Schismatiques radicaux, catholics-saints, prophecy-films…

Sommaire

  • Présentation
  • Des voleurs
  • Schismatiques radicaux parce qu’ils condamnent les positions catholiques
  • Les schismatiques radicaux interprètent le Magistère de l’Église comme des protestants
  • Schismatiques radicaux sur les images
  • Schismatiques radicaux sur la sexualité
  • Schismatiques radicaux sur l’enfer
  • Schismatiques radicaux sur Marie non-corédemptrice
  • Schismatiques radicaux sur le Rosaire
  • Autres schismatiques radicaux du même acabit
  • Conclusion
  • Autres vidéos V.O

 

Extrait Vidéo du débat entre Peter Dimond de MHFM et Eli de catholics-saints

Présentation

http://www.saintebrigitta ; http://www.prophecyfilms.com ; http://www.catholic-saints.net ; http://www.trusaint.com ; http://www.against-all-heresies-and-errors.blogspot.com ; chaine youtube Ville Hietanen ; chaine youtube ProphecyFilm.com, ; chaine youtube Traditional Catholic Faith ; etc. sont des sites de trois suédois schismatiques notoires Éli Marcus, Ville Hietanen et Christian.

Ces fils de Satan sont très dangereux, très obstinés, très obtus, et très mielleux comme leur père, et font mine de ne pas comprendre quand ils sont invinciblement réfutés et retranchés pour leurs hérésies et leur schisme. Comme tous les hérétiques et schismatiques impies et impurs, ils se font passer pour des catholiques intègres luttant contre les « impuretés » et les « hérésies ».

Ces gens sont issus du protestantisme et ont commencé à se convertir grâce au matériel du Monastère de la Très Sainte Famille (MHFM), autour des années 2010/2011 semble t -il, et puis ont suivi la même position schismatique radicale de Richard Ibranyi, un ancien du Monastère de la Très Sainte Famille, lui-même mis dehors par Michael Dimond pour cette raison qu’il était schismatique radical contre la réception des sacrements de certains hérétiques (et non pas à cause soit-disant qu’il était sédévacantiste) en ces temps de la grande apostasie, et il a fondé sa secte schismatique Mary’s Little Remnant – MLR ou « Petit reste de Marie ». Il est schismatique « radical » parce qu’il condamne la position catholique des frères Dimond (MHFM).

Essentiellement, bien que les suédois condamnent (à raison) Richard Ibranyi en utilisant bien sûr pour cela le matériel de MHFM, ils se sont servis des thèses schismatiques radicales de Richard Ibranyi pour conforter leur schisme radical : ils sont les enfants spirituels de Richard Ibranyi (schisme radical du schisme radical) et se masquent derrière leur condamnation de Richard Ibranyi et l’utilisation frauduleuse qu’ils font du matériel de MHFM (et en passant, par tripotage des pages français du site .foicatholique.me ). Selon Peter Dimond du Monastère de la Très Sainte Famille, les suédois ont Richard Ibranyi pour père et ils font des copier/coller de parties ses pages dans les leurs. Ces sites schismatiques radicaux utilisent le matériel de MHFM en le modifiant et en y ajoutant des paragraphes de leurs vues humaines et protestantes (foicatholique.me en a répertorié la plupart) ce qui est absolument inique et malhonnête, et destructeur des âmes peu instruites.

Des voleurs

Dans le débat, Peter Dimond (MHFM) dit qu’ils sont des voleurs :

La preuve ci-dessous de ce que Peter Dimond dit ci-dessus :

Schismatiques radicaux parce qu’ils condamnent les positions catholiques

Les preuves de la position schismatique radicale en général est exposée et réfutée par MHFM dans :

foicatholique.me a traduit et conserve l’analyse du débat (Eli vs Peter Dimond) faite par les suédois intitulée « Mensonges contradictions et hérésies de Peter et Michael Dimond – Sacrements d’hérétiques non-déclarés – Analyse du débat », et dénonce l’utilisation qu’ils peuvent en faire, comme d’autres pages du même ordre ou d’un autre. Ces gens se sont servis frauduleusement des traductions françaises de pages sur leur site .prophecyfilm.com/french et .trusaint.com/french et chaine youtube Ville Hietanen (et quels autres ?), pour répandre leur crime. Je dis bien frauduleusement car bien je leur avais fourni la traduction, leur position semblant valable au début elle s’avère être une tromperie frauduleuse car ils utilisent le terme hérétiques connus au lieu d’hérétiques publics et hérétiques notoiresJe (l’auteur de foicatholique.me) leur ai très sévèrement et strictement dénoncé et pas autorisé à utiliser ces pages – toutes les pages dont ils peuvent se servir venant de ma traduction propre – et j’ai absolument exigé qu’ils les détruisent depuis que j’ai compris leur mensonge et sa trame : mais ce sont des voleurs et trompeurs, et ils répondent de manière mielleuse faisant mine de ne pas comprendre (et même de ne pas connaître mon mail) ou obtuse, selon, car ce sont des portes de l’enfer.

Les gens doivent savoir que leur « analyse » intitulée Mensonges contradictions et hérésies de Peter et Michael Dimond – Sacrements d’hérétiques non-déclarés – Analyse du débat, est extrêmement dangereuse à lire car la trame catholique manque, ça à l’air solide, comme un ensemble paraissant constitué mais dont la trame ou le principe manque, ou un arbre fort, mais mort, coupé de la sève (grâce de la foi) de la vigne (l’Église) et qui fait mourir. L’auteur de foicatholique.me a passé presque quatre ans là-dessus (entre autres) et sait quel obstacle insurmontable cela peut être pour quiconque en serait la proie, mais cette bête est morte.

L’Église comprend infailliblement (dogme de foi catholique) Tite 3, 10 conformément à hérétiques « publics  » et hérétiques « notoires », et c’est la discipline universelle de l’Église

Pape Vigile, deuxième Concile de Constantinople, 553, ex cathedra (déclaration infaillible à tenir sous peine d’hérésie) : « L’hérétiquemême s’il n’a pas été condamné officiellement par un individu, en réalité apporte anathème SUR LUI-MÊME, s’étant coupé du chemin de la vérité par son hérésie. Quelle réponse ces personnes peuvent apporter à l’Apôtre quand il écrit : « Évite un homme hérétique, après une première et une seconde admonition » ; sachant qu’un tel homme est perverti, et qu’il pèche, puisqu’il est condamné par son propre jugement (Tite 3, 10) ».

Ce dogme ci-dessus condamne aussi ces schismatiques comme hérétiques car les dogmes sont à prendre tels qu’ils sont déclarés par la sainte Église : «sur lui-même» = pour lui-même par son obstination hérétique, non pas par rapport aux autres sans notoriété du fait.

L’Église comprend «anathème sur lui-même» par son hérésie obstinée mais non pas par rapport aux autres sauf par sa notoriété de fait : Tant qu’un hérétique n’est pas notoire en fait il n’est pas suspendu de son office par rapport aux autres, il l’est par rapport à lui-même, c’est ce que dit le dogme mot pour mot, et le dogme doit être pris mot pour mot sous peine d’hérésie. C’est la discipline universelle de l’Église que quand on peut trouver un prêtre catholique, c’est un péché d’aller chez des hérétiques même « que » publics, mais ce n’est pas un péché quand on ne peut pas trouver de prêtre catholique et qu’il y a nécessité, à condition que ce ne soit que pour la réception du sacrement et absolument rien d’autre (ne pas prier avec, ni aider, ni assister activement, ni donner de l’argent, ni recevoir des dons, cadeaux, ni honorer de quelque façon, etc.).

Suite : Sur les sacrements d’hérétiques en ces temps de la grande apostasie 

Voir aussi : Réfutation de la position schismatique «hérétiques connus» et explication de la position catholique hérétiques publics et hérétiques notoires

Ce sont des gens qui semblent très bien connaître les Écritures (comme les hérétiques protestants radicaux eux-mêmes peuvent le faire). Il semblent aussi très bien connaître le Magistère de l’Église (qu’ils ont appris au début avec MHFM), sauf qu’ils interprètent les Écritures et le Magistère en dehors de l’Église : en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle. Ils font cela parce qu’ils ne sont pas catholiques et ne comprennent donc pas la foi catholique. Tous les schismatiques radicaux interprètent les Écritures hors de l’Église (comme le font les protestants) et le Magistère de l’Église, en dehors de l’Église, en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle. C’est une abomination car l’Église catholique est infailliblement conduite par le Saint-Esprit dans son Magistère. De toute manière, leur position est entièrement bidon, comme on peut en voir la preuve fournie par MHFM sur leur site (lien plus haut) et aussi d’autres preuves, même dogmatiques, dans cette page : Sur les sacrements d’hérétiques en ces temps de la grande apostasie

Tous doivent comprendre que ces suédois sont essentiellement restés des protestants qui veulent se faire passer pour les vrais catholiques, alors qu’ils ne sont pas vraiment convertis et sont aussi des schismatiques extrêmement obtus, et qu’ils interprètent le Magistère en dehors de l’Église.

Les schismatiques radicaux interprètent le Magistère de l’Église comme des protestants

L’Église enseigne infailliblement que tout baptisé doit nécessairement obéir à l’Église pour en rester membre. Ceux qui n’obéissent pas à l’Église, en connaissance et obstinément, sont hors de l’Église et du salut de loi divine. Voici ce qu’enseigne le Magistère à ce sujet :

Matthieu 18, 17 : «s’il n’écoute point l’Église qu’il te soit un païen et un publicain».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 : «Telle a été toujours la coutume de l’Église, appuyée par le jugement unanime des saints Pères, lesquels ont toujours regardé comme exclu de la communion catholique et hors de l’Église quiconque se sépare le moins du monde de la doctrine enseignée par le Magistère authentique. … ceux qui ne prennent de la doctrine chrétienne que ce qu’ils veulent, s’appuient sur leur propre jugement et non sur la foi ; et, refusant de « réduire en servitude toute intelligence sous l’obéissance du Christ » (II Corinth. 10, 5), ils obéissent en réalité à eux-mêmes plutôt qu’à Dieu».

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 : « … celui qui refuse d’écouter l’Église doit être considéré, d’après l’ordre du Seigneur, comme un païen [c-à-d non-catholique] et un publicain [c-à-d pécheur public] (Matt. XVIII, 17). Et ceux qui sont divisés pour des raisons de foi [comme les hérétiques] ou de gouvernement [comme les schismatiques] ne peuvent vivre dans ce même Corps ni par conséquent de ce même Esprit divin ».

Bien que les apostats, hérétiques et schismatiques paraissent connaître le Magistère de l’Église, ils interprètent les Écritures et le Magistère en dehors de l’Église : en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle de l’Eglise (loi ecclésiastique appliquant la loi divine). Ils font cela parce qu’ils ne sont pas catholiques et ne comprennent donc pas la foi catholique. Tous interprètent les Écritures hors de l’Église (comme le font les protestants) et le Magistère de l’Église, en dehors de l’Église, en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle. C’est une abomination car l’Église catholique est infailliblement conduite par le Saint-Esprit dans son Magistère.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 (Magistère) : « l’hérésie professe un dogme corrompu ».

Saint Polycarpe de Smyrne, père apostolique, Lettre aux Philippiens, VII, 1 : « celui qui détourne les dits du Seigneur selon ses propres désirs, et qui nie la résurrection et le jugement, est le premier-né de Satan ».

La discipline universelle de l’Église applique la loi divine par l’Église, dans l’Église, pour l’Église

Pape Pie IX, Quanta Cura, 8 déc. 1864 ex cathedra : «Nous ne pouvons passer sous silence l’audace de ceux qui, ne supportant pas la saine doctrine, prétendent que : « Quant à ces jugements et à ces décrets du Siège Apostolique dont l’objet regarde manifestement le bien général de l’Église, ses droits et sa discipline, on peut, du moment qu’ils ne touchent pas aux dogmes relatifs à la foi et aux mœurs, leur refuser l’assentiment et l’obéissance, sans péché et sans cesser en rien de professer le catholicisme». À quel point cela est contraire au dogme catholique sur le plein pouvoir, divinement conféré par le Christ Notre Seigneur lui-même au Pontife Romain, de paître, de régir et de gouverner l’Église universelle, il n’est personne qui ne le voie et qui ne le comprenne clairement et distinctement. […] Il s’agit en effet, vénérables frères et bien-aimés fils, d’accorder ou de refuser obéissance au siège apostolique ; il s’agit de reconnaître sa suprême autorité même sur vos églises, et non seulement quant à la Foi, mais encore quant à la discipline : celui qui la [Foi] nie est hérétique ; celui qui la [discipline] reconnaît et qui refuse opiniâtrement de lui obéir est digne d’anathème».

Comme on peut le voir dans Quanta Cura ci-dessus, nier la discipline universelle de l’Église catholique rend non-catholique :

  • 1° c’est un dogme que tout catholique est tenu d’obéir en plus du dogme aussi à la discipline universelle de l’Église ;
  • 2° penser qu’un catholique peut cesser d’obéir à la discipline universelle de l’Église tout en professant la foi catholique est contraire au dogme.

C’est infailliblement contraire au dogme que celui qui n’obéit pas à la discipline universelle de l’Église catholique devient infailliblement non-catholique car c’est infailliblement contraire au dogme qu’il le fasse en professant la foi catholique. La discipline universelle de l’Église est l’application de la loi divine par la loi ecclésiastique. La loi divine est immuable, la loi ecclésiastique peut changer, mais la discipline universelle de l’Église est inviolable et contraint tous les catholiques sous peine de péché dans certains cas et dans d’autres cas d’excommunication automatique (certains théologiens disent que la discipline universelle est pourvue de l’infaillibilité).

Les apostats, hérétiques et schismatiques interprètent non seulement l’Écriture en dehors de la Tradition de l’Église, mais ils interprètent aussi le Magistère en dehors de la Tradition de l’Église. «celui qui la [discipline de l’Église] reconnaît et qui refuse opiniâtrement [obstinément] de lui obéir est digne d’anathème».

Tout catholique doit obéir à la discipline universelle de l’Église qui applique la loi divine par la loi ecclésiastique. En dehors de la foi catholique, la règle de l’Église (règle de la foi divine, Magistère, Tradition et discipline universelle) demeure interprétée selon les passions de chacun qui en prend ce qu’il veut.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 : « ceux qui ne prennent de la doctrine chrétienne que ce qu’ils veulent, s’appuient sur leur propre jugement et non sur la foi ; et, refusant de «réduire en servitude toute intelligence sous l’obéissance du Christ» (II Corinth. 10, 5), ils obéissent en réalité à eux-mêmes [religion de l’homme] plutôt qu’à Dieu ».

 

Schismatiques radicaux sur les images

Les suédois de catholics-saint tiennent aussi des positions schismatiques radicales sur d’autres points, comme par exemple, les images sur Internet et interdisent toutes les images.

Internet est un espace public, comme l’espace public classique. Il est légitime de circuler dans l’espace public en tant que tel, même si on sait que le péché est partout présent comme c’est le cas pour le monde ; ce n’est pas une occasion prochaine de pécher de circuler sur internet, comme ce n’est pas une occasion prochaine de pécher de circuler dans l’espace public normalement. L’occasion prochaine de pécher est une occasion immédiate ou directe. Si vous savez qu’une chose comprend ou contient le péché et que vous le faites quand-même. On ne pèche pas en étant dans la rue, malgré qu’on sache que peuvent s’y trouver des personnes immodestes, ou d’autres choses pécheresses. On ne pèche pas sur internet sauf si on sait que probablement que là où on va, cela va entraîner au péché. Soyez dans le monde, mais pas du monde. Mais cela n’est possible que dans la vraie foi, qui consiste à vivre dans la grâce de Jésus ; c’est dans la foi qu’on est à l’abri du péché tout en étant dans le monde : ce qui compte avant tout, n’est pas d’essayer d’éviter les choses du monde, mais d’abord d’être dans la vraie la foi, et dans la foi d’éviter le mal, car sans la grâce c’est impossible.

Schismatiques radicaux sur la sexualité

Ils tiennent aussi d’autres positions radicales concernant la sexualité, comme par exemple, d’être d’accord avec tout ce que contient leur site, alors qu’ils ne cessent de modifier leurs point de vue erroné à ce sujet. Par exemple, leur nouvelle rectification en date, remet en question leur précédente dans laquelle ils condamnaient le plaisir sexuel comme étant de la luxure. Leur point de vue sur la sexualité est radical parce qu’il est excessif et schismatique parce qu’il se sépare de la morale de l’Église. Cela n’est qu’un aperçu pour montrer qu’ils ne sont au point avec la foi catholique et combien leur maladie spirituelle est avancée. Tous les schismatiques se parent du masque d’une certaine ascèse et rigueur paraissant être la vertu, mais qui n’est en réalité que le contraire de ce qui est appelé dans l’Église, la discrétion, c’est-à-dire cette tempérance spirituelle qui fait aussi la douceur du cœur (cette douceur du Cœur de Jésus en réalité), si bien décrite, par exemple, dans les Conférences de Cassien avec les pères du désert (et aussi dans les Révélations de sainte Brigitte de Suède).

Schismatiques radicaux sur l’enfer

Les schismatiques radicaux tiennent aussi une position erronée sur la crainte de l’enfer, plaçant la crainte avant la charité de Dieu et la charité pour Dieu (et l’amour), sans comprendre que la crainte de l’enfer qui reste servile n’est pas l’amour de Dieu. Bien entendu, la crainte de l’enfer est nécessaire, c’est un moyen pour les pécheurs les plus durs pour les empêcher de pécher et une base nécessaire pour pouvoir s’éloigner du péché et revenir à Dieu. La crainte de Dieu est le principe de la sagesse (Ps 110, 10 ; Pr 1, 7). La crainte de Dieu est le premier des dons du Saint-Esprit parce que la révérence est dûe à Dieu par toute créature, que la crainte de Sa Justice est le premier fondement de la sainteté et que la crainte de L’offenser le commencement et de l’amour et de la charité de l’âme pour son Dieu.

Ils ont publié des vidéos sur l’enfer complètement folles avec des images de dingues tirées de films d’horreur, qui ne correspondent pas à la réalité décrite par les voyants de Fatima, mais plutôt à des délires de fous.

Schismatiques radicaux sur Marie non-corédemptrice

Ils tiennent aussi par ailleurs l’hérésie de Marie corédemptrice, maladie mortelle contractée du même Richard Ibranyi, fauteur de schisme en chef, par l’interprétation du dogme de Jésus-Christ, seul Rédempteur. En outre, ils sont des accusateurs notoires des frères Dimond (MHFM) en les déclarant être des menteurs, ce qui engage le péché de blasphème contre le Saint-Esprit, car le Seigneur opère par le Monastère de la Très Sainte Famille en ces temps de la fin.

Schismatiques radicaux sur le Rosaire

En outre, ces schismatiques suédois radicaux obtus sont contre la prière vocale du Rosaire (mais la prière intérieure seule), ce qui n’est pas catholique, sacrilège et blasphématoire, comme le sont tous les hérétiques. Le Très Saint Rosaire est aussi (mais pas uniquement) une prière vocale, soit en privé, soit en public en chœurs, comme le recommande, entre autres, saint L.-M. de Montfort dans Le secret admirable du Rosaire, 1ère rose n° 9, et 5ème méthode du Rosaire, 150 motifs de dire le Rosaire, XIV, 9.

Autres schismatiques radicaux du même acabit

D’autres suédois sont dans la même position schismatique radicale comme Dave, un apostat retourné à Vatican 2 après avoir connu la vérité par le matériel de MHFM, comme l’explique Peter Dimond. C’est ce suédois Dave (schismatique radical) qui est l’initiateur du schisme de Richard Ibranyi. Il faut préciser que les suédois de catholics-saints confirment connaître ce Dave, et ne rien à voir avec lui. Il y a plein d’autres schismatiques radicaux dans la même exacte position issue de la même exacte source. Peut-être que certains finiront pas se convertir en voyant la vérité. Malheureusement c’est le contraire qui se passe avec les schismatiques (et hérétiques) radicaux, parce qu’ils sont radicalement obstinés et s’enténèbrent sottement encore plus devant la vérité : Plus la vérité leur est montrée, plus ils sont bouchés car ce sont des menteurs et fils du père du mensonge.

D’autres exemples d’hérétiques et schismatiques radicaux condamnant à tort MHFM et les frères Dimond O.S.B. :

Sites : .johnthebaptist.us (Richard Ibranyi) ; http://www.23rdstreet.com (The Crossroads at 23rd Street) ; etc.

Chaines youtube : DefendingTheFaith ; TradCatKnight (logo maçon aigle bicéphale) ; etc.

Conclusion

Dans le saint Rosaire, nous demandons à notre Seigneur et Sauveur par notre Mère Marie, dans le cinquième Mystère joyeux, la conversion des pécheurs, hérétiques, schismatiques et idolâtres (Méthodes du Saint Rosaire de saint L.-M. de Montfort).

Ô mon Dieu, que vous êtes doux ! Combien vous êtes doux ! Je le répète, combien votre Amour est Doux ! C’est à mourir de larmes d’amour. Et je dis la vérité. Seul le cœur que Vous avez touché par le Vôtre peut le savoir, qui s’est laissé inonder par l’Amour venant de la sainte Plaie du Vôtre. Vous Vous êtes sacrifié Vous-même à cause de Votre Amour pour nous sauver. Ô mon Amour, mon unique Bien et ma vie ! Aucun hérétique ou schismatique ne l’a jamais goûté cette douceur, cette suavité, ce Jésus, ce Seigneur Tout-Puissant et tout Doux de la douceur de Marie sa sainte Mère, Mère de Dieu, notre Mère. (Pardon pour cet aparté). Voici : Toute âme ainsi touchée, et le diable est cuit, parce cette douceur et joie est telle pour elle, tellement vitale, cet amour qui libère et délivre tellement essentiel, la perte de son Dieu tellement amère par son péché, son Dieu tellement aimable et objet de l’amour de toute créature, que l’âme, même si elle tombait par faiblesse, par sa mémoire Le rechercherait à nouveau, et d’une faim si avide, si exclusive, si jalouse, elle se détournerait du monde, de la chair et du démon pour vouloir n’aimer que son Dieu aimable.

La justice divine que vont devoir subir tous ces hérétiques et schismatiques radicaux orgueilleux est innommable. Mieux vaudrait qu’ils ne soient jamais nés.

Autres vidéos V.O