Pratiques de santé naturelle et médecines alternatives – Discernement

Sommaire

  • Jésus-Christ est le seul véritable médecin
  • Discernement des pratiques de santé spirituellement dangereuses
    • Médecines alternatives
    • Thérapies manuelles
    • Bien-être
    • Maîtrise spirituelle de la nature
    • Pensée magique
    • Psychothérapies et développement personnel
    • Techniques et exercices spiritualisants
    • Ésotérisme et occultisme
    • Naturalisme
    • New-âge (« nouvel-âge »)
    • Médecine traditionnelle chinoise
    • Acupuncture
  • Conclusion
  • Discernement sur d’autres pratiques de santé, des pratiques manuelles, la médecine de sainte Hildegarde et d’autres sujets de santé

 

Jésus-Christ est le seul véritable médecin

Psaume 102,  2-3 : «Bénis, mon âme, le Seigneur, et n’oublie point ses bienfaits. C’est lui qui pardonne toutes tes iniquités. C’est lui qui guérit toutes tes infirmités».
Matthieu 9, 5-6 : «Lequel est le plus facile de dire : Tes péchés te sont remis, ou de dire lève-toi et marche ? Or afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a le pouvoir sur la terre de remettre les péchés : Lève-toi, dit-il alors au paralytique, prends ton lit et retourne en ta maison».
Le péché est la cause de la maladie et de la mort.
«La solde du péché c’est la mort» (Romains 6, 23)

 

Dieu s’est fait homme pour prendre sur lui les péchés et guérir les hommes. La cause de la maladie est la séparation d’avec Dieu par le péché.

« Ce ne sont pas ceux qui se portent bien qui ont besoin de médecin, mais les malades : car je ne suis pas venu appeler les justes, mais les pécheurs » (Marc 2, 17)

Jésus « a passé en faisant le bien et guérissant tous ceux qui étaient opprimés par le diable, parce que Dieu était avec lui » (Actes 10, 38)

« Jésus parcourait toute la Galilée enseignant dans leurs synagogues, prêchant l’Évangile du royaume, et guérissant toute langueur et toute infirmité parmi le peuple » (Matt 4, 23)

« Des troupes nombreuses venaient pour l’écouter et pour être guéries de leurs maladies » (Luc, 5, 15)

« Voilà que tu es guéri, ne pèche plus, de peur qu’il ne t’arrive quelque chose de pire » (Jean, 5, 14)

« Ma fille, votre foi vous a sauvée : allez en paix et soyez guérie de votre infirmité » (Marc, 5, 34)

Jésus guérit les âmes et les corps. La guérison des corps est l’effet de la guérison des âmes. L’âme est supérieure au corps, c’est l’âme (Latin animaqui anime le corps. C’est pourquoi quand l’âme se sépare du corps, le corps n’est plus animé de vie et par conséquent se corrompt. Mais les hommes ne veulent pas croire l’unique vérité et préfèrent les fadaises et les fables parce que l’homme est enclin à être trompé dès le début. Demandez votre guérison d’abord à Jésus-Christ  et utilisez ensuite de bons moyens naturels, sinon cela revient à mettre sa confiance dans la nature et non en Dieu qui en est l’auteur. Si vous ne guérissez pas avec la prière, c’est que vous demandez mal ou que la volonté de Dieu est différente pour votre bien éternel. Et allez aussi voir le médecin parce que Dieu a fait aussi le médecin. Que le malade prie Dieu de le guérir et qu’il se confie ensuite au médecin.

2 Paralipomènes (Chroniques des rois) 16, 12 : « Asa [roi de Juda] fut aussi malade, la trente-neuvième année de son règne, d’une douleur aux pieds très violentes, et dans son infirmité il ne chercha point le Seigneur, mais il se confia davantage en l’art des médecins ».

Le problème n’est pas de consulter le médecin, mais de se confier dans le médecin sans se confier à Dieu, c’est-à-dire mettre l’homme avant Dieu ou le culte de l’homme à la place de Dieu. C’est une idolâtrie.

Cependant, il faut se servir de la médecine et du médecin après s’être confié à Dieu.

Ecclésiastique 38, 1-2 & 4 : « Honore le médecin,  à cause de la nécessité, car le Très-Haut l’a créé. Car toute médecine vient de Dieu … Le très haut a créé de la terre les médicaments et l’homme prudent ne les abhorrera pas ».

Ecclésiastique 38, 9-15 : «Mon fils, dans ton infirmité, ne te méprise pas toi-même, mais prie le Seigneur, et lui-même te guérira. Détournes-toi du péché, règle tes mains, et de toute faute purifie ton cœur. Offre un parfum de suavité et un souvenir de fleur de farine, et engraisse l’oblation, et alors donne place au médecin ; Car le Seigneur l’a créé et qu’il ne s’éloigne pas de toi, parce que ses œuvres te sont nécessaires. Car il est un temps où tu tomberas entre leurs mains ; Or, eux-mêmes prieront le Seigneur qu’il dirige le soulagement et la santé qu’ils veulent te procurer, en vertu de leur profession. Car celui qui pèche en présence de celui qui l’a fait, tombera dans les mains du médecin».

Que le médecin prie Dieu de le diriger ! Mais comment des médecins infidèles ou impies prieront-ils Dieu de les diriger ? Ils ne le pourront pas et seront eux aussi dirigés vers l’erreur.

Discernement des pratiques de santé spirituellement dangereuses

Certaines choses naturelles sont bonnes et d’autres sont mauvaises. « Naturel » n’est pas obligatoirement synonyme de bon. Par exemple, certaines plantes ou champignons, etc., sont naturels et mortels. Dans l’ordre spirituel, naturel n’est pas non plus obligatoirement synonyme de bon.

Certaines pratique naturelles de santé sont valables et bonnes, mais malheureusement la nature est souvent utilisée à des fins de naturalisme : la nature comme sa propre cause et sa propre fin pour elle-même. Si la finalité n’est pas la bonne, la pratique est mauvaise car elle n’est pas ordonnée à la fin pour laquelle elle est faite, qui est la gloire de Dieu. Et dans ce cas elle en est détournée par des mensonges.

La plupart des pratiques naturelles de santé dites alternatives sont basées sur le naturalisme, le panthéisme, l’idolâtrie, le paganisme et le néopaganisme. Elle séduisent de nombreuses personnes souvent incapables d’en discerner les dangers spirituels. Le principal danger est d’éloigner du vrai Dieu.

Le premier critère de discernement en matière de santé dite naturelle est de s’éloigner de toute méthode de soin représentant une « voie » spirituelle qu’elle qu’elle soit, et qui est une tromperie à éviter absolument. Par exemple, les soins « énergétiques », une philosophie spiritualiste associée à des pratiques de soins comme le panthéisme (la nature sacrée), les idées New-âge, la méditation, le Yoga, l’Hindouisme (médecine ayurvédique), le Zen du Bouddhisme, le Reiki, le Taoisme, le Qi/C’hi, l’Ésotérisme et l’occultisme, etc.

Le deuxième critère est de regarder en quoi cela éloigne de la vraie foi. Ces pratiques de santé appartiennent à des fausses religions ou à des systèmes de croyances qui éloignent de la foi catholique traditionnelle.

 

Médecines alternatives (signifie autres)

  • EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing : Désensibilisation et reprogrammation par mouvement des yeux) méthode dite de psychothérapie dite « thérapie brève ». L’EMDR pourrait être valable dans l’ordre naturel, e considérant le travail oculo-moteur yeux/cerveau, mais cette méthode relève davantage des concepts des thérapies « brèves » douteuses (ou fumistes) de l’école de Palo Alto du type PNL, etc., et basées sur développement personnel naturaliste (voir plus bas).
  • Iridologie : contient des concepts ésotériques et astrologiques
  • Médecines énergétiques utilisant chackras, prana, nadis, Qi/tchi, méridiens, Yoga,
  • Reiki. Discernement : Voir Reiki
  • Hypnose (de Hypnos, le « dieu » du sommeil) : Altération de l’état de conscience qui ouvre des portes à toutes sortes d’influences spirites.
  • Magnétiseur : voir occultisme
  • Méthode Fendelkraïs : méthode influencée par Georges Gurdjieff et le New-âge, Émile Coué et l’hypnose, Peter Goss et le Yoga
  • Soin manuel avec invocation (spiritisme), ou fausse prière (comme les coupeurs de feu), tout espèce de « soin » à distance (magie).
  • Homéopathie. Fondée par Samuel Hahnemann, tenant de l’occultisme, qui prétendait avoir reçu sa méthode de révélations spirites sur une composante spirituelle panthéiste naturaliste et occulte : La « dynamis » des théories vitalistes, une énergie immatérielle présente dans tous les êtres vivants et responsable de leurs maladies quand elle est perturbée, de leur guérison et de l’efficacité des médicaments ; sa pensée repose sur le principe de similitude de la doctrine micro-/macrocosmique, selon laquelle toute matière contient une part d’esprit. Pour Hahnemann la dilution des médicaments devait libérer toujours plus de forces dans la matière – non pas chimiquement car une dilution supérieure à 23 ne laisse plus rien du tout – le procédé ne laissant que des « éthers », « l’esprit ». La dilution d’Hahnemann est une conception ésotérique et une tromperie.
  • Naturopathie. Basée sur la médecine antique des « humeurs », sur des concepts ésotériques de « force vitale », du yoga, de méditation, d’iridologie : cartographie de l’iris basée sur l’astrologie médicale qui fait un rapprochement entre les 12 signes zodiacaux et les diverses parties du corps). La naturopathie est un naturalisme cachant le concept de spiritualisation de la nature.
  • Fleurs de Bach : pas seulement des fleurs dans de l’eau, mais de la sorcellerie (occultisme).

 

Thérapies manuelles

Aucune thérapie ne doit intégrer de concepts spirituels ou psycho-spirituels, de concepts « énergétiques », d’invocations/prières magiques ou secrètes.

Pratiques correctes et/ou admissibles :

– Médecine manuelle (manipulations),
– Thérapie manuelle (mobilisations)
– Kinésithérapie (rééducation),
– Massage orthopédique (massage et mobilisations),
– Massage tendino-musculaire,
– Méthodes du dr Furter, Browen (synthèses de techniques),
– Reboutage (techniques empiriques de manipulations ostéo-articulaires basées sur la pratique des bucherons du nord),
– Massage suédois (manœuvres dynamiques),
– Massothérapie clinique.

Pratiques de thérapie manuelle à éviter :

  • Chiropractie. Fondée sur l’«infus» occulte par Daniel David Palmer pratiquant la guérison magnétique et le spiritisme (occultisme).
  • Ostéopathie : inventée par un pratiquant du spiritisme et évolutioniste, Andrew Taylor Still, qui a eu une « vision » spirite, et dont les idées du spiritisme « ont tenu une place importante et durable dans sa pensée » (occultisme). L’ostéopathie crânienne est un mensonge :

Comment prétendre mobiliser les articulations des os crâniens à suture de type Z  non-mobilisables ?

 

Bien-être

C’est une porte d’entrée à des croyances erronées et des pratiques soit insensées ou soit dangereuses comme le New-âge.

  • Musiques de relaxation dites « spirituelles »,
  • Massage californien basé sur des concepts énergétiques.
  • Techniques de relaxation Reich (« énergies »), Schultz (auto-hypnose), méditation, etc.
  • Sophrologie basée sur l’hypnose, le Yoga, le Zen, etc.

 

Maîtrise spirituelle de la nature

  • Manipulation des énergies,
  • Pendule (spiritisme), baguette de sourcier
  • Certaines pratiques d’arts martiaux (maîtrise de l’énergie),
  • Certaines discriminations alimentaires (maîtrise de la nature), macrobiotique

 

Pensée magique

  • Action sur la nature par l’occultisme (ce qui est caché).
  • Penser que l’esprit peut exercer un pouvoir sur la matière ;
  • Exercice de pouvoir mental sur le cours des choses ;
  • Utiliser des formules assurant le résultat ;
  • Se servir de rites pour obtenir une efficacité ;

Voir : Sorcellerie, magie, ésotérisme, occultisme

 

Psychohérapie et développement personnel

La psychothérapie est ordinairement inutile car l’âme est créée par Dieu qui est son seul véritable médecin. Le remède mental est est d’ordre spirituel : la prière et la conversion à la foi, la cessation du péché, la crainte et l’amour de Dieu.

  • Psychothérapies incluant le développement personnel spirituel (=naturalisme sans la grâce). Toute psychothérapie qui intègre un ou plusieurs éléments spirituels de développement de soi est dangereuse.
  • Psychothérapies comportementales non cognitives (gestalt, jeux de rôle, etc…)
  • Psychanalyse qui est une théorie hérétique abominable et une fraude fondée par Freud qui rejette le Christ, la grâce de Dieu, son Église et son salut pour les remplacer par la nature, une hérésie de naturalisme (nature cause et fin d’elle-même) complet et même une hérésie contre la loi naturelle, qui exclut même la loi naturelle (conscience morale du bien et du bien) et la notion même de péché originel et actuel, et qui remplace le péché et la grâce par la nature. Cette théorie prend la défense du péché mortel d’impureté et de luxure et est basée 1° sur le désir sexuel lubrique des enfants – n’ayant même pas l’âge de raison pour commettre un péché actuel – pour lesquels il invente un désir sexuel lubrique refoulé de « l’inconscient » pour leurs parents – y compris le désir sexuel lubrique latent refoulé et l’homosexualité latente des nourrissons, 2° sur l’hypnose, 3° sur la nécromancie et l’interprétation des rêves, et 4° sur la fausse théorie de l’évolution. Freud était un incroyant pour qui la religion était une illusion, un blasphémateur du mariage, un auteur de scandale (cause de la chute d’autrui) et d’abomination pour les enfants (Cf Matt. 18, 5-8). Ces éléments réunis sont des signes évidents de possession démoniaque qui font de Freud et de ses disciples des corrupteurs de générations et des tueurs de civilisation. Le concept d’inconscient de la psychanalyse et inventé par Freud, qui soi-disant régirait l’homme à son insu, n’est en vérité que les ténèbres spirituelles, c’est-à-dire les ténèbres des passions révoltées contre l’âme (du au péché originel), les ténèbres de l’enfer, les ténèbres du diable. La psychanalyse n’est en réalité qu’une négation diabolique de Dieu.
  • Psychothérapies à aspect « énergétique » (rebirth, reich, etc.).
  • Psychothérapies dites brèves : PNL, méthode Silva, etc.
  • Relaxation avec visualisation et méditation,
  • Hypnose, training autogène de Schultz.
  • Toute thérapie où l’homme est considéré comme un esprit dans un corps (contraire de l’âme).
  • Méthodes du Dr Murphy (pouvoir du subconscient, etc.) et d’autres similaires.
  • Coaching (rien à voir avec le « coaching » sportif qui, est l’entraînement sportif, par exemple) qui prétend guider/entraîner les gens pour leur vie en dehors de la grâce et du salut. Prétendre aider le développement personnel en excluant la grâce est un Naturalisme, hérésie et racine d’apostasie.

 

Techniques et exercices spiritualisants

Toutes les formes de spiritualisations naturalistes de l’homme :

  • Le yoga (qui est une religion rendant un culte aux démons)
    • Hatha yoga : postures fondées sur l’ouverture des chackras (centres occultes) et la circulation de l' »énergie » y compris les postures des doigts (mudras), faites pour adorer des démons, mais présentées comme une sorte de gym.
    • Kriya yoga : respirations dans un but de « purification » ;
    • Raja yoga : méditation avec ouverture sur « l’infini » ;
    • Bhakti yoga : rituels, mantras, chants « sacrés » et culte des faux dieux ;
    • Jnana yoga : « sagesse » naturaliste ;
    • Karma yoga : service relatif au karma et à la réincarnation ; etc.
  • Tai-chi chuan,
  • Qigong,
  • Méditation transcendentale,
  • Zen (bouddhisme), Taoïsme, mantras (phrase répétitives pour prier des « divinités »).
  • Relaxation avec concentration-visualisation-méditation

Discernement spirituel, voir : TaoïsmeméditationQigongTai-chi chuanyogareiki

 

Ésotérisme et occultisme

  • Tous « arts » divinatoires,
  • Voyance,
  • Astrologie (influences occultes des planètes sur l’âme),
  • Toutes les mancies (divination pour connaître l’avenir selon différents supports) comme : Acutomancie avec des aiguilles ; Aéromancie avec les formes aériennes ; Alectryomancie avec un coq qui picore ; Alphitomancie avec un pain d’orge ; Anthropomancie avec les entrailles d’hommes ; Apanthomancie avec la rencontre fortuite d’un animal ; Austromancie avec les vents ; Axinomancie avec une hache ; Bactromancie avec des baguettes ; Bibliomancie avec des livres sacrés ; Biomancie à travers le vivant ; Bolomancie avec des flèches ; Botanomancie avec des plantes ; Cafédomancie avec du marc de café ; Capnomancie avec  de la fumée ; Catoptromancie avec un miroir ; Cartomancie avec des cartes (cartes à jouer, tarots, etc) ; Céphalomancie avec une tête d’âne dans un feu ; Ceromancie avec des gouttes de cire chaude dans l’eau ; Chalcomancie avec les sons de récipients en cuivre ; Chiromancie avec les lignes de la main ; Cristallomancie avec une boule de cristal ; Cromniomancie avec  la croissance des oignons ; Cylicomancie avec un vase rempli d’eau ; Daphnomancie avec des feuilles de laurier ; Démonomancie grâce aux démons ; Encromancie avec des taches d’encre ; Félidomancie par le comportement des chats ; Floromancie avec des fleurs ; Gélomancie par les rires hystériques ; Géomancie avec des cailloux jetés ou des éléments de la terre disposés dans la nature ; Halomancie avec du sel jeté au feu ; Hippomancie avec des chevaux ; Hydromancie avec de l’eau ; Ichthyomancie avec des têtes et entrailles de poissons ; Keromancie : voir Ceromancie ; Lithomancie avec les cailloux et les pierres ; Lychnomancie / lampadomancie avec des lampes ou des bougies ; Macharomancie avec des couteaux, des poignards ou des épées ; Margaritomancie avec une perle dans un pot ; Métopomancie avec les rides du front ; Myomancie avec des rats ou des souris ; Nécromancie en évoquant les morts ; Nephalomancie par le déplacement des nuages ; Œnomancie avec la couleur, l’aspect et le goût du vin ; Omphalomancie avec le nombril (ombilic) ; Oniromancie par l’interprétation des rêves ; Onychomancie avec les taches des ongles ; Ophiomancie avec les serpents ; Ovomancie avec un blanc d’œuf dans l’eau ; Phyllorhodomancie avec des pétales de rose ; Podomancie avec la plante des pieds ; Pyromancie avec la fumée ou les flammes ; Scapulomancie avec l’omoplate de certains animaux ; Sciomancie (V. Nécromancie) ; Sélénomancie en étudiant la lune ; Sidéromancie avec de la paille sur du fer chauffé ; Sycomancie avec des feuilles de figuier ; Taxomancie avec des feuilles de thé ; Thédomancie avec du thé ; Tyromancie avec le fromage ; Uromancie avec l’urine ; Xylomancie avec du bois et des branches ; Zoomancie avec  les animaux.
  • Yi-king (divination avec trigrammes/héxagrammes taoistes),
  • Runes, (divination avec alphabet nordique), etc.
  • Paganisme, satanisme, celtisme, druidisme
  • Sorcelleries, magies, vaudoos
  • Spiritisme,
  • Shamanisme (mélange de spiritisme et sorcellerie)
  • Marabouts,
  • Cabbale, etc.

Voir Esotérisme/occultisme

 

Naturalisme

  • Alchimie,
  • Théosophie (H. P. Blavatsky : culte luciférien),
  • Anthroposophie (R. Steiner : culte luciférien),
  • Gurdjieff (développement harmonique de l’homme : new-âge)
  • Matérialisme,
  • Utilitarisme,
  • Écologie érigée en croyance quasi-religieuse,
  • Pratiques spiritualisant ou divinisant l’homme par sa nature (la nature utilisée elle-même pour se diviniser),
  • Sacralisation de la nature,
  • -Philosophies naturalistes (la nature a elle-même pour fin), etc.
  • Panthéisme (Dieu et la nature sont un)

Voir Naturalisme

 

New-âge (« nouvel-âge »)

  • Pensée positive (naturalisme opposé à la grâce et providence),
  • Influence de l’esprit sur la matière, concept de la nature humaine comme un esprit dans un corps, (opposé à la nature de l’âme),
  • Développement de sa conscience spirituelle,
  • Nature divine de la créature/création… de l’homme

Voir New-âge

Médecine traditionnelle chinoise

La médecine chinoise est issue et fait partie du taoïsme, du tao « voie de la juste mesure » pour devenir immortel par alchimie du yin-yang par le tao.
Selon le taoïsme, le yin et le yang – principes intranscriptibles – sont les deux principes, de toute chose dans l’univers, qui s’interpénètrent, se contiennent, s’harmonisent et se transmutent mutuellement. Le taoïsme est une religion naturaliste.

Les concepts yin-yang taoïstes théorisent des fausses croyances d’ordre préternaturelles (dons pour perfectionner la nature) liées à :

– des énergies : qi ou chi (énergie=yang et matière=yin),
– des entités : « immortels » (paganisme et spiritisme),
– des concepts yin-yang de la nature (alchimie),
– le tao : voie spirituelle de divinisation.

Ces croyances, concepts et pratiques ésotériques et occultes sont totalement inacceptables dans le cadre thérapeutique, quand ce ne sont pas tout simplement des mensonges : Les pratiques taoïstes – de près ou de loin – sont à éviter.

Dérivés du taoïsme :

  • Yi king (divination à base yin et yang),
  • Feng shui (harmonie du yin et du yang des lieux, jardins zen japonais, intérieurs « zen »),
  • Méditation taoïste (harmonie du yin et du yang dans l’esprit et le corps, méditation « zen »),
  • Diététique taoïste (harmonie du yin et du yang dans l’alimentation),
  • Médecine taoïste (harmonie du yin et du yang pour la santé),
  • Taïchi et Qi Gong, et d’autres (gymnastique d’harmonie du yin et du yang dans le corps et l’esprit),
  • Vie monacale taoïste (poursuite de l’immortalité selon les mêmes principes par une ascèse),
  • Mode de vie taoïste (principes du tao appliqués à la vie courante),
  • Philosophie taoïste (mode de pensée fondé sur les principes du tao),
  • Mode yin-yang (mode grand public à travers les opinions ou l’affichage du symbole yin-yang, mode « zen »),
  • Sexualité du tao (mêmes applications à la sexualité),
  • Communication, invocation et culte avec les « immortels » (spiritisme et idolâtrie),
  • Magie taoïste (occultisme et invocations).

Le taoïsme et le yin-yang sont aussi associés à l’astrologie chinoise, au feng-schui, à la transmission et circulation du Ch’i ou Qi, des « énergies », à la divination, à la numérologie, à l’alchimie, etc. Le taoïsme est en fait une fausse religion naturaliste et un occultisme alchimique.

Voir Taoïsme

Acupuncture
L’acupuncture signifie piqûre d’un point. Plusieurs études de neuroscience sur l’acupuncture révèlent que la puncture profonde produit un effet neurologique d’inhibition, c’est-à-dire une réponse non spécifique (inhibition au lieu de stimulation) dans la zone de l’hippocampe et un abaissement du seuil de la douleur par inhibition du centre de la conscience de la douleur.  L’acupuncture superficielle est épidermique et ne stimule que la peau : le cerveau répond comme avec un pincement.
L’acupuncture prétend utiliser les « méridiens » et la circulation du Chi ou Qi censé être « l’énergie vitale ». Les « méridiens » seraient des sortes canaux énergétiques véhiculant « l’énergie vitale » Ch’i ou Qi. Ces « méridiens » auraient soi-disant été mis en évidence sous scintigraphie isotopique avec du thallium et du technétium au Val-de-Grace et à Necker par le Dr Darras en 1985 : c’est un mensonge total.
L’acupuncture est taoïste : elle est fondée sur le Tao, l’alchimie yin-yang, les « énergies » Qi ou C’hi, les « énergies » cosmiques, etc.
Conclusion
Beaucoup ou même la plupart des personnes pensent chercher la vérité mais se font tromper par ces pratiques et tombent dans l’apostasie, l’hérésie et l’hérésie contre la loi naturelle en adhérant à des concepts de panthéisme, d’ésotérisme, de paganisme, etc. La nature pour la gloire de Dieu donne de bons fruits. La nature pour elle-même ne rend pas gloire à Dieu, elle donne de mauvais fruits. S’occuper du corps sans se soucier d’abord de son âme ne sert à rien «Car les exercices corporels servent peu, mais la piété est utile à tout, ayant les promesse de la vie présente et de celle à venir» (1 Timothée 4, 8).