.testimonyofthetwowitnesses.com « Le témoignage des deux témoins » faux prophètes

Le titre et sous-titre de ce site se traduit en français par « Le témoignage des deux témoins est la foi catholique romaine – sous Petrus Romanus – le dernier vrai pape ». Ce site s’auto-proclame le seul à détenir la vraie foi catholique, ce qui est mensonger, car nul ne connait tout internet. L’auteur prétend carrément être le dernier vrai pape Pierre le Romain et les deux témoins du livre de l’Apocalypse, à travers des soi-disant messages de Jésus-Christ expliquant l’Écriture, comme ce qui suit :

.testimonyofthetwowitnesses.com/THE-FAITHFUL-REMNANT : «Le Très -Haut Vrai Dieu rassemble maintenant toutes les personnes qui veulent L’adorer, par le biais de son représentant, par Moi , le dernier pape ; à travers son site web , .testimonyofthetwowitnesses.com [le témoignage des deux témoins]; et à travers des vidéos, comme celles que je poste – où les gens peuvent recevoir des messages de vérité et de vie – des messages à travers lesquels les gens peuvent également faire l’expérience, du vrai Saint-Esprit – de transformation et préparation de leurs cœurs. Préparer leurs cœurs comment ? Jésus a dit :   « Seuls ceux qui se préparent à laisser leurs cœurs, âmes et esprits, pour vivre en cet endroit – cette Terre, auront une chance de survie » (Jésus, le mercredi 2 mars 2011)».

Il annonce «un autre Évangile» et «ajoute» aux «paroles de ce livre [Apocalypse]» ; Il réinterprète la Tradition de l’Église et est condamné hérétique par l’Écriture et l’enseignement de l’Église.

Galates 1, 8-9 : «Mais si nous-mêmes ou un ange du ciel vous évangélisait autrement que nous vous avons évangélisés, qu’il soit anathème. Comme nous l’avons déjà dit, ainsi je le répète : si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !»

Apocalypse 22, 18-19 : «Car je proteste à tous ceux qui entendent les paroles de ce livre, que si quelqu’un y ajoute, Dieu accumulera sur lui les fléaux écrits dans ce livre ; Et si quelqu’un retranche quelque parole du livre de cette prophétie, Dieu lui retranchera sa part du livre de vie, et de la cité sainte, et de ce que qui est écrit dans ce livre».

En outre les soi-disant messages de Jésus-Christ (qui n’en sont pas) de ce site comportent des hérésies.

1er exemple d’hérésie :

.testimonyofthetwowitnesses.com/Home : «La vraie foi catholique romaine («romaine» signifie «Revélée par Petrus Romanus)»
Non. La vrai foi divine et catholique est celle de la Tradition de l’Église qui est la foi de tous les temps et la source de la Révélation avec l’Écriture.
Voici l’enseignement infaillible de l’Église catholique :

Pape Eugène IV, Concile de Florence, Le symbole d’Athanase, Sess. 8, 22 novembre 1439, ex cathedra : « Celui qui veut être sauvé, doit avant tout tenir la foi catholique, à moins que chacun la conserve intègre et inviolée, il périra sans aucun doute pour l’éternité»(Décrets des Conciles œcuméniques, volume 1, p. 550-553 ; Denzinger 39-40).

2ème exemple d’hérésie :

.testimonyofthetwowitnesses.com/Home : «La présence réelle de Jésus-Christ le Seigneur et du vrai Esprit-Saint ont été retirés de toutes les églises».

Le Seigneur Jésus-Christ et l’Esprit-Saint ne se sont retirés de toutes les églises, ce ne sont tout simplement pas des églises, mais des sectes hérétiques et schismatiques, non la véritable et unique Église. De plus il n’y a pas une telle chose comme «le vrai Esprit-Saint», il y a l’Esprit-Saint , l’Esprit de vérité, sinon ce n’est pas l’Esprit-Saint.

Jean 14, 16-17 : «… un autre Paraclet, pour qu’il demeure éternellement avec. L’Esprit de vérité que le monde ne peut recevoir…».

Jean 16, 13 : «Quand cet Esprit de vérité sera venu, il vous enseignera toute vérité».

Voici l’enseignement infaillible de l’Église catholique :

Pape Innocent III, quatrième Concile de Latran, Constitution 1, 1215, ex cathedra : « Il y a en effet une Église universelle des fidèles [ceux qui tiennent la vrai foi], en dehors de laquelle personne n’est sauvé, où Jésus-Christ est à la fois le prêtre et le sacrifice».

3ème exemple d’hérésie :

.testimonyofthetwowitnesses.com/THE-FAITHFUL-REMNANT : «L’église catholique est devenue« l’abomination de la désolation (Jésus, le samedi 3 octobre 2009)». «Je vais réussir là où l’église a échoué (Jésus, mardi 6 octobre, 2009)».

C’est l’enseignement infaillible de l’Église qu’Elle est toujours intacte de toute erreur. Sinon ce n’est pas l’Église. L’Église ne peut infailliblement pas errer ou échouer, sinon ce n’est pas l’Église, mais une secte apostate, ou hérétique ou schismatique.

Voici l’enseignement infaillible de l’Église catholique :

Pape Pie IX, Concile Vatican I, Session 4, chap. 4, ex-cathedra [déclaration infaillible solennelle] : «… en sachant très bien que le Siège de Saint-Pierre reste toujours intact de toute erreur, selon la promesse divine de notre Seigneur le Sauveur faite au chef de ses disciples : «J’ai prié pour toi [Pierre], afin que ta foi ne défaille pas, et toi, étant une fois converti, affermis tes frères » (Lc 22, 32)».

Pape Pie XI, Quas Primas, n° 22, 11 déc. 1925 : «Pas moins parmi les bénédictions qui ont résulté de l’honneur public et légitime payé à la Sainte Vierge et des saints est l’immunité parfaite et perpétuelle de l’Église de l’erreur et l’hérésie ».

Pape Pie XI, Mortalium Animos, n° 10, 6 janv. 1928 : «Pendant les siècles, l’Épouse mystique du Christ n’a jamais été contaminée, ni peut-elle jamais à l’avenir être contaminée, comme Cyprien témoigne : « L’Épouse du Christ ne peut pas faire défaut de son époux : elle est intacte et modeste. Elle … garde le caractère sacré de la chambre nuptiale chastement et modestement ».

4ème exemple d’hérésie :

.testimonyofthetwowitnesses.com/A-Message-to-the-Priests : «Vos églises sont désertes, et mon avocat, a été retiré – de vos prêtres, ministres, rabbins , et tous les autres chef religieux».

Les rabbins ne peuvent absolument pas « dire la vérité » puisqu’ils nient la divinité de Jésus-Christ et nient qu’il est le Messie prophétisé.

Jean 3, 36 : «Celui qui croit au Fils a la vie éternelle, mais celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui».

1 Jean 2, 22-23 : « Qui est le menteur ? Sinon celui qui nie que Jésus soit le Christ ? Celui-là est l’Antéchrist, qui nie le Père et le Fils. Quiconque nie le Fils, ne reconnaît pas le Père ; qui confesse le Fils reconnaît aussi le Père ».

Les « autres chefs religieux » sont étrangers à l’Église.

Pape Eugène IV, Concile de Florence, Bulle Cantate Domino, 1442, ex cathedra (déclaration solennelle infaillible) : «… tous ceux qui pensent des choses opposées ou contraires, l’Église les condamne, les réprouve, les anathématise, et les dénonce comme étrangers au corps du Christ qu’est l’Église».

Pape Innocent III, IV ème Concile de Latran, 1215 ex cathedra (déclaration solennelle infaillible) :  «Il y a une seule Église des fidèles [ceux qui tiennent la vraie foi ; du latin fide / fidei : foi]…».

Pape Pie XII, Mystici Corporis Christi, 29 juin 1943 : «Mais seuls font partie des membres de l’Église, ceux qui ont reçu le baptême de régénération et professent la vraie foi».

Voici l’enseignement infaillible de l’Église catholique :

Pape Eugène IV, Concile de Florence, «Cantate Domino», 1441, ex cathedra : «La sainte Église romaine croit fermement, professe et prêche que tous ceux qui sont en dehors de l’Église catholique, et non seulement les païens, mais aussi juifs ou hérétiques et schismatiques, ne peuvent pas partager dans la vie éternelle et iront dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges, sauf s’ils sont unis à l’Église avant la fin de leur vie …»

Pape Eugène IV, « Cantate Domino », Concile de Florence, 4 février 1442 ex cathedra : «Elle [La sainte Église] croit fermement, professe et enseigne que les prescriptions légales de l’Ancien Testament qui se divisent en cérémonies, saints sacrifices, sacrements, parce qu’ils avaient été institués pour signifier quelque chose de futur, bien qu’en ce temps-là, ils aient été adaptés au culte divin, une fois venu notre Seigneur Jésus Christ qui était signifié par eux, ont pris fin et qu’ont commencé les sacrements du Nouveau Testament. Quiconque encore après la Passion met son espoir dans les prescriptions légales et se soumet à elles en les croyant nécessaires au salut, comme si la foi dans le Christ ne pouvait sauver sans elles, a péché mortellement. Elle ne nie pas cependant que, depuis la Passion du Christ jusqu’à la promulgation de l’Évangile, elles ont pu être respectées du moins dans la mesure où on les croyait si peu que ce fût nécessaires au salut. Mais, après la promulgation de l’Évangile, l’Église affirme qu’elles ne peuvent être respectées sans l’anéantissement du salut éternel.

«Donc elle dénonce comme étrangers à la foi du Christ tous ceux qui depuis ce temps-là observent la circoncision, le sabbat et les autres prescriptions légales, et affirme qu’ils ne peuvent pas du tout avoir part au salut éternel, sauf si un jour ils reviennent de ces erreurs. Donc à tous ceux qui se glorifient du nom de chrétiens, elle prescrit de manière absolue qu’à n’importe quel moment soit avant soit après le baptême il faut renoncer à la circoncision, que l’on place en elle ou non son espoir, elle ne peut être respectée sans anéantissement du salut éternel».

Conclusion : L’auteur de ce site commet de grossières erreurs hérétiques sur la foi et l’unité de l’Eglise sainte, catholique, apostolique et romaine, et le site .testimonyofthetwowitnesses.com contient d’autres hérésies non-citées ci-dessus. Comme Jésus-Christ ne peut pas être l’auteur de messages hérétiques, ils viennent du diable.

Deutéronome 18, 20-22 : «Mais le prophète qui aura l’audace de dire un mot en mon nom, que je ne lui ai pas commandé de dire, ou qui parlera au nom d’autres dieux, ce prophète-là sera puni de mort. Et si tu dis dans ton cœur : Comment connaîtrons-nous la parole que l’Éternel n’aura point dite ? – Quand un prophète parle au nom du Seigneur, si la chose ne se produit pas ou vient de se passer, c’est une chose que le Seigneur n’a pas dite, le prophète a parlé méchamment, vous n’aurez pas peur de lui».

Un prophète de Dieu est le porte-parole de Dieu, qui est parfait et ne se trompe jamais. Par conséquent, quand quelqu’un prétend parler comme étant instruit par Dieu et ensuite fait une fausse déclaration, cette personne «a parlé méchamment» et n’est pas le prophète de Dieu.