Un catholique peut-il assister aux funérailles d’un hérétique ?

Texte de la vidéo ci-dessus :

Et il y a autre chose dont je voulais parler, le sujet de l’assistance passive aux cérémonies non-catholiques… et nous allons poster quelque chose sur notre site web, peut-être, au plus tôt dès ce soir, qui est une citation de notre livre sur le sujet.

Nous avons toujours souligné que nous sommes fermement opposés à l’idée que les gens peuvent aller à des funérailles ou des mariages d’églises « Novus Ordo » ou des églises protestantes.

Et certaines personnes ont tenu la position que vous pouvez aller à des funérailles ou des mariages dans des églises protestantes, ou des églises « Novus Ordo », tant que vous ne participez pas activement.

Et nous avons souligné que NON, vous honorez des gens qui sont impliqués dans des activités hérétiques, et ainsi de suite… mais la citation dont nous pensons qu’elle a une certaine pertinence pour ce sujet, se trouve dans notre nouveau livre, dans la section sur l’Eglise Catholique contre « l’église » Vatican II…

Sur la participation à des cultes non-catholiques, page 235 – nous allons poster ceci sur notre site très bientôt, probablement ce soir –

Le pape Pie IX, dans son encyclique Graves ac diuturnae, de 1875, il parle des hérétiques vieux-catholiques et il dit qu’ils sont hors de l’Eglise, etc., il dit : « ils (les fidèles) devraient totalement fuir leurs célébrations religieuses, leurs bâtiments, et leurs chaires de pestilence, qu’ils ont établies en toute impunité pour transmettre les enseignements sacrés.

Il dit « vous devriez TOTALEMENT FUIR ces célébrations religieuses », en parlant de sectes notoirement hérétiques, telles que les sectes veilles-catholiques ou protestantes.

D’accord ? Donc, si vous devez totalement fuir leurs célébrations religieuses, et leurs bâtiments, de toute évidence, vous ne pouvez pas apparaître non plus pour un mariage ou un enterrement.

Et ce n’est pas la tradition de l’Eglise, c’est quelque chose… C’est une idée qui s’est développée quand le libéralisme a commencé à apparaître, vers la fin du XIXème siècle et au début du XXème siècle, que vous pourriez être présent là aussi tant que vous ne participez pas…

Et donc nous croyons que cette citation est pertinente pour réfuter cela.

Parce que c’est totalement scandaleux, si vous dites aux gens que vous avez besoin de devenir catholique pour être sauvé, et qu’ensuite vous vous présentez aux funérailles d’un protestant, et tous les gens vous voient là, alors ils vont dire : « ouais, il croit que même lui, ou elle, a pu avoir… » vous voyez…

C’est totalement scandaleux, ça n’a aucun sens… C’est un scandale total !

Et un exemple intéressant de ceci, ce fut lorsque nous avons été contactés par un gars qui prétendait être un catholique traditionnel de Pennsylvanie.

Sa fille se mariait dans une église protestante et il lui a dit qu’il n’irait pas.

Et elle était extrêmement contrariée à ce sujet, elle se plaignait et l’a appelé, et il a continué à nous appeler à maintes reprises…

Et bien en fait, je ne sais pas s’il s’apprêtait réellement à ne pas venir, au début, j’ai effectivement parlé et je lui ai dit : vous ne pouvez pas y aller.

Et donc il a dit : OK, et il l’a dit à sa fille…

Oui, il était d’accord de ne pas y aller, à un moment…

Oui, il était d’accord, et alors, tous ses fils, sa fille : « oooh non, non, tu ne peux pas faire ça… » et ils ont effectivement rappelé ici, vous voyez, disant que nous étions mauvais, et tous ces trucs…

Vous pouviez voir qu’il ressentait la pression qu’elle était gravement offensée par le fait qu’il n’irait pas.

Le fait qu’il n’irait pas servait de témoignage, servait d’avertissement pour elle, qu »il n’approuvait pas cela, et il ne l’approuvait tellement pas qu’il n’irait même pas se présenter.

Et c’était comme une réprimande permanente.

Et donc si elle parvenait à le faire venir, ça « réglerait » fondamentalement notre conscience la confirmant dans son faux mariage… Ou dans ses fausses activités. Et donc… Elle a persisté, en le tourmentant par rapport à ceci et finalement il a fait un compromis pour faire plaisir à sa fille, et il y est allé.

Et nous croyons que c’était un péché grave.

Oh oui…

Et… Mais ainsi, j’ai trouvé cela très intéressant car cela a montré que le simple fait de ne pas venir a servi de témoignage de ce qui se passait.

Et ainsi, cela vous fait penser, vous savez, à ce que dit Notre Seigneur, parlant de « il aime sa famille plus que moi »…

Oh oui…

Nous y voilà ! C’est quelque chose où il adorait sa fille, au lieu d’adorer Dieu…

Oui…

Et c’est tout simplement cela, qui est arrivé.