Schismatiques radicaux suédois, catholics-saints, prophecyfilms…

Sommaire

  • Présentation
  • Des voleurs
  • Schismatiques radicaux parce qu’ils condamnent les positions catholiques
    • Vidéo et texte français du débat entre Peter Dimond de MHFM et Eli de catholics-saints sur les sacrements d’hérétiques non-déclarés
  • L’Église condamne les schismatiques car elle comprend infailliblement (dogme) Tite 3, 10-11 conformément à hérétiques « publics  » et hérétiques « notoires », et c’est la discipline universelle de l’Église
  • Les schismatiques radicaux suédois interprètent le Magistère de l’Église comme des hérétiques protestants
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur les images
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur la sexualité
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur l’enfer
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur Marie non-corédemptrice
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur le Rosaire
  • Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur la discipline de l’Église
  • Autres schismatiques radicaux du même acabit diabolique
  • Conclusion
  • Autres vidéos V.O ANG. condamnant les schismatiques radicaux

 

Code de droit canon 1917 , Can. 2314 : 1 «Tous les apostats de la foi chrétienne, tous les hérétiques ou schismatiques et chacun d’eux : 1° Encourent par le fait même [automatiquement] une excommunication».

 

Présentation

Les sites suivants sont tous des sites de la même petite secte schismatique radicale des trois suédois schismatiques et hérétiques notoires Éli Marcus, Ville Hietanen et Christian.

  • Site .saintebrigitta (leur ancien site bourré d’hérésies protestantes) ;
  • Site .catholic-saints.net ;
  • Site .prophecyfilm.com ;
  • Site .trusaint.com ;
  • Site .sedevacantismesedevacantiste.com ;
  • Site .against-all-heresies-and-errors.blogspot.com ;
  • Chaine youtube « Ville Hietanen » ;
  • Chaineyoutube « ProphecyFilm.com », ;
  • Chaine youtube « Traditional Catholic Faith » ; 
  • etc.

Ces schismatiques suédois viennent du protestantisme. Ils ont commencé à se convertir grâce au matériel du Monastère de la Très Sainte Famille (MHFM), autour des années 2010/2011 semble t -il, et puis ont suivi la même position schismatique radicale de Richard Ibranyi, un ancien du Monastère de la Très Sainte Famille, lui-même mis dehors par Michael Dimond pour cette raison qu’il était schismatique radical contre la réception des sacrements de certains hérétiques (et non pas à cause soit-disant qu’il était sédévacantiste) en ces temps de la grande apostasie, et il a fondé sa secte schismatique Mary’s Little Remnant – MLR ou « Petit reste de Marie ». Il est schismatique « radical » parce qu’il condamne la position catholique des frères Dimond (MHFM).

Essentiellement, bien que ces schismatiques suédois condamnent (à raison) Richard Ibranyi – en utilisant bien sûr pour cela le matériel de MHFM – ils se sont servis des thèses schismatiques radicales de Richard Ibranyi pour conforter leur schisme radical parce qu’ils tiennent obstinément les mêmes positions schismatiques que lui : ils sont les enfants spirituels de Richard Ibranyi (schisme radical du schisme radical) et ils se cachent derrière la condamnation qu’ils font de Richard Ibranyi, tout en le défendant par ailleurs, et en utilisant frauduleusement le matériel de MHFM. En passant, ils utilisent aussi frauduleusement des pages en français du site .foicatholique.me. Selon Peter Dimond du Monastère de la Très Sainte Famille, les suédois ont Richard Ibranyi pour père et ils font des copier/coller de parties de ses pages dans les leurs. Ces sites schismatiques radicaux utilisent le matériel de MHFM en le modifiant et en y ajoutant des paragraphes de leurs vues humaines et protestantes (foicatholique.me en a répertorié la plupart). Ce sont des malhonnêtes et des destructeurs des âmes peu instruites. foicatholique.me confirme aussi que ces schismatiques suédois prennent bien effectivement la défense de Richard Ibranyi pour condamner les frères Dimond d’être des hérétiques.

Ces fils de perdition sont dangereux, très obstinés, très obtus, et mielleux comme le diable leur père. Ils font semblant de ne pas comprendre la vérité de la foi qui les condamne, de ne pas comprendre qui s’adresse à eux (le cas, entre autres, avec l’auteur de foicatholique.me), de ne pas comprendre la langue, de ne pas comprendre en répondant hors sujet. Ils se fichent de la foi catholique avec dédain mépris et outrecuidance diabolique.

Proverbes 13, 1 : « un moqueur n’écoute pas quand on le reprend ».

Proverbes 17, 10 : « Une réprimande à un homme prudent profite plus que cent coups à un insensé ».

Des voleurs

Dans le débat, Peter Dimond (MHFM) dit à raison qu’ils sont des voleurs :

Preuve de que Peter Dimond dit des schismatiques radicaux suédois qui volent des vidéos de MHFM et qui mettent leur nom dessus :

 

Ci-dessous, capture d’écran de la vente du livre des schismatiques suédois contenant le texte sur la Planification Familiale Naturelle des frères Dimond O.S.B. de MHFM en Partie 1repris avec leurs ajouts hérétiques :

_______________________

Les schismatiques radicaux suédois diaboliques Eli Marcus et Ville Hietanen se sont appropriés frauduleusement des pages traduites en français du site foicatholique.me, et ont continué à les utiliser obstinément malgré les nombreuses et sévères interdictions de foicatholique.me.

_______________________

Schismatiques radicaux parce qu’ils condamnent les positions catholiques

Les schismatiques sont dit radicaux parce qu’ils condamnent la position catholique sur la réception de sacrements de certains hérétiques dans la situation actuelle de la grande apostasie et en cas de nécessité. Ces schismatiques radicaux suédois ont des arguments bidons et sont des menteurs. Ils ne distinguent pas et ne veulent pas distinguer les hérétiques publics des hérétiques notoires, ce qui est déjà en soi un déni de la discipline de l’Église, déni condamné comme étant digne d’anathème. Les schismatiques sont ceux qui se sont coupés du Pape et de l’Église catholique pour des raisons de gouvernement et/ou qui sont coupés de la communion et de l’unité avec les membres de l’Église. Les schismatique sont souvent aussi hérétiques en niant obstinément un ou plusieurs dogmes et vérités de foi divine et catholique.

Code de droit canon 1917, can. 1325 § 2 : «… si [toute personne] … refuse de se soumettre au Souverain Pontife et [ou] de rester en communion avec les membres de Église qui lui sont soumis, elle est schismatique».

Les schismatiques radicaux attaquent par ailleurs les frères Dimond avec le faux argument selon lequel le frère Michael Dimond rejette le sédévacantisme (alors que c’était en 1996, pas aujourd’hui, ce qui est un titre trompeur en plus), mais en plus ils font cela en sachant très bien que MHFM a parfaitement expliqué ce sujet en 2010 dans « Frère Michael Dimond était-il toujours sédévacantiste ? » 

Texte vidéo MHFM « Frère Michael Dimond était-il toujours sédévacantiste ? » [note propre entre crochets] : «Ici Frère Peter Dimond, vaticancatholic.com, et nous voulions aborder le problème « Frère Michael Dimond a-t-il toujours été un sédévacantiste ? «  Cette question devient pertinente, de temps à autre, car vous avez certains individus qui, n’ayant rien, sinon soulignent le fait qu’il y a 14 ans, le frère Michael Dimond n’était pas un sédévacantiste. Comme nous l’avons souligné, c’est une progression logique pour les gens de passer du non-sédévacantisme au sédévacantisme, car c’est le devoir de tout catholique d’accepter celui qui prétend être l’évêque de Rome en tant que pape, à moins qu’il y ait des preuves claires d’une élection invalide ou hérésie manifeste. Ainsi, si une personne est supposée être élue par le prétendu Collège des cardinaux et installée en tant que prétendu pape, il est du devoir du catholique de l’accepter et de le reconnaître en tant que pape. Et il serait donc logique que les gens passent de la position selon laquelle certains de ces papes catholiques du Vatican sont de vrais papes jusqu’à ce qu’ils rencontrent les preuves qui les persuadent, les convainc qu’ils ne sont pas papes. Et ce fut le cas avec le monastère de la Sainte Famille, en fait, avant mon entrée dans le monastère de la Sainte Famille,lorsque le frère Michael entra dans le monastère de la Sainte Famille, il était traditionaliste mais n’occupait pas la position de sédévacantisme mais peu de temps après, il a tenu la position de sédévacantiste après en avoir appris plus sur les problèmes.

«Mais en 1996, il donna une conférence sur différentes questions traditionnelles. En fait, il dénonça Jean-Paul II comme un véritable hérétique. Il condamna la nouvelle messe comme invalide. Il rejeta et plaida clairement pour la preuve que le « Baptême de sang » et le « baptême de désir » ne concordent pas avec l’enseignement de l’Église catholique sur la nécessité absolue du baptême d’eau. Il a également consacré quelques minutes à la question du sédévacantisme.

«À cette époque, il n’était pas persuadé que cela (le sédévacantisme) était correct. C’était en 1996. Il était donc assez jeune et quelque peu novateur sur ces questions. Mais il avait lu le livre du père James Wathen «Qui va monter ?». Et il a finalement rencontré le père Wathen et a parlé avec lui. Et il avait beaucoup de respect pour le père James Wathen, à l’époque, parce que le père Wathen était l’un des seuls prêtres au monde à n’avoir jamais accepté la nouvelle messe. Il a condamné les principes de la nouvelle messe comme mortellement pécheresse. Wathen a également rejeté le baptême de désir et a confirmé la nécessité absolue du baptême d’eau et a condamné cette idée selon laquelle les âmes ignorantes de l’Évangile et ignorantes de la foi peuvent être sauvées dans n’importe quelle religion. Ce que, même les quelques prêtres sédévacantistes, à cette époque, croyaient tous ; ce qui était une raison supplémentaire pour laquelle frère Michael n’avait aucun respect pour eux à l’époque.

«Wathen a également qualifié Jean Paul II d’hérétique absolu et non d’hérétique matériel, et a condamné … Et il s’est donc vraiment référé à Wathen et il a pensé que Wathen comprenait la question du sédévacantisme et qu’il l’étudiait depuis des années. Il était prêtre depuis de nombreuses décennies et un prêtre traditionnel. Wathen avait raison sur presque tout, mais l’air d’avoir cette idée que les hérétiques ne perdent pas l’autorité dans l’Église, ne perdent pas leur appartenance à l’Église (« Une fois catholique toujours toujours catholique ») et en appliquant cela à l’homme qui prétend être le pape [voir Les hérésies du P. James Wathen].

« C’est ce que frère Michael croyait être l’enseignement catholique de cette époque. À ce moment-là, il n’avait pas étudié l’enseignement de l’Église sur la perte de l’office papal par hérésie. C’est pourquoi il ne croyait pas au sédévacantisme. Peu de temps après, environ un an plus tard, après avoir étudié la question plus en profondeur ou mieux compris l’enseignement, en particulier en ce qui concerne l’hérésie, la perte de fonctions et d’appartenance à l’Église, il a changé de position et est devenu sédévacantiste.

«Et donc vous avez ces hérétiques pathétiques et certains d’entre eux sont juste obsédés par nous, dont nous devions franchement désactiver les commentaires. Nous désactivons les commentaires pour un certain nombre de raisons, car nous pensons que cela peut être contre-productif, parce que certaines personnes perdent leur temps à être corrompues par le libéralisme, etc., mais aussi parce que nous avons des personnes qui créeront littéralement des adresses e-mail, des chaînes et des pages YouTube chaque jour pour essayer de propager des mensonges à notre sujet, de notre chaîne.

«D’accord ? … nous avons eu un gars qui a créé 3 chaînes YouTube différentes en l’espace de 24 heures juste pour essayer de poster des mensonges ; d’abord – afin que le plus de gens possible voient les mensonges à notre sujet. Et alors, le diable est vraiment bouleversé. Il y a toutes sortes de méchants qui essaient de nous attaquer à la limite de l’obsession. Certains de ces hérétiques ne peuvent donc réfuter quoi que ce soit et la meilleure chose à faire est d’essayer d’amener quelque chose que frère Michael avait dit lors d’une conversation il y a 14 ans sur une vidéo que nous n’avions pas fourni depuis plus de dix ans. Et les gens le font souvent, en fait, les sédévacantistes le font simplement parce qu’ils sont jaloux de ce que nous faisons, parce qu’ils sont schismatiques, parce qu’ils sont pervers et que ceux qui le font, les sédévacantistes, qui n’étaient pas eux-mêmes sédévacantistes à cette époque. Et en fait, ils le font, certaines de ces personnes, de manière à donner l’impression que Frère Michael défendait en fait Jean-Paul II, quand il était non-sédévacantiste. Non ! En fait, le monastère de la Sainte Famille faisait davantage que quiconque pour le condamner comme un hérétique, même lorsqu’il n’était pas sédévacantiste. En gros, tout le discours le condamne comme un hérétique. Il a également condamné … 

«Il y a aussi le mensonge qui est promu que Frère Michael a renvoyé quelqu’un (Richard Ibranyi) du monastère de la Sainte Famille pour avoir occupé la position sédévacantiste ; ce qui n’est pas vrai. Et les gens qui sont assez honnêtes, qui sont honnêtes à l’époque et admettent qu’il est un hérétique, eh bien, cela ne devrait pas être trop tard, une fois qu’ils ont vu les preuves de ce que l’Église enseigne sur les implications de l’hérésie, pour qu’ils réalisent qu’il ne peut pas être un pape légitime. Et avec notre matériel, nous avons tout exposé et répondu à toutes les objections. Nous avons rendu les choses faciles pour les gens. Et nous avons produit toutes les preuves de leur nombre incroyable d’hérésies. Et voilà pourquoi la plupart des gens qui sont sédévacantistes aujourd’hui le sont par notre travail. Parce que nous avons manipulé tous les documents, ils n’ont pas besoin de chercher, vous savez, ces publications malhonnêtes de la Société de Saint Pie X [FSSPX] où vous n’obtenez presque aucune vérité. Et ils cacheront la citation « perte de fonction papale ». Ils cachent toute cette vérité et déforment quantité de désinformation qui a été répandue dans ces publications non-sédévacantistes qui ne présente pas la vérité. Et ainsi, grâce à nos documents, les gens commencent à voir maintenant la vérité pure et réelle, et ils peuvent filtrer tous les mensonges et tous les faux arguments et comprendre ce que l’Église enseigne. Et c’est pourquoi beaucoup d’entre eux sont devenus des sédévacantistes.

«Et il est assez intéressant de noter que beaucoup de ces orateurs qui ont été du protestantisme anti-catholique. Vous les avez … Vous avez des gens qui ont changé leurs positions à plusieurs reprises sur ces questions. Nous n’avons pas changé du tout de position sur une question fondamentale de croyance , sauf qu’il est logique de passer du non-sédévacantisme au sédévacantisme il y a de nombreuses années ; c’est logique. Des Protestants, etc. Vous avez également des personnes qui ne nous connaissent pas, nous ont dit que nous avions été élevés comme des protestants, mais pas en tant que protestants. Nous sommes nés dans une famille non-catholique qui est fondamentalement complètement laïque. Nous n’aimons pas trop parler de nous parce que, franchement, nous ne sommes pas pertinents. Ce qui est important, c’est ce que nous publions, ce que nous produisons… les enseignements de l’Église. Et la famille dans laquelle nous avons grandi n’était pas protestante. Nous n’avons jamais eu d’aversion pour la Sainte Mère. En fait, quand mon frère m’a initié au catholicisme, avant même ma conversion, alors que j’étais encore au collège, je portais le … et priais le chapelet. Je n’ai jamais eu aucune aversion pour la Sainte Mère. Et ainsi vous avez tous ces mensonges répandus. Nous avons été élevés dans une famille complètement laïque où la religion n’était même pas une préoccupation. Et nos parents n’étaient pas athées, quelqu’un d’autre a dit cela. C’étaient des gens qui prétendaient croire en Dieu mais ne pratiquaient aucune religion. Tout était une question de réussite et de bonheur dans la vie, point final.

«Et il s’est converti au catholicisme au lycée avec l’opposition farouche des parents qui considéraient cela et surtout de rejoindre la vie religieuse comme une perte totale et sans valeur. Et je me suis converti quand j’étais au lycée. Et il est important de souligner qu’il n’y a pas d’analogie entre les progressions du non-sédévacantisme au sédévacantisme pour ceux qui ignorent tout simplement ce que l’Église a enseigné depuis le début de son mandat. À ceux qui résisteraient aux preuves une fois présentées, et en outre, par exemple, des personnalités qui sont des orateurs éminents, nous avons essayé de citer des exemples de la déclaration commune, de la commémoration d’une synagogue par Jean-Paul II, et ils diraient… « Non, ce n’est pas une hérésie, ce n’est pas une preuve d’hérésie ».

«C’est un exemple de mauvaise volonté. Parce qu’il n’y a absolument aucune excuse pour dire que ces choses, une fois que vous les voyez, ne sont pas une hérésie. Ce n’est pas analogue à être ignorant de ce que l’Église a enseigné sur la « perte de fonction [papale] ». Une fois que quelqu’un a vu cet enseignement, nous l’avons souligné, il n’y a plus d’excuse, car, comme le dit clairement notre matériel, un hérétique n’est pas un membre de l’Église, il faut que les papes en [de l’Église] fassent partie [Les hérétiques sont hors de l’Église]. Comme une fois que vous avez vu la matière sur la « perte de fonction [papale] », vous devez pécher mortellement et nier la foi».

Cette misérable attaque frauduleuse ne tient pas parce que 1° la position sédévacantiste est une progression logique au fur et à mesure de la connaissance des preuves des antipapes manifestement hérétiques vatican 2 ; 2° les schismatiques en connaissent parfaitement l’explication, y compris celle de MHFM de 2010 ; et 3° parce que ces schismatiques radicaux suédois utilisent ce qu’ils trouvent sur des sites hérétiques du moment qu’ils sont anti-MHFM, dans le but d’attaquer (même hors sujet) MHFM, en se servant, par exemple, d’arguments fallacieux des sites suivants :

Par exemple, ils utilisent contre les frères Dimond une vidéo totalement hérétique et frauduleuse « Peter Dimond rejette Trente et les Pères » d’une autre chaine d’un apostat pro-vatican 2 et anti-sédévacantiste nommé William Albrecht (totalement réfuté par Peter Dimond).

Les schismatiques utilisent tout ce qu’ils trouvent parce que tous les hérétiques (et schismatiques) sont liés entre eux par le diable, raison pour laquelle les ennemis deviennent amis contre un ennemi commun, comme, par exemple, ce fut le cas avec Hérode et Pilate contre Jésus-Christ.

Luc 23, 12 : «Et Hérode et Pilate devinrent amis ce jour-là même, auparavant ils étaient ennemis l’un de l’autre».

Les hérétiques, schismatiques et apostats ne font pas exception à cette règle – ils deviennent « amis » avec leur ennemi contre un ennemi commun. L’Église enseigne que tous les hérétiques sont liés ensemble :

Pape Innocent III, concile du Latran IV, const. 3 ex cathedra : «Nous excommunions et anathématisons toute hérésie se dressant contre la foi sainte, catholique et orthodoxe, … Nous condamnons tous les hérétiques, quelque nom qu’ils portent, présentant des visages différents, mais étant liés ensemble par la queue, parce que la vanité les rassemble».

La position schismatique radicale en général est exposée et réfutée par MHFM.

Ci-dessus, extrait de la fin du débat entre Peter Dimond de MHFM et Eli de catholics-saints

foicatholique.me a traduit et conserve l’analyse du débat (Eli vs Peter Dimond) faite par les suédois intitulée « Mensonges contradictions et hérésies de Peter et Michael Dimond – Sacrements d’hérétiques non-déclarés – Analyse du débat », et dénonce l’utilisation qu’ils peuvent en faire, comme d’autres pages du même ordre ou d’un autre. Ces gens se sont servis frauduleusement des traductions françaises de pages sur leur site .prophecyfilm.com/french et .trusaint.com/french et chaine youtube Ville Hietanen (et quels autres ?), pour répandre leur crime. Je dis bien frauduleusement car bien je leur avais fourni la traduction, leur position semblant valable au début elle s’avère être une tromperie frauduleuse car ils utilisent le terme hérétiques connus au lieu d’hérétiques publics et hérétiques notoiresJe (l’auteur de foicatholique.me) leur ai très sévèrement et strictement dénoncé et sévèrement interdit d’utiliser ces pages – comme toutes les pages dont ils peuvent se servir venant de ma traduction propre – et j’ai absolument exigé qu’ils les retirent de leurs sites et vidéos-textes de leurs chaines youtube depuis que j’ai compris leur mensonge et sa trame : mais ce sont des voleurs et trompeurs, et ils répondent en faisant mine de ne pas comprendre et même de ne pas connaître qui leur écrit. Ils sont obtus car l’orgueil rend bête. Ils sont des portes de l’enfer comme le sont tous les hérétiques (Pape Vigile, Constantinople II ; Pape St Léon IX ; Pape Léon XIII, Satis Cognitum).

Les gens doivent savoir que leur « analyse » intitulée Mensonges contradictions et hérésies de Peter et Michael Dimond – Sacrements d’hérétiques non-déclarés – Analyse du débat, est extrêmement dangereuse. L’auteur de foicatholique.me a passé presque quatre ans là-dessus (entre autres) et sait quel obstacle insurmontable cela peut être pour quiconque en serait la proie, mais cette bête est morte.

 

L’Église condamne les schismatiques car elle comprend infailliblement (dogme) Tite 3, 10-11 conformément à hérétiques « publics  » et hérétiques « notoires », et c’est la discipline universelle de l’Église

Pape Vigile, deuxième Concile de Constantinople, 553, ex cathedra : « Même si un impie [hérétique] n’avait pas reçu l’anathème d’un autre sous forme verbale, il le porte cependant de fait CONTRE LUI en se séparant lui-même de la vraie vie par son impiété [hérésie]. Que répondent-ils à l’Apôtre qui répète encore : « Pour ce qui est de l’hérétique, après un ou deux avertissements, romps avec lui, sachant qu’un tel homme est dévoyé, qu’il pèche et se condamne lui-même » (Tite 3, 10-11) ». (Décrets 110)

L’Église comprend Tire 3, 10-11 tel que définit par ce dogme : «…il [l’hérétique] le [l’anathème] porte cependant de fait contre lui» : « contre lui » c’est contre lui-même ou pour lui-même. Ce dogme ci-dessus condamne aussi les schismatiques aussi comme étant des hérétiques car «contre lui» = anathème pour lui-même par son obstination hérétique, mais non pas par rapport aux autres tant qu’il n’y a pas notoriété du fait. Il est hérétique à cause de son obstination contre la vérité de la foi catholique, mais il n’est pas hérétique notoire de fait tant qu’il lui est encore possible de tergiverser, c-à-d. fuir la certitude de l’imputabilité de la peine d’excommunication pour hérésie par rapport aux autres par sa notoriété. Si le dogme précise contre lui, c’est pour signifier justement contre lui-même, sinon le dogme ne l’aurait pas précisé. Et donc ce dogme ne dit rien par rapport aux autres. Et ce dogme est à prendre tel qu’il est écrit. Cette preuve dogmatique condamne les schismatiques qui affirment et condamnent la position selon laquelle les fidèles peuvent recevoir des sacrements de certains hérétiques non-notoires en cas de nécessité et sans aucun prêtre catholique intègre possible à approcher.

Les dogmes doivent être pris tels qu’ils sont déclarés par la sainte Église et aussi tels que l’Église les comprend, c’est-à-dire tels qu’ils sont déclarés par leur mots sans autre compréhension.

Pape Pie IX, premier concile du Vatican de 1870, Sess. 3, chap. 2, sur la Révélation, 1870, ex cathedra : «Ainsi, également, la compréhension de ses dogmes sacrés doit être perpétuellement retenue, telle que la Sainte Mère l’Église les a une fois [pour toutes] déclarés, et il ne doit jamais y avoir une récession à partir de cette signification sous le nom spécieux d’une compréhension plus profonde».

L’Église comprend, dans Constantinople II «anathème sur lui-même» par son hérésie obstinée mais non pas par rapport aux autres sauf par sa notoriété de fait : Tant qu’un hérétique n’est pas notoire en fait il n’est pas suspendu de son office par rapport aux autres, il l’est par rapport à lui-même, c’est ce que dit le dogme mot pour mot, et le dogme doit être pris mot pour mot sous peine d’hérésie. C’est la discipline universelle de l’Église que quand on peut trouver un prêtre catholique, c’est un péché d’aller chez des hérétiques même « que » publics, mais ce n’est pas un péché quand on ne peut pas trouver de prêtre catholique et qu’il y a nécessité, à condition que ce ne soit que pour la réception du sacrement et absolument rien d’autre (ne pas prier avec, ni aider, ni assister activement, ni donner de l’argent, ni recevoir des dons, cadeaux, ni honorer de quelque façon, etc.).

Ces schismatiques radicaux suédois paraissent connaître les Écritures comme les hérétiques protestants radicaux eux-mêmes peuvent le faire. Il paraissent connaître le Magistère de l’Église (qu’ils ont appris au début avec MHFM) mais ils interprètent les Écritures et le Magistère en dehors de l’Église, comme tous les hérétiques, en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle. Ils ne sont pas catholiques et ne comprennent pas la foi catholique. C’est une abomination car l’Église catholique est infailliblement conduite par le Saint-Esprit dans son Magistère. De toute manière, leur position est entièrement bidon, comme on peut en voir la preuve fournie par MHFM sur leur site (lien plus haut) et aussi d’autres preuves, même dogmatiques, dans cette page : Sur les sacrements d’hérétiques en ces temps de la grande apostasie – Réfutation des schismatiques niant la réception de sacrements de certains hérétiques

Tous doivent comprendre que ces suédois sont essentiellement restés des protestants qui veulent se faire passer pour les vrais catholiques, alors qu’ils ne sont pas vraiment convertis et sont aussi des schismatiques extrêmement obtus, et qu’ils interprètent le Magistère en dehors de l’Église.

 

Les schismatiques radicaux suédois interprètent le Magistère de l’Église comme des hérétiques protestants

L’Église enseigne infailliblement que tout baptisé doit nécessairement obéir à l’Église pour en rester membre. Ceux qui n’obéissent pas à l’Église, en connaissance et obstinément, sont hors de l’Église et du salut de loi divine. Voici ce qu’enseigne le Magistère à ce sujet :

Matthieu 18, 17 : «s’il n’écoute point l’Église qu’il te soit un païen et un publicain».

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 : «Telle a été toujours la coutume de l’Église, appuyée par le jugement unanime des saints Pères, lesquels ont toujours regardé comme exclu de la communion catholique et hors de l’Église quiconque se sépare le moins du monde de la doctrine enseignée par le Magistère authentique. … ceux qui ne prennent de la doctrine chrétienne que ce qu’ils veulent, s’appuient sur leur propre jugement et non sur la foi ; et, refusant de « réduire en servitude toute intelligence sous l’obéissance du Christ » (II Corinth. 10, 5), ils obéissent en réalité à eux-mêmes plutôt qu’à Dieu».

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 : « … celui qui refuse d’écouter l’Église doit être considéré, d’après l’ordre du Seigneur, comme un païen [c-à-d non-catholique] et un publicain [c-à-d pécheur public] (Matt. XVIII, 17). Et ceux qui sont divisés pour des raisons de foi [comme les hérétiques] ou de gouvernement [comme les schismatiques] ne peuvent vivre dans ce même Corps ni par conséquent de ce même Esprit divin ».

Bien que les apostats, hérétiques et schismatiques paraissent connaître le Magistère de l’Église, ils interprètent les Écritures et le Magistère en dehors de l’Église : en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle de l’Eglise (loi ecclésiastique appliquant la loi divine). Ils font cela parce qu’ils ne sont pas catholiques et ne comprennent donc pas la foi catholique. Tous interprètent les Écritures hors de l’Église (comme le font les protestants) et le Magistère de l’Église, en dehors de l’Église, en dehors de la règle de l’Église, de la règle de la foi, de la Tradition de l’Église, et de la discipline universelle. C’est une abomination car l’Église catholique est infailliblement conduite par le Saint-Esprit dans son Magistère.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 (Magistère) : « l’hérésie professe un dogme corrompu ».

Saint Polycarpe de Smyrne, père apostolique, Lettre aux Philippiens, VII, 1 : « celui qui détourne les dits du Seigneur selon ses propres désirs, et qui nie la résurrection et le jugement, est le premier-né de Satan ».

La discipline universelle de l’Église applique la loi divine par l’Église, dans l’Église, pour l’Église

Pape Pie IX, Quanta Cura, 8 déc. 1864 ex cathedra : «Nous ne pouvons passer sous silence l’audace de ceux qui, ne supportant pas la saine doctrine, prétendent que : « Quant à ces jugements et à ces décrets du Siège Apostolique dont l’objet regarde manifestement le bien général de l’Église, ses droits et sa discipline, on peut, du moment qu’ils ne touchent pas aux dogmes relatifs à la foi et aux mœurs, leur refuser l’assentiment et l’obéissance, sans péché et sans cesser en rien de professer le catholicisme». À quel point cela est contraire au dogme catholique sur le plein pouvoir, divinement conféré par le Christ Notre Seigneur lui-même au Pontife Romain, de paître, de régir et de gouverner l’Église universelle, il n’est personne qui ne le voie et qui ne le comprenne clairement et distinctement. […] Il s’agit en effet, vénérables frères et bien-aimés fils, d’accorder ou de refuser obéissance au siège apostolique ; il s’agit de reconnaître sa suprême autorité même sur vos églises, et non seulement quant à la Foi, mais encore quant à la discipline : celui qui la [Foi] nie est hérétique ; celui qui la [discipline] reconnaît et qui refuse opiniâtrement de lui obéir est digne d’anathème».

Comme on peut le voir dans Quanta Cura ci-dessus, nier la discipline universelle de l’Église catholique rend non-catholique :

  • 1° c’est un dogme que tout catholique est tenu d’obéir en plus du dogme aussi à la discipline universelle de l’Église ;
  • 2° penser qu’un catholique peut cesser d’obéir à la discipline universelle de l’Église tout en professant la foi catholique est contraire au dogme.

C’est infailliblement contraire au dogme que celui qui n’obéit pas à la discipline universelle de l’Église catholique devient infailliblement non-catholique car c’est infailliblement contraire au dogme qu’il le fasse en professant la foi catholique. La discipline universelle de l’Église est l’application de la loi divine par la loi ecclésiastique. La loi divine est immuable, la loi ecclésiastique peut changer, mais la discipline universelle de l’Église est inviolable et contraint tous les catholiques sous peine de péché dans certains cas et dans d’autres cas d’excommunication automatique (certains théologiens disent que la discipline universelle est pourvue de l’infaillibilité).

Les apostats, hérétiques et schismatiques interprètent non seulement l’Écriture en dehors de la Tradition de l’Église, mais ils interprètent aussi le Magistère en dehors de la Tradition de l’Église. «celui qui la [discipline de l’Église] reconnaît et qui refuse opiniâtrement [obstinément] de lui obéir est digne d’anathème».

Tout catholique doit obéir à la discipline universelle de l’Église qui applique la loi divine par la loi ecclésiastique. En dehors de la foi catholique, la règle de l’Église (règle de la foi divine, Magistère, Tradition et discipline universelle) demeure interprétée selon les passions de chacun qui en prend ce qu’il veut.

Pape Léon XIII, Satis Cognitum, n° 9, 29 juin 1896 : « ceux qui ne prennent de la doctrine chrétienne que ce qu’ils veulent, s’appuient sur leur propre jugement et non sur la foi ; et, refusant de «réduire en servitude toute intelligence sous l’obéissance du Christ» (II Corinth. 10, 5), ils obéissent en réalité à eux-mêmes [religion de l’homme] plutôt qu’à Dieu ».

Comme ces schismatiques suédois font mine de ne pas comprendre la discipline universelle, ils sont dignes d’anathème.

Voir :  Sur les sacrements d’hérétiques en ces temps de la grande apostasie – Réfutation des schismatiques niant la réception de sacrements de certains hérétiques

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur les images

Les suédois de catholics-saint tiennent aussi des positions schismatiques radicales sur d’autres points, comme par exemple, les images sur Internet et interdisent toutes les images.

Comme ils n’ont aucun sens ni esprit catholique, ils interprètent la foi comme des protestants et la ramène à une foi fabriquée naturelle de l’homme – c’est l’antichrist – et donc ils confondent les occasions prochaines (directes, immédiates) de péché avec les occasions non-prochaines de péché. Ainsi hypocritement ils condamnent toutes sortes d’images, et condamnant de surfer sur internet. Ils condamnent à tort les frères Dimond pour placer une vidéo montrant des statues nues afin de prouver un point, et font les offusquées. Ils disent qu’on ne pas montrer de telles « choses » même dans un but religieux – bande d’hypocrites qui joue les puritains – mais ils envoient la même vidéo à leurs adversaires uniquement dans le but d’attaquer (à tort) les personnes des frères Dimond. Les frères Dimond ont toujours flouté les parties qu’on ne doit pas voir des femmes dans leur vidéos.

Les occasions prochaines de péché ne sont pas les images, ou des images de statues, même s’il faut quand même considérer des images acceptables par rapport à d’autres non-acceptables, comme, par exemple, des parties de nues de femmes, etc. Par exemple, un catholique pourrait regarder les informations à la télé, même s’il y a des femmes maquillées, etc., ou certains documentaires ou films religieux, etc. Ce sont des sortes d’émissions qui pourraient être acceptables. Par contre, regarder une émission spécifique dont on sait qu’elle n’est pas acceptable comme par exemple où il y a des femmes à moitié nues, etc. (ou d’autres choses ou d’autres sujets ou sortes de péchés) est une occasion prochaine de péché.

Internet est un espace public, comme l’espace public classique. Évidemment, tout catholique peut surfer avec les images acceptables sur internet, qui n’est qu’un espace public. Par contre, cliquer sur un lien et aller sur une adresse de page dont on sait que cela expose au péché d’impureté, par exemple, est une occasion prochaine de péché, de la même façon qu’aller dans un endroit spécifique qu’on sait être un lieu de péché.

Il est légitime de circuler dans l’espace public en tant que tel, même si on sait que le péché est partout présent comme c’est le cas pour le monde ; ce n’est pas une occasion prochaine de pécher de circuler sur internet, comme ce n’est pas une occasion prochaine de pécher de circuler dans l’espace public normalement. L’occasion prochaine de pécher est une occasion immédiate ou directe. Si vous savez qu’une chose comprend ou contient le péché et que vous le faites quand-même. On ne pèche pas en étant dans la rue, malgré qu’on sache que peuvent s’y trouver des personnes immodestes, ou d’autres choses pécheresses. On ne pèche pas sur internet sauf si on sait que probablement que là où on va, cela va entraîner au péché. Soyez dans le monde, mais pas du monde. Mais cela n’est possible que dans la vraie foi, qui consiste à vivre dans la grâce de Jésus ; c’est dans la foi qu’on est à l’abri du péché tout en étant dans le monde : ce qui compte avant tout, n’est pas d’essayer d’éviter les choses du monde, mais d’abord d’être dans la vraie la foi, et dans la foi d’éviter le mal, car sans la grâce c’est impossible.

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur la sexualité

Ils tiennent aussi d’autres positions radicales concernant la sexualité, comme par exemple, d’être d’accord avec tout ce que contient leur site, alors qu’ils ne cessent de modifier leurs point de vue erroné à ce sujet. Par exemple, leur nouvelle rectification en date, remet en question leur précédente dans laquelle ils condamnaient le plaisir sexuel comme étant de la luxure. Leur point de vue sur la sexualité est radical parce qu’il est excessif et schismatique parce qu’il se sépare de la morale de l’Église. Cela n’est qu’un aperçu pour montrer qu’ils ne sont au point avec la foi catholique et combien leur maladie spirituelle est avancée. Tous les schismatiques se parent du masque d’une certaine ascèse et rigueur paraissant être la vertu, mais qui n’est en réalité que le contraire de ce qui est appelé dans l’Église, la discrétion, c’est-à-dire cette tempérance spirituelle qui fait aussi la douceur du cœur (cette douceur du Cœur de Jésus en réalité), si bien décrite, par exemple, dans les Conférences de Cassien avec les pères du désert (et aussi dans les Révélations de sainte Brigitte de Suède).

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur l’enfer

Les schismatiques radicaux tiennent aussi une position erronée sur la crainte de l’enfer, plaçant la crainte avant la charité de Dieu et la charité pour Dieu (et l’amour), sans comprendre que la crainte de l’enfer qui reste servile n’est pas l’amour de Dieu. Bien entendu, la crainte de l’enfer est nécessaire, c’est un moyen pour les pécheurs les plus durs pour les empêcher de pécher et une base nécessaire pour pouvoir s’éloigner du péché et revenir à Dieu. La crainte de Dieu est le principe de la sagesse (Ps 110, 10 ; Pr 1, 7). La crainte de Dieu est le premier des dons du Saint-Esprit parce que la révérence est dûe à Dieu par toute créature, que la crainte de Sa Justice est le premier fondement de la sainteté et que la crainte de L’offenser le commencement et de l’amour et de la charité de l’âme pour son Dieu.

Ils ont publié des vidéos sur l’enfer complètement dingues avec des images de dingues tirées de films d’horreur, qui ne correspondent pas à la réalité décrite par les voyants de Fatima, mais plutôt à des délires de fous.

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur Marie corédemptrice

Ils tiennent aussi par ailleurs l’hérésie de Marie corédemptrice, maladie mortelle contractée du même Richard Ibranyi, fauteur de schisme en chef, par l’interprétation du dogme de Jésus-Christ, seul Rédempteur. En outre, ils sont des accusateurs notoires des frères Dimond (MHFM) en les déclarant être des menteurs, ce qui engage le péché de blasphème contre le Saint-Esprit, car le Seigneur opère par le Monastère de la Très Sainte Famille en ces temps de la fin.

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur le Rosaire

Comme d’habitude ces schismatiques suédois ont tout faux, et tordent le sens catholique en se faisant leur propre interprétation. Ces schismatiques suédois radicaux obtus et obstinés sont contre la prière vocale du Rosaire, mais la prière intérieure seule : Ceci n’est pas catholique, et c’est sacrilège et blasphématoire, comme le sont tous les hérétiques. Le Très Saint Rosaire est, dans la Tradition de l’Église, aussi (mais pas uniquement) une prière vocale. C’est ce qu’enseigne, par exemple, entre autres, le pape Léon XIII.

Pape Léon XIII, Iucunda Semper (n ° 2), 8 septembre 1894 : «Quant à l’assistance de Marie que nous recherchons dans la prière, elle repose bien sûr sur le fondement de la tâche de nous procurer la grâce divine (office) qu’elle-même exerce continuellement devant Dieu (étant) de par sa dignité et ses mérites le plus acceptables, et surpassant de loin tous les saints habitants du Ciel qui sont en son pouvoir. Or, cette fonction n’est en aucun cas une prière aussi clairement exprimée que dans le Rosaire dans les parties duquel la Vierge était destinée à procurer le salut des hommes, se reproduisent de telle manière qu’elles se déroulent avec l’effet présent : ce qui est une dévotion d’un bénéfice exceptionnel, que ce soit par les mystères sacrés qui se succèdent pour notre contemplation ou par les prières répétées avec des lèvres pieuses … »

Le Rosaire vocal peut, soit en privé, soit en public, même être dit en chœurs (donc vocalement), comme le recommande, entre autres, saint L.-M. de Montfort dans Le secret admirable du Rosaire, 1ère rose n° 9 ; 5ème méthode du Rosaire, 150 motifs de dire le Rosaire, XIV, 9.

Les schismatiques radicaux suédois hérétiques sur la discipline

Les schismatiques radicaux sont dans l’excès que leur a inspiré le diable, et ils confondent l’esprit de l’Église avec l’esprit du mal à cause de leur désobéissance et de leur orgueil spirituel. Comme les yogis, ascètes, et les hérétiques esséniens, ariens, pélagiens, cathares, jansénistes, etc., qui les ont précédés, les schismatiques radicaux pèchent par excès, excès de discipline, excès de sagesse, excès de rigueur, excès de zèle, etc. Ils sont tombés dans l’excès hors de l’esprit de l’Église, l’excès du rôle humain par rapport au rôle de Dieu dans la grâce.

Proverbes 15, 33 : « La crainte du Seigneur est une discipline de sagesse».

Autres schismatiques radicaux du même acabit diabolique

D’autres suédois sont dans la même position schismatique radicale comme Dave, un apostat retourné à Vatican 2 après avoir connu la vérité par le matériel de MHFM, comme l’explique Peter Dimond. C’est ce schismatique radical suédois Dave qui est l’initiateur du schisme de Richard Ibranyi. Il faut préciser que les suédois de catholics-saints confirment connaître ce Dave, et ne rien à voir avec lui. Il y a plein d’autres schismatiques radicaux dans la même exacte position issue de la même exacte source. Peut-être que certains finiront pas se convertir en voyant la vérité. Malheureusement c’est le contraire qui se passe avec les schismatiques (et hérétiques) radicaux, parce qu’ils sont tellement radicalement obstinés qu’ils s’enténèbrent sottement encore plus devant la vérité : Plus la vérité leur est montrée, plus ils sont bouchés car ce sont des menteurs et fils du père du mensonge.

2 Thessaloniciens 2, 10-11 : «Et avec toute séduction d’iniquité pour ceux qui périssent, parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité afin d’être sauvésC’est pourquoi Dieu leur enverra une opération d’erreur [puissance d’égarement], de manière qu’ils croiront au mensonge ; en sorte que soient condamnés tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais ont acquiescé [se sont complu] à l’iniquité».

D’autres exemples d’hérétiques et schismatiques radicaux condamnant à tort MHFM et les frères Dimond O.S.B. :

Sites :

  • .johnthebaptist.us (Schismatique radical Richard Ibranyi, fondateur de la secte Mary’s Little Remnant) ;
  • .23rdstreet.com (The Crossroads at 23rd Street), un site hérétique virulent contre MHFM ; etc.

Chaines youtube :

A suivre

Conclusion

Dans le saint Rosaire, nous demandons à notre Seigneur et Sauveur par notre Mère Marie, dans le cinquième Mystère joyeux, la conversion des pécheurs, hérétiques, schismatiques et idolâtres (Méthodes du Saint Rosaire de saint L.-M. de Montfort).

Aucun hérétique ou schismatique ne l’a jamais goûté cette douceur, cette suavité, ce Jésus, ce Seigneur Tout-Puissant et tout Doux de la douceur de Marie sa sainte Mère, Mère de Dieu, notre Mère.

La justice divine que vont subir tous ces hérétiques et schismatiques radicaux qui sont sur le chemin de l’enfer et en entraînent d’autres – à moins qu’ils s’humilient profondément, se repentent douloureusement et abjurent publiquement – est innommable. Mieux vaudrait qu’ils ne soient jamais nés. Ces traitres du Christ sont des assassins des âmes en les empêchant de recevoir les sacrements qui sont encore possibles en cette actuelle grande apostasie de la fin des temps.

Pape Célestin Ier : Les schismatiques doivent faire pénitence, « victimes de toutes sortes d’erreurs, vases de colère» qui doivent être «arrachés à la puissance des ténèbres» – Indiculus (Ench. Symb. 139 246)

Pape Jules II : Les schismatiques sont les fils de la damnation – Latran V (Décrets 597)

Pape Léon X : Les schismatiques sont privés des prières habituelles de l’Église – Exsurge Domine (Ench. Symb. 763 1473)

Pape Eugène IV, Concile de Florence, Cantate Domino, 1441, (Décrets 578) ex cathedra : «… aucun de ceux qui se trouvent en dehors de l’Église catholique, non seulement païens, mais encore juifs ou hérétiques et schismatiques ne peuvent devenir participants à la vie éternelle, mais iront « dans le feu éternel qui est préparé pour le diable et ses anges » (Mt 25, 41), à moins qu’il lui aient été réagrégés …».

Pape Grégoire XVI :Les schismatiques ne sont pas régénérés par le baptême – Mirari Vos n° 14

Apocalypse 22, 15 : «Loin d’ici les chiens, les empoisonneurs, les impudiques, les homicides, les idolâtres, et quiconque aime et fait le mensonge».

 

Autres vidéos V.O ANG. condamnant les schismatiques radicaux