprême Conseil de France.- Fondation de la Grande Loge de Porto-Rico (Amérique). 

1886 : Le 23 mars, constitution de la Grande Loge de Hongrie par la fusion de la Grande Loge de St.-Jean et du Grand Orient de Hongrie.

  • 28 octobre, inauguration de la Statue de la Liberté (Liberty Enlightening the World) à New-York, œuvre éminemment maçonnique, en présence du Président des États-Unis, Grover Cleveland. La Statue est due au sculpteur français Frédéric-Auguste Bartholdi et sa structure interne est l’œuvre de l’ingénieur Gustave Eiffel, tous deux francs-maçons.

1887 : Publication du 1er ouvrage anti-maçonnique de Léo Taxil (pseudonyme de Marie Joseph Gabriel Antoine Jogand-Pagès) après sa “conversion” : La Franc-maçonnerie dévoilée. Début du canular qui durera 10 ans.

1888 : Le 4 juillet, fondation du Grand Orient d’Espagne à Madrid.

  • Le 1er septembre, fondation de la Grande Loge de la Nouvelle-Galles du Sud (Australie).

1889 : Convent maçonnique du Centenaire de la Révolution française à Paris.

  • Le 21 mars, fondation de la Grande Loge de Victoria à Melbourne (Australie).
  • Le 12 juin, fondation de la Grande Loge du Dakota du Nord (Etats-Unis).

1890 : Le 29 avril, fondation de la Grande Loge de Nouvelle-Zélande, et le 26 juin, de celle de Tasmanie à Hobart.

1891 : Le 10 mai, fondation de la Grande Loge de Norvège, et le 24 décembre, de celle de Cuba.

  • Le 10 novembre, fondation de la Grande Loge de l’Oklahoma Territory (Etats-Unis).

1893 : Création par Georges Martin et Maria Deraismes du Droit Humain, obédience mixte.

  • Le 26 juillet, fondation de la Grande Loge nationale du Venezuela.
  • Fondation de la Grande Loge provinciale “Polastern” à Christiana (Oslo, Norvège).

1894 : Le Suprême Conseil de France donne l’autonomie à ses loges symbolique : La grande loge de France est née, sous sa forme actuelle.

  • Fondation de la Grande Loge Ecossaise de France à Paris.
  • Congrès maçonnique international à Anvers (Belgique).

1895 : Congrès maçonnique à Milan.

1896 : Traité entre le Suprême Conseil de Suisse et le Directoire Ecossais helvétique.

  • Conférence maçonnique à la Haye (Hollande).
  • Congrès antimaçonnique de Trente (Tyrol) qui déclare que Léo Taxil à bien mérité de l’Eglise catholique.- Fondation du Grand Orient hellénique à Athènes.

1897 : Le 19 avril, Léo Taxil déclare solennellement lors d’une conférence dans la grande salle de la Société de Géographie, à Paris, avoir mystifié le clergé et la presse catholique et avoir inventé de toutes pièces les personnages de Diana Vaughan, du diable Vihio, etc…  Fin du canular

1898 : Initiation de Jeau-Baptiste Clément, auteur du Temps des Cerises, au sein de la loge Les Rénovateurs, du Grand Orient de France, à Clichy-la-Garenne.

1899 : Fondation du Suprême Conseil du Chili.- Fondation de la Grande Loge de Costa-Rica.

  • 20 septembre : reddition de Jules Guérin, président du Grand Occident de France (mouvement anti-maçonnique créé en réaction au Grand Orient de France) qui s’était retranché avec ses acolytes dans les locaux du mouvement, rue Chabrol, pour protester contre la révision du procès du colonel Dreyfus. Fin de l’épisode dit du Fort Chabrol qui avait duré 38 jours. Guérin était directeur du journal L’antiJuif et directeur de la Ligue Antisémite.

1900 septembre : Congrès maçonnique international à Paris.- Septembre, la Grande Loge allemande “Kaiser Friedrich zur Bundestreu” à Berlin cesse d’exister et devient la Grande Loge provinciale de la Grande Loge de Hambourg.

1901 : Création par la Grande Loge, de la première “loge d’adoption” (loge féminine) : Le Libre Examen.

  • 21, 22 et 23 juin : Création du Parti Républicain, Radical et radical-Socialiste, plus connu sous le nom de Parti Radical. De nombreuses loges maçonniques participent, en tant que telles, à la création de ce parti. Le 1er président est Gustave Mesureur, futur Grand Maître de la Grande Loge de France.
    – Juillet : lois sur la liberté d’associations.

1902 septembre : Congrès maçonnique international à Genève. Institution du Bureau international de relations maçonniques dont l’administration est confiée à la Grande Loge Suisse Alpina.

1903 : Le 1er janvier, ouverture à Neuchâtel du Bureau international des relations maçonniques. – Fondation de la Grande Loge de Guatémala (Amérique du Nord).

1904 : Congrès maçonnique international à Bruxelles.
– 28 octobre : Début de “l’affaire des fiches ». Le Grand Orient de France fichait les officiers monarchistes anti-rébublicains. L’affaire entrainera la chute du ministère Combes. 

1905 : Congrès péninsulaire maçonnique hispano-portugais à Lisbonne.

  • 9 décembre : Loi de séparation des églises et de l’état en France.

1906 : Reconnaissance de la Grande Loge de France par les Grandes Loges allemandes.

1907 : Convent national du Rite Ecossais à Lausanne.

  • Convent des Suprêmes Conseils à Bruxelles. – Fondation du Suprême Conseil pour l’Egypte au Caire. – Inauguration de la Maison hospitalière pour Maçons à Einbeck (allemagne).
  • Le 7 juillet, 1ère Manifestation internationale à la Schlucht.

1908 : Le 5 juillet, IIe Manifestation maçonnique à Bâle.

1909 : Fondation du Suprême Conseil pour l’Empire ottoman à Constantinople.

1910 : Le 4 juillet, IIIème Manifestation maçonnique à Baden-Baden.

  • Congrès maçonnique international à Bruxelles.

1911 : Le 9 juillet, IVème Manifestation maçonnique internationale à Paris.

  • Le 23 septembre, Congrès maçonnique international à Rome.

1912 : Le 26 mai, Vème Manifestation maçonnique internationale à Luxembourg.

1913 : Formation de la Grande Loge Indépendante et Régulière pour la France et les colonies françaises (future Grande Loge nationale française). Elle est reconnue par la maçonnerie anglo-saxonne en 1915.

  • Le 25 août, VIème Manifestation internationale à La Haye.
  • Novembre, Fondation de la Grande Loge nationale indépendante et régulière pour la France.

1914 : La guerre provoque diverses ruptures entre les G:L: européennes.

1917 20 mai : Bulle Providentissima de Benoît XV (elle entrera en vigueur le 19 mai 1918) : L’église Catholique prend le canon 2335 qui stipule que : « Ceux qui donnent leur nom à la secte maçonnique ou à d’autres associations de ce genre qui conspirent contre l’Église ou les pouvoirs civils légitimes encourent par le fait même l’excommunication réservée au Siège apostolique ».

  • Le 24 juin, célébration du IIème centenaire de la Fondation de la Maçonnerie moderne.

1922 : Le parti communiste français interdit à ses membres d’être francs-maçons.

1925 : À cette époque commença à Genève une campagne antimaçonnique, lancée par Georges Oltramare, suivie en 1934 par une initiative de l’ex-colonel Fonjallaz, chef du front national romand, demandant l’interdiction des sociétés franc-maçonniques sur le territoire Suisse. Le 28 novembre 1937, l’initiative fut massivement rejetée par les électeurs Suisses.

1940 : Le gouvernement de Vichy dissout les sociétés secrètes (Loi du 13 août). Persécution des francs-maçons.

1943 : Film anti-maçonnique : «Forces Occultes», de Paul Riche (Jean Mamy) sur un scénario de Jacques Marquès-Rivière.

  • Depuis Alger, le général de Gaule annule la loi de dissolution des sociétés secrètes.

1952 : Naissance de la Grande Loge Féminine de France.

1958 20 octobre : Élection invalide du franc-maçon Angelo Roncalli comme antipape jean 23. Roncalli avait participé à des activités maçonniques en turquie.

  • En décembre, la Grande Loge de France propose au Grand Orient et à la Grande Loge nationale française de s’unir sous l’égide d’un “Grand Conseil national”.
  • Scission au sein de la GLNF : Une fraction quitte l’obédience et s’établit à Paris, d’où le nom de GLNF-Opéra. Elle prendra le nom de Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra.

1959 : La Grande Loge de France cesse ses relations avec le Grand Orient, ce dernier refusant d’appliquer les Constitutions d’Anderson. (Les relations seront reprises dès 1964).

1962 : Concile de Vatican 2 démarré sous l’antipape franc-maçon jean 23.

1963 21 juin : Élection de Giovanni Battista Montini comme antipape Paul 6, qui ratifiera le concile apostat vatican 2.

  • Abandon par l’église catholique du canon 2335 adopté en 1917, qui fait explicitement référence à la Franc-Maçonnerie.

1964 : Schisme à la Grande Loge de France et au Suprême conseil de France. Plusieurs centaines de frères de la GLDF rejoignent la Grande Loge nationale française.

1965 : Ratification du concile apostat vatican 2 par l’antipape Paul 6.

1966 : Le 2 juillet la Grande Loge Suisse Alpina, en réponses aux exigences anglaises, prononce par 77 voix contre 62 la rupture avec la Grande Loge de France.

1968 : Scission au sein de la GLTSO.  Création de la Loge Nationale Française, sous l’impulsion de René Guilly (René Desaguliers).

1973 : Création de la Grande Loge Indépendante et Souveraine des Rites Unis.

  • Scission au sein du Droit Humain : Création de la Grande Loge Mixte Universelle.

1974 : Création de l’Ordre initiatique et traditionnel de l’Art royal.

1975 15 janvier : Loi défendue par Simone Veil sur la contraception et l’interruption volontaire de grossesse. Le rapporteur était Henri Caillavet, haute figure du Grand Orient de France et son concepteur le docteur Pierre Simon (co fondateur du planning familial en France), Grand Maître de la Grande Loge de France. 

1976 : Création de la Grande Loge oecuménique d’Orient et d’Occident.

1978 26 août : Élection de l’hérétique humaniste moderniste Albino Luciani comme antipape Jean-Paul Ier.

  • 16 octobre Election de l’hérétique Karol Wojtyla comme antipape Jean-Paul 2.

1982 : Scission au sein de la GLMU. Fondation de la Grande Loge mixte de France.

1983 23 janvier : Constitution apostolique Sacrae disciplinae legis promulguée par l’antipape Jean-Paul 2.

  • Le canon 2335 du Code de droit canonique de 1917 est abrogé et remplacé par le Canon 1374 du nouveau code hérétique qui stipule : «Qui s’inscrit à une association qui conspire contre l’Église sera puni d’une juste peine ; mais celui qui y joue un rôle actif ou qui la dirige sera puni d’interdit».

Ce nouveau canon ne mentionnant plus expressément la franc-maçonnerie, certains catholiques interprètent que les catholiques qui adhèrent à la franc-maçonnerie ne sont plus automatiquement excommuniés comme autrefois. A tort :

1985 : Fondation de la Grande Loge Symbolique de France.

2003 : Célébration du 275ème anniversaire de la Maçonnerie Française.

  • Scission au sein de la GLNF : Création de la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualité.

2004 : Célébration du bicentenaire du Suprême Conseil de France.

2005 19 avril : Élection de l’hérétique Joseph Ratzinger (prêtre valide, mais évêque invalide novus ordo) comme antipape Benoît 16 qui démissionnera le 11 février 2013, 11 février date de la signature des accords du Latran (entre Pie XI et Mussolini, création de l’État du Vatican).

2013 13 mars : Élection de l’apostat laïc (prêtre invalide novus ordo) Jorge Bergoglio, comme antipape François. 6ème antipape de la contre-église vatican 2 de la Grande Apostasie.

  • L’état du vatican (monarchie sacerdotale selon l’ordre temporel politique : Pape Pie XI, accords du Latran) n’est plus régi par un prêtre mais par un laïc qui ne peut donc pas en être le roi devant Dieu : c’est désormais Europa qui règne sur l’état du vatican. Voir vidéo :

Annexe 4 : Évènements à venir

C’est par la réalisation d’un gouvernement mondial contrôlant les échanges et les personnes que ce fera l’avènement de l’antéchrist, et c’est maintenant que cela commence à se mettre en place. Voilà le secret de la franc-maçonnerie : l’avènement du règne de Lucifer « le grand architecte de l’univers ».

«Malheur à la terre et la mer parce que le diable est descendu vers vous, plein d’une grande colère, sachant qu’il n’a que peu de temps». Apocalypse 12, 9, 12

Un infiltré en 1969 révèle l’ensemble du plan du nouvel ordre mondial  

Cette information étonnante est du Dr Lawrence Dunegan invité à assister à une conférence donnée par le Dr Richard Day en 1969. Le Dr Day a dit cette partie à 80-90 médecins de tous les changements dont ils seront témoins dans leur vie en raison de « L’Ordre » ou, comme nous le savons maintenant : le Nouvel Ordre Mondial ou Ordre des Illuminati. Le Dr Day a dit aux médecins qu’il était libre de parler à ce moment parce que tout était en place et que personne ne pouvait les arrêter maintenant !

Les dispositifs d’enregistrement n’étaient pas autorisés dans la salle et prendre des notes ne l’était pas non plus. Heureusement, le Dr Dunegan avait une mémoire photographique et a pris de bonnes notes quand il est rentré de la conférence. Les notes sont restés dans son bureau pendant 20 ans jusqu’à ce qu’il les ait sorti et décidé de faire des cassettes audio de l’information en 1989.

Le Dr Day a déclaré qu’il serait dans le pétrin si les informations qu’il leur disait sortaient pour le grand public. Était-ce une coïncidence que le Dr Day soit décédé la même année quand le Dr Dunegan a commencé à distribuer cette information sur cassettes audio en 1989 ?

Après que la conférence fut terminée, le Dr Day fit une suggestion hypnotique à l’ensemble de la salle  selon laquelle ils oublieraient probablement tout ce qu’ils avaient entendu aujourd’hui, mais seraient prêt pour les changements à venir. Lorsque le Dr Dunegan demanda à certains de ses amis qui étaient dans la salle ce qu’ils pensaient de la conférence quelques semaines plus tard, aucun d’eux ne pouvait lui dire de quoi il s’agissait !

Ordre du jour du nouvel ordre mondial 

« Les filles seront dissuadées de jouer avec des poupées pour ne pas penser à des bébés. Elles seront encouragées à sortir sur le terrain de football à la place.

« Les armes des particuliers seront presque entièrement éliminées et les rares qui auront été autorisés à les avoir pour la chasse auront à les faire vérifier auprès des représentants.

« Ils pourront déjà guérir plus de 98% de tous les cancers – ils avaient les remèdes à l’Institut Rockefeller. Mais ils ne seront pas divulgués car il y a trop de gens dans le monde et ils doivent mourir de quelque chose.

« L’homosexualité sera encouragée – quelque chose se passe à ce sujet avec le « mariage » homosexuel et le gender.

Les familles vont diminuer en importance. Les gens seront encouragés à vivre seul.

L’euthanasie sera encouragée – ils utiliseront « la pilule de disparition » pour se tuer.

« Les naissances seront strictement contrôlées et vous ne pourrez tout simplement pas avoir les enfants parce que vous les voulez.

« Les gens «stupides» ne mangent pas correctement et ne font pas d’exercice pour mourir beaucoup plus tôt et c’est ce qu’ils veulent.

« Les médecins privés seront éliminés – les médecins font trop d’argent.

« Ils feront des soins de santé si cher que vous devrez avoir une assurance ou être financièrement ruiné. Limiter l’accès à des soins médicaux abordables fera éliminer les personnes âgées plus facilement. Ils arrêteront les hôpitaux de donner tous soins de charité.

« Les maladies difficiles à diagnostiquer et traiter viendront comme moyen de contrôle de la population.

« Les chaussures de course et l’équipement de sport sera « glamour » pour la population «intelligente» qui fait de l’exercice.

« La musique romantique ne sera pas éliminée. Toute la musique ancienne sera ramenée sur certaines stations de radio « anciennes » et les jeunes auront leurs propres stations de radio. Les vieux films seront à nouveau montrés pour les personnes âgées.

« Le divertissement sera utilisé pour principalement programmer les jeunes. Les personnes âgées sont nombreuses – de toute façon ils ne s’en soucient pas beaucoup.

« Les repas complets – entiers – seront vendus et pris en épiceries. Les aliments de commodité seront fabriqués malsains. Ils veulent que les gens trop paresseux pour fixer leurs propres repas ou s’exercer meurent prématurément.

« Ils feront arriver la puberté plus tôt.

« Ils induiront des crises cardiaques comme un moyen d’assassinat.

« Ils mélangeront toutes les religions, mais le christianisme devra surtout disparaître : Une fois que l’Église catholique romaine sera formatée (voir secte vatican 2), le reste pourra advenir, ensuite, ils vont créer une nouvelle religion (voir noachisme plus bas).

« Ils vont changer la Bible au fil du temps – les églises les aideront.

« Le système éducatif sera restructuré comme un outil d’endoctrinement. Les enfants vont passer plus de temps à l’école, mais n’apprendront pas quelque chose. Les enfants devront se spécialiser dès le début de leur éducation et seront très difficiles à changer.

« La RFID sera nécessaire pour tout voyage. Ils implanteront la ID dans la peau de sorte que personne ne pourrait dire avoir perdu ses papiers d’identité.

« Ils contrôleront qui a accès à l’information. Certains livres vont tout simplement disparaître ou être remplacés ou modifiés. Ils auront même des voleurs pour voler certains livres de la bibliothèque.

« La consommation de drogues sera encouragée pour favoriser une atmosphère de jungle. En attendant l’application de la police à mettre les gens en prison pour des drogues sera considérablement augmentée.

« L’alimentation sera strictement contrôlée et les gens ne seront pas autorisés à cultiver la leur propre. Ils ne vous sera pas donner assez de nourriture pour ce que vous aurez besoin mais la thésaurisation alimentaire ou la production d’aliments seront des activités criminelles. Ils ne veulent pas que quiconque soit en mesure de soutenir ceux qui en dehors de leur système.

« Le voyage sera rendu bon marché pour encourager les gens à étaler leurs familles, puis rendu très coûteux que si peu de gens pourront se le permettre.

« Le crime sera augmenté comme un moyen de contrôler la société.

« Plus de prisons seront construites et ils utiliseront même les hôpitaux comme prisons.

« L’Amérique perdra sa base industrielle. D’autres pays feront les produits que l’Amérique faisait avant.

« Le sport sera utilisé comme un outil de changement social – le football a été encouragé car il s’agissait d’un jeu mondial. Ils veulent en finir avec les choses comme le football, le baseball qui a été créé aux États-Unis. Tout type de fierté nationale sera découragé.

« Le sexe et la violence seront programmés par le divertissement.

« Tous les postes de télévision auront des caméras cachées qui regardent tout le monde.

« Ils implanteront la RFID pour tout le monde [Surveillance et armes électroniques]

« Ils contrôleront ce qui est dans notre nourriture.

« Ils contrôleront le temps. Ils arrêteront la pluie dans certaines régions pour les placer sous leur contrôle. Ils feront la pluie pendant la récolte pour rendre plus difficile d’obtenir la nourriture dans les champs.

« Il y a toujours deux raisons à toutes leurs actions. La raison publique qu’ils donnent à tout le monde et la vraie raison.

« Les gens ne se posent pas les bonnes questions – ils sont trop confiants.

« La recherche scientifique sera falsifiée pour pousser leur agenda.

« Le terrorisme sera utilisé pour contrôler les gens.

« L’accession à la propriété sera une chose du passé.

« Le nouveau système sera soit porté par des moyens pacifiques, si possible, ou soit en amenant les pays au bord de la guerre nucléaire. Les gens abandonneront leur souveraineté nationale pour maintenir la paix.

« Si trop de gens résistaient à leurs plans, il pourrait être nécessaire d’utiliser une, deux ou plusieurs armes nucléaires pour montrer qu’ils sont sérieux.

« La guerre est justifiée comme un moyen de contrôler la population. Ils étaient heureux que les deux guerres mondiales aient tué des millions de sorte qu’ils ne pouvaient pas avoir ou garder des enfants. Mais maintenant, avec les armes nucléaires, ils ne permettront pas aux guerres d’être combattues avec des armes nucléaires sur une grande échelle.

« Le terrorisme nucléaire pourrait avoir besoin d’être utilisé pour mettre en œuvre le nouveau système de l’ordre mondial.

« L’inflation est un outil de contrôle. L’argent sera transformé en crédit. Les espèces seront abolies. Les gens transporteront de l’argent seulement pour les petits articles tels que les chewing-gum. Tout le reste se fera électroniquement. Ils finiront par avoir un système bancaire unique, mais qui peut apparaître comme plusieurs banques.

« Tous les achats seront suivis. Si vous avez acheté trop un article ou un article en particulier, un fonctionnaire sera alerté pour enquêter. La possibilité d’accumuler sera réduite afin de ne pas être en mesure d’accumuler des richesses. La richesse dans les mains du peuple n’est pas bonne pour les responsables.

« Si vous avez trop accumulé, votre salaire sera réduit à l’avenir de sorte que vous ne pourrez pas accumuler de richesse.

« Le crédit sera encouragé afin que les gens aient de la dette et des ennuis avec les autorités pouvant devenir dures pour eux.

« Finalement, il n’y aura plus une carte de crédit, après qu’il y aura un implant sous-cutané dans votre main droite ou le front. On dira de ne pas s’inquiéter de ce que la Bible dit à ce sujet parce que c’est l’endroit logique pour l’implant.

« Les implants seront également utilisés pour la surveillance. Tout citoyen pourra être identifié par son propre signal.

« Vous regarderez la télévision et quelqu’un vous regardera au poste central. Le téléviseur pourra bien être éteint et encore vous serez surveillés. Ils pourront dire ce que vous regardez et comment vous réagissez à ce que vous regardez. Les signaux pour vous surveiller feront diminuer les câbles de télévision par câble et les fils téléphoniques.

« Les moniteurs audio seront également utilisés dans d’autres pièces. Tous les fils qui de la maison seront utilisés pour vous suivre comme des fils téléphoniques.

« Des camions de service mettront partout du matériel de surveillance.

« Les gens qui possèdent déjà des maisons seront autorisés à les garder, mais les jeunes ne seront jamais en mesure de payer une maison. Le prix des maisons ne descendra pas, même avec toutes les maisons vides. Ils contrôleront le prix des maisons pour amener de plus en plus de gens à être locataires.

« Les gens seront affectés là où ils vivent et ils affecteront des non-membres de la famille pour vivre avec vous. C’est pourquoi le recensement demande le nombre de chambres que vous avez à la maison.

« Lorsque le nouveau système sortira, tous seront tenus de lui faire allégeance. Il n’y aura pas de place pour les personnes qui ne feront pas allégeance au nouveau système. Ceux-ci seront secrètement placés dans des endroits spéciaux où ils ne vivront pas très longtemps. Les gens vont simplement disparaître s’ils ne peuvent pas être des martyrs.

« Le nouveau système sortira en un week-end en hiver. Ils annonceront le nouveau système être en place un lundi. Tout le monde aura moins de temps libre après que le nouveau système aura été introduit en sorte qu’ils ne pourront pas comprendre ce qui se passe ».

Ceci a été écrit en 1969. Et c’est ce qui est arrivé et ce qui arrive aujourd’hui et que Dieu permet à cause de l’apostasie (abandon de Dieu) et des péchés des hommes. Tout ceci n’est qu’une présentation. Tout est simple, l’église de Satan, c’est-à-dire la franc-maçonnerie, projette de réaliser une république universelle, un état mondial de dictature aux apparences arrondies, allant grosso modo du pire au mieux : au pire avec « 1984″ de George Orwell et au mieux avec « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley, tous les deux des programmes politiques et non pas seulement des romans anodins  de science-fiction. C’est ce vers quoi nous allons quand on regarde simplement la situation, les lois, les corruptions, et le reniement de Dieu dans la société civile. Quand les hommes apostasient la foi divine, le diable s’installe dans les hommes et les sociétés.